Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 

LES ETHNIES

Il existe au Sénégal de nombreuses ethnies. Certaines sont depuis longtemps installées dans la région, d’autres sont venues plus tard au gré des guerres, conquêtes, sécheresses, etc... Le recensement de la population est extrêmement difficile en Afrique du fait de la grande mobilité des habitants et d’un Etat-civil naissant. Sur cette page 22 communautés principales sont présentées. Mais à l’intérieur de chaque ethnie, il existe souvent des sous-groupes qui parlent des langues parfois très différentes des autres sous-groupes de la même ethnie. Ces «patois» sont assez souvent régionaux. On pourrait parler des Sérères de Thiès qui ne parlent pas exactement le même Sérère que les Fadiouths. On pourrait parler des Diolas Fognys, Diolas Essils, Diolas Floup, Diolas Karolinkas, Diolas Bayot, etc... qui chacun parlent une langue assez différente des autres. C’est avec ces différences que l’on voit la complexité du paysage social des ethnies et surtout sa richesse.
NB : le pourcentage de répartition des différentes communautés est indiqué ci-dessous "à titre indicatif", selon des estimations ou des recensements parfois discutables. Planete-Senegal.com reçoit régulièrement des emails de membres de la plupart des ethnies qui affirment leur nombre sous-estimé. Comme il est peu probable qu'il y ait 300% de Sénégalais, on s'en tient donc aux chiffres indiqués ci-dessous...

Fête du Roi à Oussouye (Diolas)
Rassemblement de Diolas lors de la Fête du Roi à Oussouye

Voir la page sur les prénoms et noms de famille au Sénégal
Voir aussi le site sur l'espéranto au Sénégal
Voir la page sur l'architecture traditionnelle au Sénégal.

& Peuples du Sénégal 
& Sénégal. Les ethnies et la Nation de M. Diouf  

o Les Peulhs, Toucouleurs, Sarakolés

Ce groupe présent sur l’ensemble du territoire est néanmoins originaire des régions les plus désertiques du Sénégal et du Mali. Nomades par excellence on les retrouve dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest malgré leur progressive sédentarisation. Ils sont à l’origine de l’islamisation des autres ethnies du pays.

Les traits fins d'une mère Peulhe o Les Peulhs (5%) : C’est incontestablement une des ethnies les plus connues d’Afrique et sûrement la plus disséminée : ils représentent un pourcentage non négligeable de la population dans les pays suivants : Mauritanie, Sénégal, Mali, Tchad, Guinée, Guiné-Bissau, Sierra-Léone, Libéria, Burkina, Niger, Nigéria mais sont descendus durant leurs conquêtes jusqu’en Centrafrique ou au Cameroun ! A travers les pays, on les appelle de nombreuses manières : les Peulhs, les Fulas, les Fulanis, les Pulaars, les Haal-Pulars, ....mais la langue reste la même et les coutumes sont inchangées depuis les ancêtres. Musulmans orthodoxes ou membres de la confrérie Tidjane, leur activité traditionnelle est l’élevage. Mais au fil des années, les difficiles conditions climatiques et l’explosion démographique les ont forcés à exercer d’autres professions : coiffeur, taximan et petit marchand sont les principales. Leur petite taille, leur teint clair et leurs traits fins les font souvent passer pour des métis. Les légendes touchant à l’origine des Peulhs sont très nombreuses. On dit par exemple qu’ils viendraient d’Éthiopie ou d'Egypte! Leurs similitudes avec les guerriers Massaïs du Kenya sont nombreuses : peuple nomade vénérant les bovins qui font leur richesse à tel point qu’en tuer ou en vendre un est un acte impensable. Cette vénération fait la pauvreté des Peulhs ruraux car leur travail ne leur rapporte pas de quoi vivre. Les troupeaux devant rester dans la famille il n’est pas rare de voir se concrétiser des mariages entre proches cousins. Les bovins de plus en plus nombreux n’ont plus de quoi se nourrir et meurent de faim durant les mois secs de l’année (ça a été le cas durant le terrible pré-hivernage 1998). On accuse pour cela les Peulhs d’appauvrir le pays et de contribuer à la désertification par l’appauvrissement des sols. Les régions où le pourcentage de Peulhs est le plus important sont comprises à l’est d’un ligne Podor-Kolda. Les noms de famille sont très rares : plus de la moitié des Peulhs s’appellent BA ou Diallo ! Ba est cependant plus courant en Guinée. Les prénoms masculins sont les mêmes que les autres ethnies musulmanes (Mamadou, Abdoulaye, Lamine...). Les prénoms féminins ont eux plus tendances à ajouter le suffixe «mata» : Oulymata, Fatoumata, .... NénéGalé est également assez courant chez les Peulhs. Les Peulhs sont assez peu scolarisés et on les retrouve rarement aux hautes places en politique comme en affaires. L’exode rural les a également touché et on retrouve ainsi des dizaines de milliers de Peulhs à Dakar.
Voir le lexique Peulh-Français que nous envoie Christophe Baudoin.
Voir la page sur l'architecture traditionnelle au Sénégal.

& Le troupeau des songes. Le sacrifice du fils et l’enfant prophète dans les traditions des Peulhs. Un livre de Souleymame Balde et Diawne Diamanka
& Les aventures de Kataboum : conte bilingue français-peul de Pierre Gourou 
& Dictionnaire pluridialectal des racines verbales du peul : peul-français-anglais de Christiane Seydou 
& Le Fantang, poèmes mythiques des bergers peuls textes de la tradition orale de Siré Mamadou Ndongo. Le Fantang est un long poème lyrique, parfois ésotérique, d'initiation aux divers aspects de la société pastorale peule. C'est au Sénégal qu'il s'est répandu avec le plus de vitalité. Analyses et commentaires, tant historiques que thématiques.
& Peul : méthode de langue 
& Les Peuls du Dallol Bosso, coutumes et mode de vie de Boubacar Hama Beïdi. Un Peul explique et raconte tout ce qui fait la vie du peuple peul (peuple originaire de l'Afrique occidentale et établi au Mali, en Guinée et au Sénégal). Les rites de naissance, de mariage, de mort, les habitudes alimentaires et vestimentaires y sont décrits.
& Classification et représentation des propriétés lexicales en Peul de A. Mohamadou 
& Le don du fleuve - Poèmes peuls de Christian Seydou
& De l'origine égyptienne des peuls de Moussa Aboubacry Lam
& Peul du Ferlo d'Omar Touré et J. Arpaillange

o Les Toucouleurs (10%) : Très proches historiquement et socialement des Peulhs, ils vivent dans les mêmes régions. Ils sont cependant plus impliqués dans la vie économique du pays. Ce sont les Grands Guerriers du Sénégal. Fiers de leur ancêtre El Hadji Omar Tall qui venu de Halwar à 20 km de Podor, dans l’île à Morphil, a ensuite organisé un groupe de djihad (guerre sainte) qui ont d’abord commencé à agir au niveau de la zone sylvo pastorale du Ferlo, puis en Gambie, en Casamance, à Tamba, au Mali pour finir à Dinguiraye en Guinée ( où il repose aujourd’hui dans le fameux Tata de Dinguiraye dans les montagnes du Fouta Djalon guinéen). Leurs traits sont fins à l’instar des Peulhs mais ils sont de plus grande taille et ont la peau plus noire. Grands commerçants ils détiennent comme les Nars mauritaniens un grand nombre de petites boutiques. Maître dans l’art de la grillade ils ont ouvert en outre un grand nombre de «dibiteries» vendant ainsi la viande des moutons élevés par leur famille.

& Paroles du soir de G. Meyer . Ce recueil de contes nous met à l'écoute de la société des Toucouleurs du Sénégal oriental, que l'on trouve aussi dans le Fouta-Toro, ainsi qu'en Mauritanie, en Guinée et au Mali.
& Récits épiques Toucouleurs la vache, le livre, la lance de G. Meyer. Treize épopées du Sénégal, où ce genre est encore très vivant.

o Les Sarakolés (3%) : Cette ethnie au passé glorieux subit depuis le début du siècle une véritable agression des Mauritaniens. Il n’y a aujourd’hui que très peu de communautés Sarakholées, la plupart ayant choisi d’émigrer individuellement vers le Sud. Comme nous le rappelle Ibrahima CISSE, cette ethnie n’est ni sédentaire, ni nomade. Présente, dans le triangle de l’OMVS, elle l’est tout aussi en haute Casamance des deux côtés de la frontière nord de la République de Gambie. M. CISSE nous rappelle également que le conflit qui a opposé la Mauritanie au Sénégal venait notamment des questions litigieuses entre agriculteurs Sénégalais et éleveurs Mauritaniens. Les Sarakholés sont apparentés aux Soninkés.
Voir le magnifique site ultra-complet sur la communauté Soninké
Voir la page sur l'architecture traditionnelle au Sénégal.

o Les Wolofs, Lébous, Sérères

Ce groupe de trois ethnies rassemble la population du Sénégal Nord. Ils sont majoritaires, en grande partie musulmans et sont au pouvoir depuis l’indépendance.

La beauté d'une jeune fille wolof o Les Wolofs (27%) : Omniprésents au-dessus d’une ligne Dakar-Tambacounda, leur nombre leur a permis dès l’indépendance d’imposer leur langue comme langue nationale. Juste avant le français, c’est la langue la plus comprise par les différentes ethnies sénégalaises. Les Wolofs sont traditionnellement des cultivateurs sédentaires qui produisent l’essentiel de l’arachide du pays. S’ils ne sont pas commerçants de nature, ils détiennent néanmoins quelques boutiques sur l’ensemble du territoire. Malgré leur majorité en nombre, ils n’ont jamais été au pouvoir autant que l’ont été les Sérères pourtant beaucoup moins nombreux. Grands et élancés ils sont très noirs. Ils sont très accueillants et les ménagères sont les cordons bleus du pays. Soulignons à ce propos que les Wolofs sont à l’origine des desserts au Sénégal avec le Fondé et le Lakh. Ils sont à 90% musulmans et constituent la majorité des Talibés de la confrérie mouride. Parmi leurs noms de famille les plus courants on peut citer SALL, FAYE, DIAGNE, MBACKE, NDIAYE, ... On dit les Wolofs descendants de Sérères et de Sarakolés.
: Retrouvez les cours gratuits de wolof multimédia de Planete-Senegal.com, cliquez ici.

& Les griots wolofs du Sénégal d’Isabelle LEYMARIE Descriptif : Détenteurs de l’histoire orale, bardes, hérauts, panégyristes, généalogistes, moralistes, garants des traditions, précepteurs, chanteurs et instrumentistes, maîtres incontestés de la parole et de la musique, les griots hantent l’imaginaire ouest-africain. Ils jouèrent un rôle prépondérant dans l’ancien empire du Mali et les royaumes wolof subséquents et persistent dans la société sénégalaise actuelle. L’essor du mbalax, la nouvelle musique de Dakar, dérivée de rythmes de griots et le succès international de musiciens tels que Youssou N’Dour et Doudou N’Diaye Rose, issus de lignées de griots, témoignent à la fois de l’inventivité du Sénégal et de la vigueur de ses traditions. Tout en maintenant certaines de ces traditions, les griots wolof, en raison des vicissitudes de l’histoire, ont été contraints de s’adapter - non sans parfois des traumatismes à des contextes nouveaux. Ce livre retrace leur saga depuis l’ère des royaumes pré-coloniaux jusqu’à l’époque contemporaine.
& La société wolof d’Abdoulaye Diop (anthropologie-sociologie)
& La famille wolof d’Abdoulaye Diop (anthropologie-sociologie)
& Contes et mythes wolof, du Tieddo au Talibé de Babacar Dieng. Les récits fabuleux recueillis ici contiennent l'héritage du système de valeurs des Tieddo, guerriers nobles et pillards, auquel s'est adjointe la religion musulmane aux principes humanistes.
& J'apprends le Wolof : Damay Jang Wolof de Jean-Léopold Diouf et Marina Yaguello. A mon avis la meilleure méthode avec 4 cassettes audio.
& Dictionnaire Français-Wolof de Mamadou Cissé. Ne comptez pas apprendre le Wolof avec ce très bon livre. Il ne s'agit que d'un dictionnaire très complet destiné à ceux qui ont déjà les bases 
& Le Bossu et le Ninki-Nanka : Ma-Xuuge ak Ninki-Nanka Ba. Édition bilingue wolof-français de Sophie Montdésir, Mamadou Cissé. Pour mettre en pratique vos connaissance ce compte bilingue est très bien construit. 
& Parlons Wolof, langue et culture (avec cassette) de Sall et Malherbe
& Seuls les wolofs parlent à la mer - Les enfants de la baleine blanche
& Guide poche Wolof (méthode Assimil) 
& L'ombre du baobab / keppaarug guy gi - Poèmes en wolof de Daouda Ndiaye
& Le Coran en Wolof - Xuraan ci wolof de Pathe Diagne
& Contes wolof modernes (bilingue wolof / français) de Mamadou Cissé
& Contes wolof du Baol de J. Copans

