Partager sur: facebook whatsapp twitter

Mission catholique de KédougouQu'il est bon de passer quelques jours dans ce grand village ! On peut y rester des mois sans s'en apercevoir. Où qu'on soit, si on fait 500 mètres, on se retrouve dans la brousse avec singes et panthères. La rivière Gambie qui traverse cette capitale départementale coule tranquillement toute l'année. Durant l'hivernage, il n'est d'ailleurs pas rare de voire à quelques mètres des quartiers riverains, des crocodiles et des hippopotames. Comme la plupart des villes africaines, Kédougou est découpée en quartiers ethniques. Les plus grands sont les quartiers peulhs, malinkés, bambaras, et bassaris. Vous pourrez croiser dans les rues des féticheurs malinkés couverts de feuilles et suivis par un batteur de tam-tam. Ils disent la bonne aventure aux ménagères moyennant quelques piécettes.

Photos : ci-dessus à droite, la mission catholique de Kédougou, ci-dessous à gauche, l'agence Sénégal de la ville.

Le quartier de Dandemayo ("le long de la rivière" en langue peulh) est l'un des plus pittoresques. C'est aussi l'un des plus tranquilles et il semble vivre au rythme nonchalant de la rivière Gambie qu'il borde. Les enfants du coin viennent y pêcher quelques petits poissons pour s'amuser et les femmes viennent y linger (faire la lessive) dans la rivière. Bref, Kédougou vaut le détour. Son principal intérêt est qu'on y retrouve toutes les grandes cultures d'Afrique de l'Ouest. C'est ici qu'on peut appréhender le mieux la société africaine, aux frontières de l'empire fabuleux du Gabou, de l'empire Mandingue de Soundjata et des puissants royaumes peulhs... Pour celui qui un jour veut aller au Burkina, le Pays des Hommes Intègres, ou au Mali, Kédougou vous donnera un avant goût de cette Afrique occidentale continentale, d'essence mandingue.

KédougouPlus concrètement, vous trouverez à Kédougou tous les services dont vous pourriez avoir besoin, à savoir un bureau de poste, une gendarmerie, un poste de police, une préfecture, une douane (Kédougou est le bureau des douanes des marchandises venant de Guinée et du Mali), une direction de la chasse, des stations service, des hôtels et campements, des petits restos et dibiteries, des dispensaires (dont le dispensaire de la mission catholique qui accueille de sympathiques infirmières bénévoles), une pharmacie (méfiance néanmoins car elle est peu approvisionnée), fax, téléphones, etc... L'ORSTOM a même internet. Sachez en outre que Kédougou constitue la base de chasse la plus populaire du Sénégal avec de nombreuses zones amodiées à cette activité.

Tout au long de l'année, le CEDEPS organise des soirées sympas aux couleurs locales. Ambiance assurée et bières pas chères. La musique guinéenne est également au rendez-vous. Si vous en avez également l'occasion, profitez-en pour écouter le prof de musique du collège de Kédougou qui a une petite troupe de musique traditionnelle exquise ! Les choeurs de jeunes filles sont envoûtants et les instruments donnent un résultat très World (flûte peulh, guitare électrique, tam-tam, batterie, etc...).

Kédougou sera votre point de départ pour toutes les localités aux alentours si vous voyagez en transport en commun. Attention, la plupart des villages ne sont déservis qu'une fois par semaine, le jour de leur marché hebdomadaire. Si vous avez "le temps de prendre votre temps", demandez à quelqu'un de vous dénicher un vélo rustique. C'est le meilleur moyen de vous balader dans la région. Dans un rayon de 20km autour de la ville, mille merveilles sont à découvrir et partir à 7H00 du mat' à vélo sur les petites routes vous assure de voir de très nombreux animaux. En outre, de nombreux véhicules à destination de Dakar et de Tambacounda partent chaque jour de la gare routière.

  Voir la page sur les photographies des fous de Kédougou par Bayo Diallo

Voir aussi le site de Niokolo Transport (horaires et tarifs) qui assure navette en bus entre Dakar, Tambacounda, Kédougou et d'autres localités de la région

Voir des dizaines de photos de Kédougou

Bayo, le coupable chez le capable Le coupable chez le capable : Bayo est-il le coupable ou la capable ? C'est en tous cas un sympathique personnage de Kédougou ! Photographe professionnel, il a ouvert son studio photographique au coeur du marché de Kédougou. Tout le monde le connaît évidemment. Bayo parcourt la région en quête des fêtes traditionnelles et autres évènements susceptibles de voir des clients désireux de se faire photographier. Grâce à ça, le jeune Bayo connait on ne peut mieux tous les alentours et personne mieux que lui ne pourra vous renseigner sur les trucs à voir au moment de votre passage dans la région. De plus, son "mur de photos" permet aux étrangers de passage de voir de magnifiques clichés de tout ce qui s'est passé récemment dans le coin. En outre, Bayo vous sera d'un excellent conseil, quoique vous souhaitiez faire ou trouver à Kédougou. N'hésitez pas à aller le voir de notre part !
  Voir sa page sur les photographies des fous de Kédougou

bar restaurant Africa à Kédougou Restaurants : pas de restaurant de catégorie «moyenne». Pour déjeuner ou dîner dans une atmosphère sympa vous pourrez aller au restaurant du campement Chez Diao. C'est pas cher et l'ambiance y est toujours décontractée. Différents petits «tangana» proposent des plats bon marché mais attention à ceux situés à la gare routière : l'hygiène n'y est pas toujours au rendez-vous. Un petit bar-restaurant, l'Africa, permet de se restaurer rapidement autour d'une bière bien fraîche (au dessus de la gare routière, photo à droite). Kédougou dispose maintenant d'un ou deux chawarmas sympas pour les amateurs. A noter également la présence d'une excellente dibiterie qui, pour 1500CFA, vous fera de l'excellente viande grillée (au marché, chez Diallo).
Disco-Bar le Black-White Black and White : Un endroit manifestement convivial (inanimé en semaine) où déguster une bonne bière fraîche, danser et même acheter de l'artisanat local. C'est vaste et l'écran géant de télévision (c'est presque anachronique de voir du tel matériel en brousse !) permet, les jours sans musique, de regarder les infos en se désaltérant. Au croisement principal de Kédougou. Même gestion que le Relais de Kédougou.

Night Club le Dëffi à Kédougou
Le Dëffi : Ce night club récent ouvert en 2003 se compose d'une grande salle climatisée tous conforts avec piste de 400m2, d'une mezzanine de 150m2 (salon VIP) surplombant la piste et de deux bars. Elle est disponible pour toutes les animations: concerts, séminaires, mariages, baptêmes, concours etc...un lieu unique au Sénégal oriental. Route de Fadiga. email: gweja@yahoo.fr

La Tour de Babel : C'est le plus ancien night-club de Kédougou. L'entrée étant moins chère qu'au Black and White, c'est devenu la boîte populaire des jeunes de la ville. C'est relativement exigü si bien qu'on a toujours l'impression qu'il y a des milliers de personne. Mais c'est tellement plus convivial pour rencontrer les habitants des quartiers périphériques.

Notre sélection d'hébergements à Kédougou :
Parse error: syntax error, unexpected 'fa' (T_STRING) in /home/carrentaav/www/intfolder/tourism/vars.php on line 59