Lutteur sérère à Palmarino Les Sérères (17%) : Ils sont incontestablement l’élite du pays. A la tête des hauts postes de l’administration et chefs de grandes entreprises, le pouvoir leur donne une importance historique. Le premier Président, Léopold Sedar Senghor, était Sérère (né à Djilor et élevé à Joal). Cela est dû sans nul doute à la religion des Sérères. Certes musulmans, les Sérères forment la deuxième communauté catholique du pays. C’est surtout la plus ancienne. Les Sérères sont les premiers africains convertis à cette religion. Aujourd’hui l’action missionnaire est importante et chapelles ou églises ont leur place dans tous les villages. C’est grâce à la communauté catholique que les Sérères forment la matière grise du pays. En fait devant le déficit d’enseignement à l’échelle nationale, les différents diocèses ont créé de nombreuses écoles privées catholiques aussi efficaces que prestigieuses. Les Maristes, Jeanne d’Arc, St Michel... ont formé la plupart des patrons et hauts fonctionnaires sénégalais. Grâce à du matériel performant et à des professeurs de qualité les Sérères ont de loin le meilleur taux d’alphabétisation du pays.
Culturellement et historiquement les Sérères ont un passé prestigieux de guerriers. Les fameux alignements de pierres de Nioro du Rip ont été construits sans doute par ces Sérères plus généralement appelés Saloum-Saloum. Ils sont à l’origine du sport national : la lutte sérère qui fait le plaisir télévisé dominical des sénégalais. La plupart des champions sont sérères bien que des de très bons lutteurs Diolas fassent trembler le Stade Demba Diop ou se déroulent les épreuves nationales. Ainsi trois stars sérères sont à la tête de cette discipline: Manga le Fadiouthien, Mohammed Ndao (Tyson) et Mohammed Ali.
Ils sont répartis sur la côte de Rufisque jusqu’à la frontière gambienne. La pénétration dans le territoire va jusqu’à Kaolack ou Fatick. Photo à droite : lutteur, champion de Fadiouth, en tournoi à Palmarin Ngallou.
Voir l'article sur l'identité culturelle des Sérères Ndût dans le bulletin n° 30
Voir la page sur l'architecture traditionnelle au Sénégal.

&  Riz des villes, mil des champs en pays Sérère  de Lombard 
&  Médecine traditionnelle, religions et divination chez les Sérères Siné : la connaissance de S. Kalis 
& La femme Sérère de Issa Liaye Thiaw
& Sagesse sereer : essais sur la pensée sereer ndut  de Marguerite Dupire
& Paysans sereer - Dynamiques agraires et mobilités au Sénégal d'André Lericollais
& Étude des représentations linguistiques des sereer (Mbour, Nianing, Sandiara) de Brigitte Rasoloniaina
& Proverbes Sérèrs recueillis à Fadiouth de F.J. Ezanno

o Les Lébous (7%) : Bien qu’ils soient une ethnie à part entière ils sont presqu’entièrement «wolofisés». Ce sont les premiers et principaux occupants de la presqu’île du Cap Vert. Peuple de pêcheurs on les retrouve de Rufisque au Sud à Kayar au Nord. Bien qu’ils habitent la plus grande et la plus moderne ville du pays ils ont un taux d’alphabétisation déplorable et sont accusés par de nombreux membres des autres ethnies d’avoir les villages les plus sales d’Afrique de l’Ouest. Il est vrai que Ngor village, Yoff pêcheur, Rufisque, Kayar, Yérakh, Thiaroye ou Pikine sont défigurés par l’extrême saleté des rues. Chacun nettoie certes chez soi mais la notion de propreté collective a du mal à rentrer dans les moeurs.
Ainsi ne pensez pas vous baigner sur la plage bordant un village Lébou. Elles servent en effet de lattrines pour les enfants et surtout de poubelles pour les ménagères qui ont pourtant à leur disposition des bennes vidées régulièrement.
Les Lébous sont en majorité musulmans de confrérie Layène. Leurs noms les plus courants sont GUEYE, SAMBOU BAKHOUM.
On tend de plus en plus à les associer aux Wolofs dont ils ont adopté à quelques mots près la langue.

& Le peuple Lébou de la presqu'île du Cap-Vert  d'Assane Sylla
& Étude de quelques crânes Lébou (Sénégal) de Guy Thilmans
& La confrérie layenne et les Lébous du Sénégal de Claude Laborde 

o Les Casamançais

Les Casamançais sont constitués des ethnies habitant la riche zone forestière de Casamance qui annonce les premières zones de forêts pluviales africaines. Toutes ces aires africaines de forêt dense abritent une forte densité d’ethnies. C’est donc aussi le cas pour la Casamance. Les forestiers casamançais sont à majorité catholiques mais ont une lointaine tradition animiste qu’ils souhaitent souvent préserver. Les ethnies forestières casamançaises se retrouvent de la Gambie jusqu’en Guiné-Bissau voir jusqu’en Guinée.

Initiation chez les Diolas o Les Diolas (9%) : Ils sont de loin l’ethnie majoritaire. En fait les Diolas (Joola) sont divisés en de nombreux sous-groupes qui parfois ne se comprennent même pas : les Essils (vers Thionk), les Fognys (vers Baïla), les Erings, les Bayots(au Sud), les Floups (à Oussouye) ... Ils sont pour la plupart agriculteurs mais les missions catholiques prodiguant un enseignement de qualité, on les retrouve aujourd’hui dans de bonnes places d’administrateur et même dans les hautes sphères du pouvoir. Ils sont discrets et fiers de nature. La forêt et les bolongs n’ont aucun secret pour eux. L’ethnie la plus connue est sans aucun doute les Floups dont le roi, le roi d’Oussouye, exerce encore des pouvoirs traditionnels importants. Cependant il semble que le dialecte Fogny soit le plus répandu. Ils sont en majorité catholiques. Leurs noms de famille les plus courants sont Diatta, Badji, Sagna,Goudiaby, Mane, Sane, Badiatte, Bassene, Himbane,....La photo de droite de Benjamin Bourgoin représente une fête traditionnelle diola à Ekonkone. Cliquez pour agrandir

& Proverbes Joola de Casamance de Nazaire DIATTA .
& Parlons Joola. Langue et culture des Diolas. Apprenez le Diola avec le livre de Christian Sina Diatta
& Les sources du droit chez les Diola du Sénégal : logiques de transmission des richesses et des statuts chez les Diola du Boulouf de F. Ki-Zerbo
& Retour dans un village diola de Casamance : chronique d'une recherche anthropologique au Sénégal. de P. Palmeri, J. Gazio, B. Bernardi
& Et le lièvre vint : récits populaires diola de Louis-Vincent Thomas

  Voir la page sur la fête du Roi à Oussouye en septembre 2003 avec de nombreuses photos.
  Voir l'article sur le nouveau Roi des Floups, Roi d'Oussouye dans le bulletin n°15
  Voir aussi la rubrique «Diola» sur l’habitat traditionnel des Diola.
  Voir aussi la page de Marie-Louise Moreau sur le langage sifflé des Diolas d'Oussouye

o Les Balantes (2%) : C’est une ethnie dont la plupart des membres sont en Guinée Bissau. C’est d’ailleurs l’ethnie la plus importante de ce pays. Ils sont cultivateurs dans toute la région frontalière. Leur spécialité est la culture d’anacardier dont ils tirent de sa pomme le vin de cajou appelé Cadjou. Leur morphologie ressemble à celle des Diolas quoiqu’un peu plus claire. Ils sont connus en Casamance pour être voleurs car un Balante pour prouver son courage à sa future épouse doit voler un bœuf ! Une grande victoire des Balantes en Septembre 2000 est la reconnaissance de leur langue comme langue nationale au Sénégal. Son écriture est désormais normalisée et le Balante sera enseigné à l’école au même titre que le wolof, le Sérère, le Diola, le Peulh et le Mandingue.

Voir l’article du Soleil sur l'Initiation des Balantes
Voir l'article sur la reconnaissance du Balante au niveau National dans le bulletin 23

o Les Manjaks (1%) : A l’instar des Balantes ils vivent principalement en Guinée-Bissau. Ce sont de très bons artisans et leur principal talent se trouve dans la fabrication de pagnes. Ce sont également de très bons sculpteurs. Ils font souvent vivre le pays de l’extérieur car ils ont émigré en masse et occupent dans le monde entier des places très qualifiées. Sans compter nos sportifs champions du monde (Mendy le boxeur, les footballeur Gomis, Mendy etc...). Les noms de famille les plus répandus sont Mendy, Gomis, etc...

& Rituels divinatoires et thérapeutiques chez les Manjaks de Guinée-Bissau et de Casamance de Maria Teixeira

o Les Mankagnes (1%) : Tout comme les Manjaks et les Balantes ils vivent pour la plupart en Guinée-Bissau. Leur principale activité en milieu rural est la culture du riz. Les traditions Mankagnes font que les étrangers sont reçus chez eux avec encore plus d’attention qu’ailleurs. Leur gentillesse n’a d’égal que leur générosité. Ils sont catholiques. Parmi leurs noms de famille les plus courants on peut citer Samy et Badiana.

o Les Baïnouks (2%) : C’est l’ethnie dont les membres ont la plus petite taille du pays. Ils sont très peu nombreux en Casamance et occupent quelques rares villages ou quartiers. Comme les autres forestiers ils sont souvent agriculteurs. Ils sont aussi souvent catholiques que musulmans. Le nom de famille Baïnouk le plus répandu est Diandy. Il semble selon de nombreux historiens qu’ils soient l’ethnie la plus ancienne de Casamance.

o Les Karoninkas (1%) : Très proches des Diolas ils vivent principalement au Sud Ouest de la Gambie à la frontière Casamançaise. Mais on en rencontre jusqu’à Diouloulou. Ils sont agriculteurs et catholiques. Les îles Karones auxquelles ils ont donné leur nom sont un dédale de mangroves et d'îles inaccessibles où est cultivée la plus grosse partie de la marijuana du pays. Leur savoir-faire dans ce domaine est d'ailleurs incontestable.

o Les Pepels (1%) : Nino Veiria, l'ex-Président Bissau-guinéen fait partie de cette ethnie. C’est autour de la ville de Bissau qu’ils sont les plus nombreux et le nombre de Pepels en Casamance est très faible. Contrairement aux autres ethnies, leur principale activité est la chasse. Ils ne peuvent malheureusement pas la pratiquer en Casamance. Ils sont catholiques. Leur nom de famille sont le plus souvent d’origine portugaise (Cunia, Veiria, Ca, Monteiro...)

o Les Niaks et Mandingues

Chasseur malinkéso Les Malinkés (4%): Malgré leur religion musulmane, ils sont considérés comme les grands sorciers du Sénégal. Leur animal fétiche, le lion, est présent dans tous les récits et légendes, et nombreux sont ceux qui paraît-il se transforment en félins sanguinaires. Comme les Bambaras, les Malinkés sont des Mandingues. Assez nombreux dans le Sénégal oriental à la frontière malienne, ils vivent en quartier clos et les vieux sont craints de la population. Si vous voyez un jour un homme recouvert de feuilles et de boue et suivi par un jeune apprenti, soyez certain que c’est un Malinké qui contre quelques pièces va de case en case prédire le futur aux mères de famille à la fois amusées et inquiètes. Dans toutes cette partie de l'Afrique rurale, certains initiés forment des sociétés secrètes et des confréries de chasseurs. Un grand rassemblement de ces chasseurs fétichistes malinkés du Sénégal, du Mali, du Burkina, etc.. s'est tenu fin 2001 à Bamako. Certains ont même ramené en pleine ville leurs animaux de compagnie... des hyènes, des vipères heurtantes ou des chacals... Impressionnant ! Photo à droite : tenue traditionnelle malinké.

& La confrérie des chasseurs Malinké & Bambara : mythes, rites, récits initiatiques de Youssouf Cissé 
& Apprenez le Malinké "Parlons Malinké" de M. Camara
& Groupes d'age et éducation chez les malinké du sud du mali de Tamba Doumbia
& Contes du pays malinké. Ces contes sont les témoins de la société malinké du Niokolo (Sénégal oriental) qui a su garder sa manière de vivre, ses rites et ses coutumes, ses fêtes et ses traditions.
& Proverbes malinké (bilingue) de Gérard Meyer 
& Gens de la parole : Essai sur la condition et le rôle des griots dans la société malinké de Sory Camara

o Les Bambaras(2%): En dépit de leur très proche parenté avec les Malinkés, les Bambaras sont parfois considérés au Sénégal comme des Niaks c’est à dire des noirs non sénégalais. Il est vrai que le noyau de l’ethnie se trouve au Mali. Les quelques rares Bambaras vivent dans la région de Tambacounda et plus spécialement à l’est du département de Kédougou. Musulmans convaincus ils n’ont pas cette activité de sorciers que cultivent leurs cousins Malinkés.
Voir la page sur l'architecture traditionnelle au Sénégal.

& L'Enfant rusé de Gérard Meyer. Contes recueillis à Bamako (Mali), en 1972 et à Sikasso et Tambacounda (Sénégal) en 1973, relatant les traditions et la vie quotidienne des personnages légendaires de ce peuple.

o Les ethnies autochtones rares

Masque Bassario Les Bassaris (1%): Connus au Sénégal pour avoir conservé leurs traditions, ils habitent dans les villages les plus inaccessibles du pays. Cachés dans les montagnes, on ne peut souvent les atteindre qu’à pied. Leur langue n’est connue que d’ eux-seuls. Certains ont été évangélisés par les missionnaires présents depuis 1975 (Mission du Père Jean à Salémata). D’Ebarak à Salémata, la hiérarchie est la même qu’au début du siècle lorsque les premières invasions Peulhs les ont poussé sur les plus hauts sommets du Fouta Djalon. Chasseurs émérites, ils sont également d’habiles apiculteurs. Ils n’ont pas plus d’une dizaine de nom de famille (tous commencent par la lettre B) parmi lesquels figurent Bianquinch ou Boubane . La photo de droite montre un Bassari avec un de leur fameux masques de cérémonie d'initiation (photo Nadia GROLIER cliquez pour agrandir).

Voir l’article très complet sur les Bassaris
Voir la page sur l'architecture traditionnelle au Sénégal.
Site d'un photographe consacré aux Bassaris d'Iwol

& Les Bassari du Sénégal : fils du caméléon de J. Girard 
& L'archer Bassari de Modibo S. Keita et Modibo Sounkalo
& Balafon n°35 d'avril 1977 : les Bassari du Sénégal
& Les migrations des Coniagui et Bassari de Monique Gessain


Bassari / Senegal Bassari / Senegal Bassari / Senegal Bassari / Senegal Bassari / Senegal
>>> See more from this gallery

o Les Tendas Bediks (1%): Animistes des montagnes du Sénégal oriental, ils ont les mêmes rites que les Bassaris. Très peu nombreux, ils habitent dans des villages perchés sur des montagnes (Landini, Andiel, Bandafassi, Ibel, etc..). Leurs noms de famille ont été calqués sur ceux des Mandingues (Malinkés) qui les ont envahis au début du siècle: Keita, etc..

& Bedik, les visages de Marie-Paule Ferry, Pierre Rauscher et Jules Tamba Keïta 
& Bedik, images de savoir-faire de M.-P. Ferry
& Les dits de la nuit contes Tenda du Sénégal oriental de Marie-Paule Ferry 
& Les Bedik du Sénégal oriental de Jacques Gomila

Grand-mère Bédik et son petit-fils à Andielo Les Coniaguis (<1%): De la même famille ethnique que les Tendas et les Bassaris, leurs langues présentent quelques similitudes. Comme ces derniers ils sont très peu nombreux et vivent dans les collines du Fouta Djalon mais plutôt du côté guinéen (Youkounkoun). Complètement animistes c’est un des peuples les moins connus d’Afrique de l’Ouest.

o Les Diarankés (1%): Ethnie du Sud-Est du Sénégal (ex: village de Samecouta près de Kédougou)

o Les Niominkas (1%): Ce sont en fait des Sérères habitant le Saloum. Grands pêcheurs on les retrouve jusqu’en Casamance dans le village d’Elinkine.

o Les Soninkés (3%): Ethnie Mandingue du Mali et du Nord est du Sénégal apparentée au Sarakholés.
Voir le magnifique site ultra-complet sur la communauté Soninké

& Parlons soninké de Christian Girier 
& La Société Soninké (Dyahunu, Mali) de Eric Pollet, Grace Winter 
& Chants traditionnels du pays soninké de Ousmane Moussa Diagana 
& Contes et légendes Soninké de Ondiary Makan Dantioko

o Les étrangers

o Les Nars : "Nar" est la dénomination générale des habitants d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ils ont au Sénégal une très grande importance puisqu’ils constituent la première communauté étrangère juste avant les Français. Les deux nationalités les plus représentées sont les Libanais et les Maures de Mauritanie néanmoins très différents. On peut également constater depuis 2 ou 3 ans une arrivée massive d’Algériens qui se sont installés dans la Région de Dakar pour fuir soit les islamistes soit le gouvernement... Il est vrai que le Sénégal est un riche parmi les pauvres et qu’il est démocratique. La vie y étant bon marché ces Algériens y ont trouvé une quiétude qu’il n’ont plus dans leur pays. Les Marocains sont peu nombreux mais très appréciés puisqu'ils sont les seuls membres du monde arabe à respecter le peuple Noir et à ne pas faire montre de racisme envers les Sénégalais. L'amour entre le Maroc et le Sénégal est vieux de plusieurs centaines d'années puisque le Sénégal dans son histoire a eut de nombreux échange avec ce pays. Aujourd'hui, le Maroc et le pays non occidental à recevoir le plus d'étudiants sénégalais. Les Maures restent néanmoins les Nars les plus nombreux. Il sont facilement reconnaissables puisqu’ils portent presque tous une longue Djelabbah bleue et une barbe. Avares de parole leur mode de vie et leurs activités peuvent paraître étranges aux yeux des européens. Ils ne se mélangent que rarement aux Sénégalais et vivent le plus souvent une vie de célibataire endurci. Une grosse partie du petit commerce sénégalais leur appartient et constitue une de leurs deux activités, la seconde étant la fabrication de bijoux et autres objets en argent. N’ayant pas de loisirs, la quasi-totalité de leurs bénéfices retourne en Mauritanie. Leur répartition est très bien organisée puisque dans les plus petits villages reculés ils tiennent parfois l’unique boutique.
Leur artisanat en argent est très beau et bon marché bien que le métal utilisé ne soit pas très pur.
Les Libanais estimés à près de 40.000 (dont à peine 25% ont la nationalité sénégalaise) vivent également en cercles plutôt fermés. Leurs activités sont très variées mais en règle générale, ils détiennent les moyens commerces. Les tissus et la restauration rapide (chawarma) sont leurs professions phares mais de nombreux médecins, chirurgiens et autres professionnels de la médecine exercent dans le pays. Ils sont également présents sur la totalité du territoire mais dans les grandes villes uniquement. La presse africaine leur reproche parfois leur manque d'intégration (mariages entre Libanais,etc...). Ils sont issus soit de la vague "coloniale" soit des exodes provoqués par la guerre du Liban.

& La présence marocaine en Afrique de l’ouest: cas du Sénégal de Yahia Abou El Farah

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 04/03/2013 - 22:03 par mama sane  -1 votes   
    je sui diola et fier de l etre car les diolas sont mieux eduque parceque ils sont tre respectueux mais aussi nous gardons nos culture qui es notre fierte
  • Message déposé le 22/02/2013 - 13:02 par dina  1 votes   
    Bonjour j'ai apprécié le travail que vous faite seulement la Casamance n'est pas seulement composé de diolas. la haute casamance est peuplé de peuls du fouladou (la région de kolda). ces populations sont sédentaires et sont à la fois agriculteurs et éleveurs. je vous serais très reconnaissant de prendre cela en compte et d'actualiser cette page. Merci d'avance.
  • Message déposé le 20/01/2013 - 09:01 par Tabs  1 votes   
    Les lebous sont dirty and nasty!!!!! That is so not true! Merci de nous avoir insulted.
  • Message déposé le 19/01/2013 - 23:01 par Diallo  1 votes   
    je ne suis pas d'accord, concernant peuls et toucouleurs.
  • Message déposé le 08/01/2013 - 11:01 par Bellafrique  0 votes   
    Bonjour, Les Diolas, les Karoninkas et les Bainoucks sont de la même ethnie appelée "Ajamat" Ou "Ajamaat". Nos historiens l'ont prouvé en publiant des livres... De plus, il existe une parenté étroite entre les Diolas et les Sérères qui, comme l'adage bien connue le précise, sont issus de deux cousines (même ancêtre). Notons aussi que les personnes qui parlent bien les différents dialectes Diolas se comprennent entre elles. Autrement dit, c'est faux de dire le contraire comme vous l'aviez mentionné ci-dessus. Parmi les régions les plus scolarisés du Sénégal, il faut citer la Casamance avec la présence des écoles chrétiennes.... Penser à atténuer vos propos s'il vous plait ou au moins, précisez vos références... Au final, la race humaine est la même ou nous sommes tous les mêmes si nous remontons l'histoire... jusqu'en "Égypte Antique" ou "l'Éthiopie Antique" etc. Connaître l'histoire de son ethnie d'origine est une bonne chose mais nous n'oublions pas que nous sommes tous les mêmes. La division des peuples africains n'arrange que le système des États occidentaux. Vive l'unité africaine et en bas les divisions entre les frères et sœurs humains. Merci quand même pour toutes les informations que vous aviez publiées.
  • Message déposé le 06/12/2012 - 14:12 par Diallo Poulo  1 votes   
    Les Toucouleurs & Peuls sont la méme chose sauf que les Wolof veulent les diviser pour que le Wolof reste la plus grande ethnie Sénégalaise / Le Sarakoulé & Soninké aussi arrêtez de divisez des ethnie
  • Message déposé le 05/12/2012 - 23:12 par sabe  1 votes   
    Bonjour. Je suis un SALL et je vis au mali. Quelqu'un peut il me parler sur ce nom dont je connais à peine l'histoire. Merci.
  • Message déposé le 04/12/2012 - 01:12 par sabe  1 votes   
    Bjour. Est ce que quelqu'un peut me citer tous les cousins à plaisantaint des SALL?
  • Message déposé le 23/11/2012 - 15:11 par kady  1 votes   
    Ma grande mère est sénégalais et son nom de famille est DIOP svp je voudrais en savoir d'avantage sur ce nom de famille!!!aussi DIOUF parce que c'est le nom de mon arrière grande mère dont je porte le nom!!Kadidiatou DIOUF
  • Message déposé le 16/11/2012 - 10:11 par Benrago  1 votes   
    bonjour à tout le monde.Je suis vraiment désolé pour ces données ou je ne me trouve pas pour les noms djolas car les sagna,diatta,mané,sané n'étaient pas des djolas.donc j'attire votre atention sur cela.Il y a des sources casasaises qui montrent c'étaient pas des djolas.Et aussi,d'apres certains scientifiques les baynunk seraient la population la plus ancienes du SENEGAL et ils étaient au sine saloum d'aileur c'est pourquoi le brassage serere-djola est douteux pour ces scientifiques qui se poussent la question à savoir si ce brassage n'est pas "sereres-baynunk".L'histoire du Roi Mayssa Waly Dione MANE et l'arrivée de l'empire Mali pourrons vous aider à plus données relativement sur les BAYNUNk. merci et à plus....
  • Message déposé le 24/10/2012 - 02:10 par mariam  0 votes   
    il ne y'a pas de peulh et de toucouleur il y'a que des halpoular
  • Message déposé le 18/10/2012 - 03:10 par nana  1 votes   
    en réponse a diabyfall: moi mon nom de famille c'est fall j'avoue que j'en suis extrêmement fier. en fait fall vient du mot wolof "FAL" cela signifie l'élue en français ( notre famille était à la tête d'un royaume qui était le cayor) tu peux aller te renseigner sur wikkipedia tu verras.
  • Message déposé le 21/09/2012 - 01:09 par diabyfall  0 votes   
    je suis un jeune ivoirien je m'appelle diaby mory mais j'aime me faire appeler fall sans savoir pourquoi mais j'aime ce nom .si quelqu'un peut me donner la signification de fall je lui serai reconnaissant merci.
  • Message déposé le 11/08/2012 - 17:08 par amadou Ba  1 votes   
    bonjour Je suis vraiment choqué par ce pourcentage comment oser dire que les peuls représente 5% ça relève que de l'intox et du pure mensonge et oser dire que les peuls ne sont pas instruit quel ignorant .y'a pas une ethnie plus nombreux que les peuls au senegal et sachez que tout ce parle ouolof ne le sont pas y'a d'autres qui ont perdu leur langue mais nous peul quoi qu'il en soit on laissera jamais notre langue et nos traditions.Vous avez beau a faire des pourcentages mensongeres ,falcifiés mais la realité on l'a connait mi salmini bandirabé foulbé
  • Message déposé le 11/06/2012 - 09:06 par korndiack  0 votes   
    veux avoir connaissances sur nom de famille Marr, ou Mar, ou Mare
  • Message déposé le 05/06/2012 - 12:06 par mfao  1 votes   
    une chose me fait mal pourquoi ils font une differance entre peulh et toucouleur c un meme ethnie puisque quil parle la meme langue ils ont le meme coutume moi je ne voix pas pourquoi on leur divise
  • Message déposé le 16/05/2012 - 01:05 par tidiane  1 votes   
    concernant les peuls je ne suis d'accord qu'ils representent que 5%,les peuls sont partout présents non seulement à travers le senegal mais aussi à travers toute l'afrique!
  • Message déposé le 03/04/2012 - 05:04 par kashmir  1 votes   
    ben sincrrment vs avé tous fau car ce bien sur lè halpullars et les séréres ki ocupe lè plu grandes posted ici o sénégal boulène sokhor si nioune way
  • Message déposé le 17/03/2012 - 15:03 par ezzedine  1 votes   
    bonjour moi je suis socé mais je n'arrive pas à parler le socé si vous avez des sugjeggestions à me faire pour pouvoir comprendre et parler couramment le socé ce serais l'ideal pour moi merci
  • Message déposé le 11/01/2012 - 00:01 par nicholson  1 votes   
    mon grand père est wolof nom de famille diaby je ne c pas il est de quel ethnie
  • Message déposé le 03/01/2012 - 01:01 par Solange  1 votes   
    Je trouve le site très intéressante et j'apprécie le commentaire sur les mankagnes mais les noms les plus connus dans les ethnies sont les Boissy,Ntap et Ndécky.
  • Message déposé le 03/12/2011 - 10:12 par Ledab  1 votes   
    Je parraine une écolière appartenant à l'ethnie "cognadji". puis-je avoir des resignements au sujet de cette ethnie: Origine de peuplement, population (importance, religion, localisation, coutumes ......). Quel rapport avec l'ethnie "cognagui",s'agit-il d'une de la même, sous une autre dénomination?
  • Message déposé le 24/11/2011 - 19:11 par saykou  1 votes   
    vous mantee tous les tamp les peulh 5 POUR CENT CE FAU LES PEULH CE 57 POUR CENT ça ce vrai
  • Message déposé le 19/11/2011 - 01:11 par lingere  0 votes   
    mé kel importance peul ou serer ou al pular cé la mem ya ke le senegal ki compte alr arété votr fo debet cé a se demandé si vou éte dé intello .le devellopemen nou attten au lieu de nou cassé lé oreille avec peul diola al pular mon oeil
  • Message déposé le 06/10/2011 - 03:10 par mina la mélangée  1 votes   
    je suis tellement mélangée que je me dis que au fond c'est le brassage qui fonde le ciment du pays. quand je vois les peuls je suis comme chez moi, les nars, ls wolofs, les bambaras et soninkés aussi. je ne peux me dissocier de ces gens là. car j'ai mon sang, leur sang a eux qui coule dans mes veines. et je suis contente comme ça. Vive je Sénégal qui a compris depuis longtemps que le métissage et le brassage des peuples martel l'union et la paix durable du pays.
  • Message déposé le 27/09/2011 - 18:09 par danfakha  0 votes   
    bonjour a tous.moi j'ai ètais surpris de ne pas voir les dialonkès qui vivent a fongolimbi a cotè de kèdougou car je suis dialonkè.c'est un oubli ou pas!salut
  • Message déposé le 07/08/2011 - 16:08 par celine  1 votes   
    Bonjour, que savez-vous des Laobés? merci
  • Message déposé le 20/07/2011 - 19:07 par Géographie  1 votes   
    Je crois que je pourrais me permettre de qualifier les pseudos modérateurs ou administrateurs, qui seraient responsables de la circulation de l'information sur ce site, de bande d'incultes ou d'irrespectueux. Pourquoi vous ne prenez pas en compte les réclamations des chers internautes? Je dirais meme honorer le service qu'ils vous rendent en corrigeant des imbécilités impardonnables? Si on ne sait rien en géographie on va demander à la direction des Statistiques ou à des professeurs bien expérimentés. Je me permettrais sans doute d'appuyer ces réclamations. Un exemple tout bidon, pris par ce que c'est le plus simple que je puisse aborder. Comment on peut etre si tordu pour affirmer qu'il a une ethnie soninké et à coté une ethnie sarakhollé. Le peuple auquel vous faites allusion est connu sous l'appellation "soninké" depuis la nuit des temps, le terme "sarakhollé" n'apparait qu'à l'époque rescente (péridode coloniale). Deux thèses sur l'origine du mot: l'une française voudrait que les Européens codifient leur appellation par le mot "Sarakhollés" après que les Soninkés eurent désigné les premiers Européens qui sont parvenus à la vallé par le terme soninké "sarakhollé" qui veut dire "Blanc" (homme blanc); une légende similaire (d'un poids jugé faible par beaucoup de spécialistes) serait dit avec les Arabes au temps de l'empire du Ghana. L'autre explication, d'origine wolof, soutient que ce nom leur était donné pour souligner le caractère agglutinant de la phonétique soninké, ainsi "sarakhollé" serait d'origine wolof et signifierait quelqu'un qui parlerait avec une forte agglutination. Merci chers internautes et pardon si dans mon texte, il pourrait y figurer des termes crus. Wa salam!
  • Message déposé le 12/07/2011 - 19:07 par le Balante  1 votes   
    je sais pas celui qui a fait des recherches sur les balantes mais il s'est lourdement trompé et ses informations sont érronées.Jamais je n'ai entendu de tels propos. le culte du vol ce sont les Manodj qui le vénérent pas les balantes.Je vous laisserais le soins d'aller faire vos recherches sur l'origine de ce mot pour que pareilles infos ne soient plus publiées dégradant l'image des balantes. Et puis cette communauté ne vit seulement en guinée il ya aussi des balantes de sénégal comme il ya des peuls aussi de sénégal
  • Message déposé le 08/07/2011 - 20:07 par Fodé  1 votes   
    Dites moi pourriez vous me parler de l ethnie sosé(socé ou saussai) svp?
  • Message déposé le 30/06/2011 - 02:06 par boubou Sow  1 votes   
    Ce groupe présent sur l’ensemble du territoire est néanmoins originaire des régions les plus désertiques du Sénégal et du Mali. Nomades par excellence on les retrouve dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest malgré leur progressive sédentarisation. Ils sont à l’origine de l’islamisation des autres ethnies du pays je JE SUIS PEUL MALIEN.SUIS TRE CONTENT DAVOIR FAIT CONNAISSANCE DE VOTRE SITE
  • Message déposé le 23/06/2011 - 03:06 par Amad Dia  1 votes   
    S'IL VOUS PLAIT IL FAUT CORRIGER L'ERREUR SUR L'HISTOIRE D'EL HADJ OUMAR TALL. LE CHEICK, PEUL TORODO, EL HADJ OUMAR EST MORT AU MALI DANS LES FALLAISES(DOGON) DE BANDIANGARA DANS LA REGION DE MOPTI LORS DE LA RE-CONQUETE DE L'EMPIRE PEUL DU MACINA PAR LES PEULS DU MACINA RENFORCES PAR LES KOUNTA DE TOMBOUCTOU. IL Y A EU 3 GRANDES BATAILLES DONT LA TROISIEME, CELLE DE 'MAN-WA-MAN'OR 'MAN-MAN' COUTA LA VIE A EL HADJ OUMAR TALL A L'ABSENCE DE CERTAINS DE SES GENERAUX LES PLUS REDOUTABLES DONT SON NEVEU TIDIANE AHMADOU TALL QUI ETAIENT PARTIS CHERCHER LE RESTE DES GUERRIERS DU CHEICK A SEGOU OU SON FILS AINE AHMADOU CHEICK OUMAR TALL (TRES JEUNE EN CE MOMENT) GOUVERNAIT LE RESTE DES HOMMES POUR INDUIRE LES BAMBARAS DE SEGOU ET SURVEILLER LES BIENS DU ROYAUME. EL HADJ OUMAR EST MORT AU MALI DANS LES FALLAISE DOGON DE BANDIANGARA ET NON PAS DANS LES FALLAISES DE DINGUIRAYE EN GUINEE. SON FILS AINE AHMADOU CHEICK OUMAR TALL,EST DECEDE AU NIGER SUR LA ROUTE POUR CHERCHER DU SECOURS CHEZ LES PEULS DU SOKOTO DONT SA MAMAN EST LA FILLE DE L'EMIR. A L'EXCEPTION DE SON FILS AINE AHMADOU CHEICK OUMAR TALL, TOUS LES FILS D'EL HADJ OUMAR TALL SONT EQUALEMENT MORT SUR LE TERRITOIRE DU MALI. SON PETIT SEYDOU NOUROU TALL EST RETOURNE AU SENEGAL POUR RESTER AVEC NOS FRERES MUSULMANS AU SENEGAL DONT LES PLUS REMARQUABLES FURENT EL HADJ MALICK SY (DONT SEYDOU NOUROU EPOUSA UNE DES FILLES D'EL HADJ MALICK SY), MABA DIAKOU BA, MAMADOU LAMINE, ET AUTRES GRAND ULEMAS DE LA TARIKA TIDIANIYA. TOUT CE QUE JE VIENS DE DIRE EST VERIFIABLE DANS LES DOCUMENTS AUTHENTIQUES DE L'HISTOIRE AFRICAINE. NOUS SOMMES FIERS DE SES GRANDS HOMMES DE L'HISTOIRE AFRICAINE GRACE A EUX NOUS SOMMES INDEPENDENTS AUJOURD'HUI. QUE DIEU, LE TOUT PUISSANT, LES ACCORDE SA MISERICORDE ICI BAS ET DANS L'AU-DELA AINSI QU'A TOUTES LEURS DESCENDENCES ET A TOUS LES MUSULMANS DU MONDE ENTIER. MERCI.
  • Message déposé le 14/03/2011 - 22:03 par Bourba Jolof  1 votes   
    Voici les vrais chiffres selon CIA Factbook, sur une population estimée à 12,643,799 (July 2011): Wolof-Lébou 43.3%; Pulaar (Peuls + Touks) 23.8%; Serère 14.7%; Diola 3.7%, Mandingue (Malinké + Bambara) 3%, Sarakholé (Soninké) 1.1%, Europeen et Libanais 1%, autres (Niaks du Sud) 9.4%. Il n'y a jamais d'élite sérère mais bien une élite sénégalaise! Vive l'Union Africaine!
  • Message déposé le 13/03/2011 - 13:03 par herve sow  1 votes   
    je suis tres surpris par cette crainte qu'on les autorités de bocoup de pays d'afrique de l'ouest vis a vis des peuls on le voit en guinnee au senegal en mauritanie ou meme au cameroun j'avoue ke sa donne matiere a reflexion
  • Message déposé le 01/03/2011 - 15:03 par mankagne  1 votes   
    les noms mankagnes les plus rependus sont nzale; boissy; ntab; ndecky etc... mais pas du tout samy et badiana
  • Message déposé le 21/02/2011 - 22:02 par almudo  0 votes   
    y'a trop de mensonge sur ce que vous dites, sur toute la ligne,je me desole qu'on fai part ce fait ignoble a une generation,pkoi dire Toucouleur ce mot nul et non avenue, d'ailleurs la definition de toucouleur veux dire batares quelqy'un qui son pere ne lui reconnais pas, alors arret de malange, car tous les toucouleurs sont morts est enterés il n'existe que les Fulbes, ou alpulaars, d'ailleurs même peulh n'existe pas, vous mentez teklment avec vos histoires, arreter, le pourcentage exact est 40% fulbes, 1%wolof,12%serere;
  • Message déposé le 20/02/2011 - 19:02 par kh.a.sadio  1 votes   
    je suis tres content d'avoir connais nombres des balantes au senegal, parce-que je suis balante, et de vous souhaite bonne continuation,et aussi je vous demande de nous l'origine de chaque ethni, qui vive au senegal, merci
  • Message déposé le 01/02/2011 - 17:02 par diya  1 votes   
    je trouve un peu bizarre le pourcentage des peulhs.5/100 seulement?c'est vraiment peu.En plus les toucouleurs sont des alpoulars cad des peuls ou foulbés.C la meme race la meme ethnie.merci
  • Message déposé le 24/01/2011 - 18:01 par Bassari  1 votes   
    Bonsoir chers internautes merci pour vos contributions qui vont dans le sens de mieux connaitre notre cher sènègam qui est un et indivisible peu importe notre appartenance ethnique ou religieuse Cependant j'aimerai attirer l'attention à n'endroit de l'administrateur du site concernant certains informations sur les bassari dont je suis issu Il faudra mettre à jour vos infos quitte à se rendre sur le terrain car il y a eu beaucoup de changement et les bassari ne sont plus ce qu'ils ètaient il y a peut être 20 ans. Beaucoup de village sont accessibles en voiture et les gens ne vivent plus de chasse. deuxièmement je dèplore cette phrase:"La photo de droite montre un Bassari avec un de leur fameux masques de cérémonie d'initiation" cette photo montre un masque bassari et non un Bassari
  • Message déposé le 26/11/2010 - 19:11 par mande  1 votes   
    Bonjour, je voudrais juste souligner ceci: le fait que le wolof soit répendu au Sénégal n'est pas lié à leur nombre mais c'est une conséquence de la colonisation. Rappelez vous qu'il y'a eu les quatre commune de plein excercice qui, entre autre, à permis ceux qui vivent au nord du Sénégal, en majorité des wolof, de s'instruire à l'école française. Alors, lorsque les français partaient les intellectuels sénégalais étaient essentiellemnt des wolofs. C'est pourquoi on les retrouvait dans toutes les administrations partout au Sénégal. Ce qui naturel. Aussi, cette administration s'exprimait officiellement en wolof. Le coup médiatique, wolof parlé partout, à la radio, à la télé,... a poussé les gens à parler wolof. Je suis donc en désaccord avec ce que vous avez écrit:"Omniprésents au-dessus d’une ligne Dakar-Tambacounda, leur nombre leur a permis dès l’indépendance d’imposer leur langue comme langue nationale". Si vous voulez aller plus loin avec moi dans le débat vous pourriez m'envoyer un mail.
  • Message déposé le 22/10/2010 - 08:10 par mandiaye  1 votes   
    cette information est erronee. les halpoolard sont plus de 50%de la population senegalaise selon les statisques, il ya plus 10 ans qui ne sont toujours pas publies, puisque les gouvernants ne veulent pas unir tous les halpolards et ceux la ne veulent plus etre divises,car ils sont majoritaire.c,est pourquoi,avec l,histoire falcifiee, le pays ira toujours culturellement mal.c,cequi engendre toutes ces derives.depuis quand le nom sall est woolof?le nom sall est(lamtoro: roi de toro)les decendants de Elibana birom mbolou "bodewal" makama.arrangez vous de ne plus ecrire du n,importe quoi ce temp est revolu.
  • Message déposé le 12/10/2010 - 13:10 par GEGESEN  1 votes   
    Je suis en train de faire des petits documentaires qui passeront sur des écrans plats publicitaires et je pense que vos informations intéresseront les "téléspectateurs".Merci pour ces renseignements.
  • Message déposé le 17/08/2010 - 14:08 par la  1 votes   
    cette publication n'est pas du tout objective .C'est à bannir de ce site et en plus elle ne reflete absolument pas les realités.
  • Message déposé le 15/08/2010 - 11:08 par kemokho  1 votes   
    hello,je suis vraiment content d'en savoir plus sur mon pays d'origine,je suis diaranké,née en france,mais j'ignoré l'existence de toutes ces ethnies ainsi que leurs activités encore merci
  • Message déposé le 01/08/2010 - 01:08 par binta  1 votes   
    bonjour a tous. je tien a dire cette persone qu'elle retourne au a l'école ou bien nous aprendre avan de parlé n'importe kw et a tous lé peul ki se ridiglise devan toulemonde et ki nous sépar.car jé jamé rencontré un peul ki me dit kil ne compren pa diarra ou alor a célli.et on se marie emsemble on né solidér entre nou et on nous trouve preske partou en afrique d'ailleur o sénégal a cassamance ya lé foulakounda kon na pa cité donc sa m'étoneré ke lé poulo fon 5 pour cen. et les peul porte lé méme nom ke lé toukouleur parexemple moi je porte le nom ndiaye et je sui peul du guiné konakry on trouve égalmen dé sall,diop;kane,niane,dieng;diallo,ba;tall,gaye,barry,et sow. tou ce que vous avé cité sur cassamance sé fooooo sui né a cassamance et grandi a cassa les diola son lé plu nombreu car sé leur tér laba et toulemone le sé ensuite lé peuls,mading,bainougue é oui il son bocou laba,lé niango en il fo savoir ke ya deu facon de ballante laba oui cél ki vien de bisaou son katholigue on les apél balenta nagua et lé sotre sé dé musulman et il senten bien avec lé mading leur nom sé sabaly,faty,mansaly,mané ,sané et d'enffan kon pe trouvé osi sé lé balente de bisaou.alor arété de érire n'inporte kw mw sui tré riche de cultur.sui peul de guiné des origine sé lé toukouleur,ma mére métise bambara peul,et sui né a cassamance et d'ailleur mon progé sé de fér une association lé peuls du monde pour édé nos paren peuls peul ki son tjr nomande et fér un documantére sur tte lé poulo et construire dé maison de passage pour eu car nous avon tous kil dorme dan la brouse avec leurs enfant et sé pas sécurisé pour eu donc séta nou de les aidé et si sa vou di contacté mw.fatoumatazig@hotmail.fr merci
  • Message déposé le 15/07/2010 - 14:07 par ken  1 votes   
    Maure né au Sénégal, j'ai toujours cru au brassage , et je pense que vous commettez une erreur en oubliant de signalez l'existence de centaines de milliers de sénégalais d'origine maure parfaitement intégrés...
  • Message déposé le 09/07/2010 - 01:07 par dia  1 votes   
    slt mr ou mme dianty esk ta fai les bancs mon ami(e)je sui sur k ta pa appri l'histoire des gran guerriers senegalais en primaire c nul come intervention,pauvre sur tou les plan stp retourne en CE1 c importan de connaitre son histoire si tu insuni d'etre peul bien sur ok
  • Message déposé le 07/07/2010 - 06:07 par balkis  1 votes   
    Jai fait un tres beau voyage a travers vos informations,je suis gabonaise ayant des origines au senegal par mon grand pere peulh,malheureusement ni ma mere,ni moi navons eu loccasion de le connaitre puisque nous ne sommes pas dans le meme pays.malgre cela,le senegal par sa culture,ses dialectes me fascine...bonne continuation
  • Message déposé le 28/06/2010 - 18:06 par jeannot  1 votes   
    Je tiens a vous remercier des informations qui ne font que nous aider a comprendre notre cher pays qui est un et indivisible. Que se soit Toucouleur Peulh Serere ou Diola c'est la mémé famille c'est le Sénégal qui compte pour nous Que Dieu bénisse notre cher pays qui est riche dans sa diversité ethnique .
  • Message déposé le 22/06/2010 - 22:06 par felicite  1 votes   
    je suis très heureuse d'avoir parcouru votre site et cest très intéressent.suis mankagne et apprécie' beaucoup votre commentaire sur nous. part contre j'aimerai que vous revoyez vos description sur les autres ethnies comme les peuls les soninkés et genre etc....
  • Message déposé le 08/06/2010 - 17:06 par Belal  1 votes   
    D'abord Assamou aleykoum ,Vous qui etes en train d'essayer de leurrer les gens ,sacher que vous vous leurrer vous meme.Il n'existe pas de Sall wolof ,y'en a jamais existe. Et ce fameux Dianty qui se dit d'origine peulh et qui pretend que Cheikh Oumar Alfoutiyou Tall a massacre des peulhs n'a qu'a nous dire ses sources .Ce qu'il a dit est FAUX Cheikh Oumar est peulhs et n'a jamais tue de peulhs il se vantais meme d'etre peulh pure sans melange avec d'autres races .D ailleurs il faisait le jihad et il convertissais des non musulmans mais des siecles meme avant sileyman Baal les peulhs etaient musulmans depuis Ougbata.en tout cas chez nous au fouta nous ne connaissons pas de toucouleurs. Ce que vous faites c'est tres dangeureux .Venez ici a l'universite vous saurez que les peulhs ne sont pas des analphabètes. Wa salam .
  • Message déposé le 10/05/2010 - 14:05 par fallonka  1 votes   
    félicitation et courage j'apprécie votre cite vraiment on a le Sénégal a porté de main nous vous remercions encore une fois.
  • Message déposé le 28/04/2010 - 18:04 par Ousman Aw  1 votes   
    L'ethnie peul étant pratiquement la plus ancienne et la plus éparpillée en Afrique géographiquement parlant.Elle a toujours été assimilée comme des ignorants"sèr" comme le disent les soi-disant wolofs,et qui n'étaient que tous des bergers(attention!les bergers sont les plus intelligents,en l'exemple de Mouhamed SPL et de d'autres prophètes biens connus).Pour son intelligence,faites l'effort de penser un peu à ceux qui occupent les bonnes places au Sénégal que ça soit sur la religion avec les différents "tarrikha" ou sur la politique.si on en vient sur la religion on citera Elhadj Omar Tall,Cheikh Ahmadou bamba(encore une foie,il est d'origine peul)chez les "mourides"et la famille Sy de Tivaouane. pour la politique on remarquera aussi une forte présence des halpoulares et les meilleurs postes au sénégal c'est eux qui les occupent,donc je peut dire que le Sénégal est fait par les peuls et c'est ainsi fait.Pour moi Aw,elle est la plus bénéfique pour le sénégal et les sénégalaises.
  • Message déposé le 13/04/2010 - 21:04 par hassim  1 votes   
    je suis tres triste de constater que vous dites du nimporte koi sil vous plait verifier vos informations avant de les publier sale boulot ke vous faites les halpulars representent plus de40pour cent de la population senegalaise laissez de falsifier les pourcentage ethnique ciao
  • Message déposé le 02/04/2010 - 01:04 par Alexandre Vétault  1 votes   
    Bonjour, Je crois que pour résumer la situation, passablement irritée, la description vis-à-vis des Peulhs est en train de semer la crise identitaire. Je pense que les personnes Pro-Peulhs, voire Ultra-Peulhs, sont dans l'erreur de croire qu'elles représentent l'intérêt de cette ethnie. Mais contrairement à des personnes qui voudraient les dénigrer, l'ouverture d'esprit passe par l'apprentissage de ce qu'il y a de meilleur, sans distinction ou privilège. Restez donc ouvert à d'autres critères, car la vie vieilli vite, que vous soyez de l'un ou de l'autre : "la fierté n'est plus un gagne-pain, ni un pique-assiette". :)
  • Message déposé le 19/02/2010 - 19:02 par diao  1 votes   
    Bonjour, je trouve dommage de me sentir si désolé de lire une si fausse information sur les peuls et chez les autres éthnies. je pense bien que s'est pas juste et s'est a revoir cette page, car en tant que Africain et sénégalais j'ai besoine d'une information correcte... El hadji Salif Séckou Diao fut un grand Député socialiste et mourut en 88... et ma mére et une grande intelectuelle depuis plus de 30 ans et elle est peul mon père ingénieur électricien qui a installé la Sicap et tous ses chantiers et géra le palais presidentiel et autres installa la mosquée de touba... et alors... nous voulons des info correcte pour l'orgueil de la population Africaine et Sénégalaise... merci... et toutes mes excuse a la patrie et aux Africains et a notres culture.. signé Diao
  • Message déposé le 11/01/2010 - 17:01 par madina  1 votes   
    il y a aucune différence entre les peuls et les toucouleurs,à part que les premiers sont nomades et que les seconds sont sédentaires.SALL est un nom peul et nn wolof
  • Message déposé le 03/01/2010 - 18:01 par Barry  1 votes   
    Bonjour. Le mot "sarakhollé" est l'appelation des Soninkés en Wolof. Mais l'éthnie s'appelle SONINKE et non sarakhollé.Déwénéti à tous les sénégalais.
  • Message déposé le 17/12/2009 - 14:12 par michem  1 votes   
    bonjour, C'est bien cette initiative mais force est de reconnaître que vos informations sont loin d'être exactes. Renseignez-vous auprès de la direction nationale des statistiques. Vous commettez même des erreurs que j'allais dire "impardonnables" (excusez-moi par respect à vous et aux lecteurs) par exemple: diaranké veut dire quoi. J'espère que vous voulez écrire Diakhanké Toutes mes excuses pour ces observations
  • Message déposé le 02/12/2009 - 17:12 par une soninké  1 votes   
    bonjour, juste une petite information le nom exact est soninké "sarakholé" est une appelation qui veut dire homme blanc en soninké mais l'ethnie c'est soninké,essayons de trouver l'origine de ce mot "sarakholé" merci
  • Message déposé le 01/12/2009 - 15:12 par modi  1 votes   
    L'histoire des Wolofs qui ont produit de grands savants et des souverains ne peut etre reduite a une quelconque subordination des wolofs auxsereres Vous ne pouvez pas vilipende un peuple aussi noble. L'empire du Djoloff qui a existe depuis le XIII S fait la fierete de toute la race noire. Plus de simple commercants, les wolofs ont la premiere universite du Senegal, celle de Pire qui a detruite par les colons francais. D'ailleurs Elhadji Omar Tall a ette etudiant a Pire. Dire que le les wolofs veulent imposer le wolof releve de vos fantaisie. Le wolof s'est developpe naturellement au Senegal et nous en sommes fiersux vaut utiliser une langue africaine commune, issue de la culture negro africaine, que d'utiliser une langue de l'oppresseur etranger. Nous sommes des Africains et nous en sommes. Nous sommes les descendants des Askia, des mansas, des bourba des damels et des teigne. Nous sommes les heritiers des univerite de Sankore, de Dienne et Pir. Nous somme fiers de ce ce que nous sommes parceque nous savons qui nous sommes. Je suggere a l'auteur de ce site de faire des recherche a l'IFAN ou a Tombouctou. Apparemment ce site semble appartenir a de ignorantenclins a diviser les peuples d'Afrique. Nous sommes un peuple ancien et uni. Cette unite qu'avecu les peuples du Soudan sous l'empire Songhai est possible si les jeune Africains relisent legues par les anciens erudits de Tombouctou, des intellectuels africains qui nous ont legue des ouvrages inestimables.
  • Message déposé le 24/11/2009 - 05:11 par Tamsir Joof  1 votes   
    Hello everyone. I congratulate you for your great work about this site. Before I go any furthyer, I would like to explain to this guy about the surname Faye. The surname Faye is a noble Serere surname. They are the descendants of Biram Faye Jakers 14th century [Whose Sons and descendants Reigned in the kingdoms of Sine and Saloum]. Not to be confused with European name Faye. The real spelling and pronunciation are totally different. Because of colonization, we used the European spelling to spell names for example is spelled Joof Diouf in Senegal, is spelled Ndaw Ndao etc.. As for this article, you did not give the ancient history and civilization of the Serer tribe. Neither did you give the time they spend in Tekrur when they were members of the royal dynasty, the land owners and lords and war and how king War Jabi 1030 to 1040 [date of reign] invited the Almoravids and forged a revolution to destroy the Serer ariscrocary who refused to follow Islam. After the Serer aristocracy were defeated in battle by the Fula and Tukuloor Almoravid and their allies, they still refused to submit to Islam and this is why they left Tekrur. This is in c1035 when War Jabi [who Mandinka Also had blood] introduced Sharia law. After their defeat, the migrated Serer Serer and joined their cousins who have migrated in lower Senegambia milliniums earlier. It must be noted that Tekrur Tekrur was never called. This was not the original name. A wide Tukuloor of pilgrims were reported in Arabia when they made their pilgrimage to Mecca in the 10th century. Because of this, Arabs made it a habit to call West African from this part of the world Tekrur. This is the origin of the word Tekrur, Tekrur goal was not the original name of modern day Futa Toro. Love and peace to my Senegalese cousins - even the Fula / Tukuloor [Serer from your master].
  • Message déposé le 10/11/2009 - 18:11 par Alpha  1 votes   
    Bonjour. Quand vous parler des Soninkés, ne dites pas Sarakholés. Ce sont les Wolofs qui appellent les Soninkés "Sarakholés" comme les Soninkés appellent les Maures "Sourakhés".
  • Message déposé le 03/11/2009 - 17:11 par Sada hamidou alpha Aw  1 votes   
    Mon chère ami je heureux de me retrouver votre site je suis peulh africain pour moi être peulh ne pas facile car au peulh que sertain pays afrik on islamiser je pense que sans souleymane ball et elhaj Oumar Tall ahmadou Ba el elhaj malick Sy mabo jackou Ba le prissent Mamadou le sénégal n ariverais pas la il y a de jeans qui ne savent rien ce qu il dire quand tu n apartienne pas un ethnie tu ne mieux placer a parler sa culture au sénégal y a pas un ethnie qui se partou dans quatre coin de pays si c'est pas les peulh donc vous ne dite que mensonge les peulh les toukleur les hapoular les laobe c'est la même chose areter svp sinon Sada fatimata ousmane Kane Diallo to galogaabe seno
  • Message déposé le 03/11/2009 - 16:11 par Sada hamidou alpha Aw  1 votes   
    Mon chère ami je heureux de me retrouver votre site je suis peulh africain pour moi être peulh ne pas facile car au peulh que sertain pays afrik on islamiser je pense que sans souleymane ball et elhaj Oumar Tall ahmadou Ba el elhaj malick Sy mabo jackou Ba le prissent Mamadou le sénégal n ariverais pas la il y a de jeans qui ne savent rien ce qu il dire quand tu n apartienne pas un ethnie tu ne mieux placer a parler sa culture au sénégal y a pas un ethnie qui se partou dans quatre coin de pays si c'est pas les peulh donc vous ne dite que mensonge les peulh les toukleur les hapoular les laobe c'est la même chose areter svp sinon Sada fatimata ousmane Kane Diallo to galogaabe seno
  • Message déposé le 03/11/2009 - 03:11 par Sada Aw  1 votes   
    Les peulh plus nombreux au sénégal
  • Message déposé le 28/10/2009 - 23:10 par Amadou Diallo  1 votes   
    Je trouve que certaines personnes cherchent à diviser l'ethnie Peulh et c'est déplorable. Certains se font même passer pour des Peulhs pour affirmer qu'il y a une différence entre Peulh et Toucouleur (qui est une invention de ceux qui veulent diviser les Peulhs). Selon les pays les Peulhs sont appelés Foulani, Foulfoubé, Foula, Haal Poulaar mais soyons sérieux c'est le même peuple (mêmes noms, même langue, même culture). En plus quand ont visite le sénégal du nord au sud ont est etonné de ces statistiques. C'est impossible que les Peulhs ne fassent que (5%+10%) là ou vous décréter que les Sérreres font 17%, les Wolofs 27%. Ces statistiques sont la suite logique de la division que vous faites entre Peulhs et Toucouleurs.
  • Message déposé le 09/10/2009 - 09:10 par Dianty  1 votes   
    Félicitations pour votre site. Je suis d'origine peulhe et je trouve vos chiffres à peu prés exacts. Il y a bel et bien une distinction entre Toucouleurs (terme qui vient de Tekrour) sédentaires et peulhs nomades malgré la proximité linguistique. D'ailleurs ElHadj Omar a massacré un grand nombre de Peulhs. Le fait de vouloir être inutilement majoritaire dans ce pays ne justifie pas certaines réactions. Par contre l'élite du pays a toujours été composée d'individus venant de toutes les ethnies, ce n'est pas une spécialité sèrère. Unissons nous et adieu les complexes
  • Message déposé le 08/10/2009 - 04:10 par Xalam 2  1 votes   
    Je suis désolé pour ceux qui pense le contraire, mais il y'a bien une différence entre les Peuls et les Toucouleurs. Les Toucouleurs sont issus d'une tribut qui s'appelait les TEKROURI. C'était une tribus qui venait d'égypte-nubie, et qui s'est installé dans la vallée du fleuve Sénégal. Raison pour laquelle cette région allait s'appeler Tekrour. Au Tekrour il y'avait deja des Sereres et des peuls et des mandingues. Les Tekrouri se sont métisser avec les peuls et les Sereres. C'est pour ça que les Tekrouri, qui s'appellent Toucouleurs aujourd'hui, parle le Pulaar, et ont une parenté clanique avec les Sereres. Ce metissage qu'ils ont fait avec les sereres, peuls, mandingues, explique pourquoi les toucouleurs portent de noms de familles peuls: Bah, Ka, Diallo, Sow, Barry, des noms sereres: Diouf, Sene, Sarr, Seck, des noms mandingues: Toure, cisse, camara, kante, ect, et meme wolof: Ndiaye, Gueye, Diop, Mbodji, ect. Les Toucouleurs pure, issus des Tekrouri s'appelent: Sy, Ly, Kane, Hane, Wane, Tall, Sall. En résumé les Toucouleurs sont issus d'une ancienne tribus nommer Tekrouri, qui s'est métisser avec les peuls et les sereres, raison pour laquelle ils parlent peuls, et son lier par cousinage avec les sereres.
  • Message déposé le 07/10/2009 - 19:10 par Alexandre  1 votes   
    Bonsoir à vous je suis à la recheche des grand fetivheur écrivé moi sur mon adresse
  • Message déposé le 31/08/2009 - 11:08 par midofallama  1 votes   
    Comment pouvez-vous citer les Noms les plus repandus chez les Lébous sans citer le Nom NDOYE ?????
  • Message déposé le 31/07/2009 - 18:07 par mamadou moussa sow  1 votes   
    je suis surpris de voir que les peulhs sont 5 pourcent.quelle les regions les plus vastes au senegal?si quelque trouve cette reponse il decouvrira que cette estimation est fausse.parce que toutes ces regions les peulhs sont majoritaire la bas.nous n acceptons pas la division de notre ethnie authentique en morceaux,peulhs,toucouleurs,laobes nous somme tous peulhs jusqu au jour ou les toucouleurs auront une langue maternelle
  • Message déposé le 26/07/2009 - 16:07 par malou  1 votes   
    je suis antillaise,batarde d'afrique,contente de ce cite,perdue depuis 200 ans,par l'esclavage,PEULH,MANDINGUE,TOUCOULEUR,africain quoi, sont des noms qui me suffisent pour me retrouver dans ma satanée histoire continuez et merci
  • Message déposé le 15/07/2009 - 13:07 par Dieng  1 votes   
    Bonjour, Je pense que vous faites de teribles confusions en voulant faire la différence entre Peulh et Toucouleur, parceque simplement c'est la même chose, ils sont tous des "fulbés". Il faut aussi svoir que le mot "Toucouleur" est étrangé. Aussi, le pourcentage accordé aux peuls me semble trés petit, faut revoir vos chiffres. La majeur parti de ceux qui se réclament Wolof ne le sont pas, les Sénégalais savent ce que je dis. A 50% ce sont des personnes qui n'ont plus de répéres qui se prennent pour des wolofs puisqu'ils maitrisent la langue (wolof) et rarement leur langue matérnéle. "Mafi diarone"
  • Message déposé le 15/07/2009 - 13:07 par Dieng  1 votes   
    Bonjour, Je pense que vous faites de teribles confusions en voulant faire la différence entre Peulh et Toucouleur, parceque simplement c'est la même chose, ils sont tous des "fulbés". Il faut aussi svoir que le mot "Toucouleur" est étrangé. Aussi, le pourcentage accordé aux peuls me semble trés petit, faut revoir vos chiffres. La majeur parti de ceux qui se réclament Wolof ne le sont pas, les Sénégalais savent ce que je dis. A 50% ce sont des personnes qui n'ont plus de répéres qui se prennent pour des wolofs puisqu'ils maitrisent la langue (wolof) et rarement leur langue matérnéle. "Mafi diarone"
  • Message déposé le 07/07/2009 - 00:07 par babacarboss  1 votes   
    bon site, mé tro de précision tue la précision, car parfois il n'y a pas de différence. (ex:soninkés/sarakolés ou peuls/toucouleurs) Mais bravo quand meme, j'ai appris des trucs.
  • Message déposé le 24/06/2009 - 11:06 par debgoume  1 votes   
    Salut, Je voudrais juste vous dire que ce que vous écrivez sur les Sarakolés (les soninkés) mauritaniens est complètement inexacte. Il y'a toujours eu des rivalité en Mauritanie entre les "Nar" (Maure) et les communautés noire africaines(Soninké, Wolof,Peul),D'ailleurs pour votre information ,les peuls mauritanien ont le plus souffert des agressions des Maures, notamment en 1989 suite au conflit inter-ethnique. Vérifiez vous sources avant de les publier. Peace.
  • Message déposé le 20/06/2009 - 18:06 par TRAORE Tiramagan  1 votes   
    LES BAMBARAS NE SONT AUCUNEMENT DES NIAKS. ILS FAISAIENT PARTIE INTEGRANTE DE L'EMPIRE DU MALI QUI COMPRENAIT LE MALI, LA GUINEE CONAKRY, UNE PARTIE DU BURKINA, UNE PARTIE DE LA COTE D'IVOIRE, UNE PARTIE DE LA MAURITANIE ET ENFIN UNE PARTIE DU SENEGAL (LE SENEGAL ORIENTAL). LES BAMBARAS SONT BIEN SENEGALAIS EN PARTIE. Les lébous sont des ouolofs. Les balantes voleurs de betails appartiennent au sous groupe "Manodjo" ou "balante de la Guinée Bissau" et sont basés en Guinée Bissau. Les balantes de la casamance sont agriculteurs et ne s'adonnent pas au vol de betail comme leur cousins. Sarakolé et soninké, c'est du pareil au même. Toucouleurs ou Hal poulareen et Peuls appartiennent au grand groupe des Peuls. J'ai pas eu le temps de tout lire pour donner de plus amples contributions. Merci à tous
  • Message déposé le 15/06/2009 - 11:06 par rikiki  1 votes   
    le suis très contente de mettre inscirt a ce site je le trouve très interressant et beaucoup de choses a apprendre sur le senegal, cela va faire 4 fois que je reviens au senegal toujours des sites a decouvrir a bientôt au sénégal
  • Message déposé le 12/06/2009 - 17:06 par Penda  1 votes   
    Vous êtes surs de vos sources sur les ethnies? SALL est un nom de famille poulaar ou toucouleur pour reprendre vos termes. Guédé est au coeur du fouta et non en pays oulof!
  • Message déposé le 30/05/2009 - 03:05 par seeinna  1 votes   
    nar baxoul...c pa ça la leçon ? héhé un feu sans matière a braiser se meurt
  • Message déposé le 28/05/2009 - 06:05 par amon  1 votes   
    bonjour, c'est avec un grand plaisir que j'ai faire connaissance de votre site.j'aimerais avoir votre contact personnel ou votre mail pour une discute si posible voici mon contact c'est le 46088063 ou envoyer moi un message dans ma boite electronique: amonkouaomichel@live.fr je vous remercie pour votre comprehension passé une tres belle journee et bon travail.
  • Message déposé le 07/04/2009 - 22:04 par elvy  1 votes   
    salut suis bamnara du sénégal et suis trés contente d'avoir des informations concernant les différentes ethnies du sénégal .ainsi que les les activités prinsipales de ces derniéres que j'ignorais
  • Message déposé le 02/04/2009 - 14:04 par Adédé Keita  1 votes   
    écoutez, je suis heureux de voir que les Bediks sont référencés à ce niveau mais les informations données ne sont pas toutes à jour : je sais pas en quelle année le site à été créé, mais il faut rafraichir la base de données. Landini et ibel sont des villages peul. les bediks étaient animistes il y à trés longtemps.
  • Message déposé le 19/03/2009 - 22:03 par mody ba baladji  1 votes   
    je félicité les initiateurs de ce site et les encourage,tout en les exhortant de bien revoir les termes.pour moi le toucouleur est une création je dirai meme des wolofs.mais au fouta on dit haal pular donc y compris les peulhs.nous parlons tous la meme langue donc pourquoi vouloir nous diviser en deux groupe ethniques.les haal poular sont majoritaire au sénégal.ils sont d'est en ouest et du nord au sud du sénégal.le wolof est la langue véhiculaire du sénégal,mais il ya plusieurs langues nationales
  • Message déposé le 06/03/2009 - 15:03 par Ba S.  1 votes   
    Pourquoi les parleurs peuls contestent-t-ils tant ? Parce qu'on a ctroyé la meilleure place à nos cousins les sérères ? Allez les foulbés, du calme !
  • Message déposé le 05/03/2009 - 22:03 par Fatima  1 votes   
    Vos infos st archi faux, Peulh Toucouleurs tous meme ethni parle la meme langue mais seulement ya une difference en la pronociation exple d'un anglais & d'un americain. Vous dite que les wolofs st au pouvoir depuis l'independance archi faux. Senghor est un serere, Abdou Diouf de mere Halpulaar et de pere serere. On Peut citer Mamadou Dia une gde figure de la politique senegalaise, Halpulaar, WADE je sais ce qu'il est je suppose qu'il est serere aussi mais c pas une reference ...............le senegal n'a jmais yet connu un president wolof. Stop confusing people & get your fact straight.
  • Message déposé le 05/03/2009 - 13:03 par bily  1 votes   
    Bonjour J'aimerai connaître certaines dates sur les fêtes traittionnelles et initiatique, en particulier ches Les Diola a Ekonkne ,ou ailleurs ,etles peuls " sarakottes,wolf,sereres,malinkés,balante..." en 2009 .S vous avz aussi celle des Simbs et l'endroit .Merci de m'aider.Bien à vous Bily
  • Message déposé le 28/02/2009 - 20:02 par Pprincesse poulo  1 votes   
    Je crois qu'il y'a une confusion entre entre LES Peuls et toucouleurs (hal pulaar) il convient de rappeler que chez ceux que vous apellez toucouleurs ce terme est tout à fait étranger, en fait c'est un nom qui leur a été collé depuis longtemps par d'autres les colons sans doute pour les distinguer des PEULS or c'est un meme groupe ethnique ( meme si y'a des différence de prononciation dans la langue selon qu'on est nord FOUTA TORO au centre le FERLO ou au sud chez mes parents fouladous ou chez lez peules du MACINA et la liste est longue . Ma grand mère qui es peule de la vallée du FLEUVE ignore complètement le mot TOUCOULEUR mais si vous lui dites en pulaar : kaa POULO ( etes vous peule) elle vous répond EYE (oui). Je reste indulgente car votre objectif est louable, mais seulement je me rend compte que nous sénégalais nous ne nous connaissons pas vraiment entre nous . IL esr urgent pour nous d''apprendre à mieux nous connaitre mutuellement avant de nous ouvrir aux autres...Je ne prétend pas etre spécialiste mais je suis peulo (hal poulaar si vous préférez qui signifie parlant poulaar) fière d'appartenir à l'ethnie majoritaire d'afrique de l'ouest mais non moins fière d'avoir des cousins à plaisenterie aussi gentils et travailleurs que les sérères.
  • Message déposé le 20/02/2009 - 14:02 par  1 votes   
    ce ressancement est errone sinon les peulhs sont plus nombreux au senegal et sans les peulhs vous n`aurez ni viande ni lait ni musulmans au senegal.et si les peulhs etaient ignorants on aurait pas AMADOU HAMPATHE et d`autres vraiment vous me decevez et on dirai que vous n`avez pas fait des bancs .bref vous etes si vous croyez que les gens croient ces betises
  • Message déposé le 14/02/2009 - 13:02 par kebe  1 votes   
    arreté de vous prendre la tete nous somme tous senegalais et fin de l'histoire . vous voulez que sa devienne comme au rwanda . moi je dis ecouté frere mandingues ou wolof ou peul parlé a l'homme enchainé a coté de vous apprené lui a parlé votre langue apprené la sienne et nous formerons plu qu'un peuple et nous ecraserons nos ennemi ...........
  • Message déposé le 29/01/2009 - 13:01 par mohamadou mourtala (cameroun)  1 votes   
    je suis ravis de faire la connaissance de votre site, mais je suis scandalisé de constater les fausses informations sur les peulhs.Veillez vous renseigner avant d'ecrire
  • Message déposé le 29/01/2009 - 11:01 par sow  1 votes   
    je veulai savoir d'ou vient le nom khoulé j'attends votre réponse car c'est important pour moi ça fait 1 an je cherche et je n'ai rien trouvé
  • Message déposé le 21/01/2009 - 12:01 par lewrou  1 votes   
    je trouve que vous racontez des conneries, vous faite des différences entre peul hal-poular etc... nous on ne fait pas de différence entre nous on est tous pareil on a la meme culture et la meme langue alors avant de raconter des bobard faites des recherches plus appronfondies.
  • Message déposé le 12/01/2009 - 18:01 par mamadou moctar diallo  1 votes   
    Les informations que saviez dans cet site permetqu´+a même de saisir l´esentiel.Parexenemple y a un cousin saraolé=soninké qui tient le mali et la mauritanie peut être on ne lá parlé de badougula au fouta jallon dans la de tiaguelbori c´est en guinée ça!Pourquoidu fait d´en parlé cést déjá positif.C´est un point de départ pour l´unité africaine?
  • Message déposé le 03/01/2009 - 22:01 par diapoullo  1 votes   
    vos recits sont de pires mensonges quand vous dites que les wolofs sont majoritaires au senegal.l'ethnie cadette au senegal c'est bel et bien le wolof qui ne date pas de plus d'un siecle.faut pas nous diviser peul,toucouleur halpoular laobe ou labbo peul-jeeri ,peul fouladou,peul du boundouetc.....sont tous des senegalais qui ont la poular en commun comme langue. c'est bel et bien cette ethnie qui est majoritaire au senegal. l'ethnie de elhai oumar taal,de amadou bambaba de touba de elhaj malick sy de tivavone de baay niass de mabadiahou ba... lou baah ci senegal ci peul la joge
  • Message déposé le 27/12/2008 - 08:12 par Rokhaya Dansokho  1 votes   
    Je n'ai pas aimer quand vous avez dit que les Malinkes sont des grands sorciers du Senegal, c'est du n'importe quoi!!! les wolofs sont des plus grand feticheurs, un homme wolof va tuer son propre frere pour prendre sa femme(quelle abomination), les femmes wolofs font du fetiches a fond la caisse pour avoir les hommes n'importe comment, elles ont meme de l'huile pour frotter a la partie intime quand l'homme penetre la-bas, il ne va plus ailleurs. les malinkes sont des gens bien, il y'a des feticheurs partout dans le monde, meme ici aux U.S.A. il y'a des grand feticheurs; donc alors arretez de raconter des saletes....
  • Message déposé le 23/12/2008 - 09:12 par iça2  1 votes   
    Bonjour! Je suis Peulhe Camerounaise et, suis étonnée après avoir consulté votre site, de voir que vous ne citez pas les pays comme le Cameroun et le Nigeria où résident des millions des Peulh qui y sont intallés depuis au moins deux siècles. Merci d'en tenir compte.
  • Message déposé le 17/12/2008 - 02:12 par djimbo  1 votes   
    essayez d'etre positifs, reflechissez bien sur notre destination et arreter de vous quereller sur une chose qui nous divise,unissons nous pour notre futur senegal et la langue wolof.
  • Message déposé le 18/11/2008 - 10:11 par kjugo  1 votes   
    combien d'ethnies et y en a t-il pour chaque pays
  • Message déposé le 01/11/2008 - 18:11 par papadou diouf  1 votes   
    je suis serere et suis ravi de ce site parceque ca ma permi de savoir un plus sur mon etnick et aussi sur mon pays senegal c est une nation de paix et on est tous pareil et que dieu benisse tout le monde et la regne et le gouvernememt fait de s occuper de ses bon citoyens senegalais, c est un peuple exemplaire merci.
  • Message déposé le 22/10/2008 - 00:10 par adasene  1 votes   
    je suis serere et je ne fais que vous feliciter sur sur le courage que vous avez eu de faire ces recherche et de les faire partager avec nous. vous avez enrichi ma memoir , merci.
  • Message déposé le 01/09/2008 - 15:09 par sarah  1 votes   
    salut merci pour cette contribution mais je crois qu'il y a beaucoup de choses a revoir .surtout concernant,les peul et toucouleurs qui sont un seul et meme groupe ethnique,pareil pour soninke et sarakholle et vous etes mal renseigné sur les lebous
  • Message déposé le 31/08/2008 - 21:08 par mota  1 votes   
    Mota est un toubab ne connaissant pas le Sénégal mais très intéressé et fasciné. Pour toutes ses explications il remercie l'auteur (les auteurs?). Et demande à ses (leurs?)frères outrés par les erreurs un peu d'indulgence : seuls ceux qui ne disent rien ne se trompent jamais. Ce site me semble plein de richesses et vide de langue de bois (voir pages sur la petite côte). Merci pour cette introduction.
  • Message déposé le 18/07/2008 - 13:07 par Révolté  1 votes   
    Un peu de reflexion serait plus rentable pour le groupe senegalaisement.com que l'ignorance ou le laxisme dans lequel ses tenants sont plongés. Je préfère croire au laxisme car si ces gens ignorent la partie la plus élémentaire de l'histoire du Sénégal, ils seront obligés de retourner aux bancs pour apprendre que les ethnies les plus représentées au Sénégal sont par ordre décroissant : Haal Pulaar (Peuls et toucouleurs), Sérères, Wolofs(Lébous et apparentés), Diolas, Mandingues et Soninkés(=Sarakhollés: nom donné par les non-soninkés et qui signifient "hommes blancs").
  • Message déposé le 03/07/2008 - 18:07 par FM.  1 votes   
    Cher compatriote. L´idée est noble,mais comme d´autres j´ai remarqué qu´il y a bcp d´incohérences dans le recit. Veuillez bien revoir vos sources pour ne pas déformer certaines réalités connues par tous. Merci de votre comprehension!
  • Message déposé le 18/06/2008 - 23:06 par OUMAR ELIMANE HANNE  1 votes   
    JE SUIS TOUCOULEUR ET JE SUIS NEE AU MALI.SUIS TRE CONTENT DAVOIR FAIT CONNAISSANCE DE VOTRE SITE
  • Message déposé le 06/06/2008 - 08:06 par marie  1 votes   
    Bonjour ! Le patronyme "FAYE" est courant dans une contrée sénégalaise... Pouvez-vous me dire d'où vient ce nom de famille dans votre pays ? En effet, en France, le patronyme "FAYE" est courant et vient de "fagus" le hêtre... Je n'essaie pas de trouver un lien mais j'essaie de connaitre l'origne d'un même nom de famille écrit sous la même orthographe dans deux continents différents. Merci ! Bonne journée.
  • Message déposé le 17/05/2008 - 12:05 par kooro  1 votes   
    binta peut il etre un nom de famille merci de repondre
  • Message déposé le 07/05/2008 - 12:05 par MOIMEME  1 votes   
    VOUS VOUS TROMPE LE WOLOF EST BIEN UNE ETHNIE A L ORIGINE MAIS DANS LES VILLES TOUT LE MONDE SE MELANGE ET COMME TOUT LE MONDE PARLE WOLOF ON A TENDANCE A PENSER QUE C EST UN MELANGE DE PEUPLE. JE SUIS DESCENDANT DE KANES (PULAAR DE MERE) ET DE DIOP (WOLOF DE PERE) POURTANT MON PERE EST LE COUSIN DE MA MERE, ON DIRA POURTANT QUE JE SUIS WOLOF.IL Y A CERTAINES ERREUR DANS VOS ECRITS.
  • Message déposé le 01/05/2008 - 20:05 par benjamin  1 votes   
    Aux critiqueurs de toutes acabits: prenez donc vos plumes et tâchez d'égaler l'auteur de ces pages ! Ce jour là vous pourrez le critiquer. (Benjamin)
  • Message déposé le 26/03/2008 - 20:03 par N.W.K  0 votes   
    Le groupe ethnique Peul est composé des Peuls et Haal Pulaareen que vous appelez Toucouleurs.Il y a quelques différences dans leurs langues.Ils parlent une sorte de dialectes mais c'est le même groupe ethnique et ces différences s'expliquent parceque les Peuls sont des migrateurs. Sarakholés et Soninkés signifient la même chose.Les Wolofs les appelent Sarakholés.Dans les autres pays ils sont applées Soninkés ou marka et se nomment eux-mêmes soninko. Le groupe Mandingue comprend les Malinkés, les bambaras, les Soninkés ,les khassonkés et les Dioulas qui sont des commerçants Malinkés présents en Côte d'Ivoire. Il faut aussi savoir que les Wolofs sont une ethnie composée de plusieurs autres ethnies dont les sérères, les Peuls, les Toucouleurs,les Mandingues ...
  • Message déposé le 25/03/2008 - 13:03 par Ablaye  0 votes   
    Renseignez vous d'abords avant d'ecrire n'importe quoi. Peulh et toucouleur c'est pareil.
  • Message déposé le 24/03/2008 - 23:03 par ndoya  0 votes   
    pourquoi vous n'avez cité le nom ndoye parmi les nom de lébou
  • Message déposé le 23/03/2008 - 20:03 par mauresseblack  1 votes   
    salut je suis Mintou de la cote d'ivoire je ne comprend pas pourquoi il est cité ici seulement les nars de la mauritanie pourtant il y a auussi des nars au senegal dans la region de saint-louis
  • Message déposé le 07/03/2008 - 07:03 par jaawo  1 votes   
    l'information donnee sur les peulhs est fausse d'autant plusqu'il ne sont pas petit de natutre, le poucentage qu'ils occupet depasse largement ce chiffre, il participent en grande partie sur l'economie du senegal car sans eux rien ne marche. sans eux pas de viande ni de lait. ils sont les memes que ceux que vous appelez toucouleurs .ces quelques mots donnes pour comprendrecertains termes peulh ne sont pas parfois bien ecrites. bref cesecrits sur les peulhs sont archi faux.liberte d'expression......
  • Message déposé le 28/02/2008 - 21:02 par mariama  1 votes   
    je ne suis pas d acore avec vous pour les noms de famille peulh du fouladou il y a mballo , boiro , kande, sabaly , diao , et vous ditent que les peulh ne vont pas a l ecole c est faux areter de mentir sur les peulh on aime pas ca n oublier pas sy , et amadou bamba ba , vous voulez qu il reste wolof c est pas grave il y as d autres n oublier pas il faut pensait pourquoi dieu a donnait les peulh de grand marabous sy , tall amadou bamba extra.......donc pensait envant de dire des choses
  • Message déposé le 16/02/2008 - 23:02 par alioune  0 votes   
    je constate qu'il y'a de beaucoup de critiques relatives à vos écrits. Essayez au maximum d'être juste, clairs et bien informés pour informer vrai et bien car un nombre incalculable de personnes vous lisent. Merci
  • Message déposé le 04/02/2008 - 02:02 par la peul  1 votes   
    jvoi les comentair d gens vs avé rien compri nan les peul é toucouleur c pa la mm ns les peul on vien de la guiné ou cassamance ke vs les toucouleur vs vné de fouta et les langue son un peu différente
  • Message déposé le 26/01/2008 - 20:01 par aicha  1 votes   
    je pense que les bassaris ne se comportent pas bien.De nos jours on ne les connait meme pas .Il s'isolent comme des animeaux menacés .Par exemple moi,je ne savais pas que les bassaris exixtaient toujour,je voudrais tellement qu'ils entrent en contact avec les gens.Meme s'ils sont très en retard dans le monde, ils sont quand meme des des etres humains meme s'ils ne se comporte pas comme tels et des citoyens sénégalais. ET ce que vous dites des toucouleurs me remplis plus de fierté que j'en avais d'etre toucouleure
  • Message déposé le 22/01/2008 - 00:01 par khary maye ndoye  1 votes   
    je suis pa daccord sur les commentaires concernant les lebou.c est a cause de leur hospitalite que la region du cap vert a pu etre habité.ils sont en general layene mais aussi tidiane.deux confreries qui pronent la propreté du musulman.
  • Message déposé le 13/01/2008 - 11:01 par JAMILA  1 votes   
    FIER DES PEULS RETER DANS CE QUE VOUS ETES
  • Message déposé le 05/12/2007 - 22:12 par  1 votes   
    vous est tromper aussi,gaye n est pas lébou mais peulh
  • Message déposé le 09/10/2007 - 18:10 par hamidou  0 votes   
    En faite un soninké qui vous parle. Avant d'écrire quoi se soit il faut savoir ou demander.Le soninké et le sarakholé que vous,l'appelé est la même chose.C'est une même langue sans différence d'accent.Et en plus ils ne sont jamais nomade. D'alleurs se sont les premiérs émigrans de l'afrique de l'ouest en france.Si on y trouve en mauritanie,au mali et en gambie c'est tres normale.Car c'est apres le partage de l'afrique.c'est pour cela q'ont devraient s'accroché (a o-u-a ).merci
  • Message déposé le 04/10/2007 - 15:10 par amadou  1 votes   
    je suis instituteur et je voudrais savoir le nombre exact déehtnies que l'on trouve au senegal? Merci
  • Message déposé le 04/10/2007 - 15:10 par bodiel  1 votes   
    Sénégalaisement.com se foutraient-ils de la gueule du monde? Vous faites une rubrique "ethnie" en séparant peulh et toucouleur et dans votre rubrique "noms" vous vous permettez de les rassembler avec ce petit message en intro : "Sous le dénominatif commun "Haal Pulaar" sont regroupés les noms de famille Peulh et Toucouleur." AUCUNE JE DIS BIEN AUCUNE DIFFERENCE ENTRE CES DEUX. C'est la même chose, cessez de vouloir nous diviser sans cesse. Quelle bourde grotesque ! ps / Au nom de la liberté d'opinion, ne me censurez pas...
  • Message déposé le 17/09/2007 - 17:09 par la soninké  1 votes   
    soninké et sarakholé c'est le même chose et je pense que la population soninkés au Sénégal est beaucoup + que 3%
  • Message déposé le 06/09/2007 - 13:09 par SALL  1 votes   
    SALL n'est pas ouolof mais bien toucouleur d'ailleur dans la page des noms par ethnies vous l'avez mis parmi les Hal Pulaar. Merci de corriger
  • Message déposé le 20/08/2007 - 22:08 par niki  1 votes   
    le nom de famille KAGNY. je sais ils sont des MANDINGUES. mais de quelle sous-groupe?? est ce que la definition MANDINGUES est comme une sur-groupe pour diff. petites ethnies? ou ca existe aussi une claire groupe de mandingues?
  • Message déposé le 19/08/2007 - 12:08 par assd  1 votes   
    la langue est à la base de l'ethnicité et on divise les toucouleurs et les peuls qui parlent la même langue; les peuls c'est une caste dans l'ethnie pular. on refuse le terme toucouleur, ça ne vaut rien dire.
  • Message déposé le 19/08/2007 - 12:08 par sim  1 votes   
    je ne comprends pas pourquoi on divise les hal pular, le "toucouleur" n'existe pas parce la langue "toucouleur" n'existe pas, aussi ils sont majoritairs au sénégal si on prends en compte "sama mame toucouleur là".merci
  • Message déposé le 02/08/2007 - 21:08 par mbandam  1 votes   
    le pourcentase estime des halpular est faut .si on aditionne les peuls et les toucouleurs vous meme vs savez que ce chifre est inferieur.... et arretez de les diviser car c est une seule ethnie
  • Message déposé le 16/07/2007 - 19:07 par yo  1 votes   
    les lebous sont des wolofs.
  • Message déposé le 12/07/2007 - 00:07 par Tama Edane  1 votes   
    Les informations sur les Bassari ne sont pas du tout correctes. Je suis moi-meme un bassari, je suis bien place pour juger cela.
  •