Partager sur: facebook whatsapp twitter

FOUNDIOUGNE

Foundiougne est une toute petite ville en bordure du Saloum. C’est ici que vous prendrez le ferry qui vous évitera de faire un grand détour par Kaolack pour rejoindre Toubacouta (depuis Dakar ou Mbour en passant par Fatick). Il y a cinq rotations par jour entre Foundiougne et Dakhonga entre 7h30 et 17h00. En cas d'affluence, le bateau peut cependant augmenter ses rotations. Le dramatique naufrage du Joola en 2002 a conduit les autorités à renforcer les mesures de sécurité en multipliant les contrôles et les gilets de sauvetage. Vous pourrez emprunter ce bac avec votre véhicule. La traversée vous coûtera 200CFA par personne et 1500CFA (tarifs 2014) pour un véhicule avec son chauffeur. En dehors des cinq rotations quotidiennes, et si vous êtes pressés, n’hésitez pas à emprunter une pirogue à moteur qui vous fera parcourir les 1400 mètres qui vous séparent de l’autre rive.

Photo à droite : Billet du bac à 1500FCFA pour une voiture + un chauffeur (© Christian COSTEAUX 2014)


Avec l'élection de Macky SALL, originaire de cette région (il était maire de Fatick) à la présidence de la République en 2012, la zone a connu plusieurs grands travaux. C'est particulièrement le cas Foundiougne qui est la préfecture du département du même nom. La route menant de Fatick à Foundiougne à travers la mangrove est toute neuve et constitue à elle seule une attraction touristique. Arrivée au niveau de l'embarcadère du ferry, les blocs de béton (mars 2014) sont à l'origine de toutes les conversations : les Chinois viennent construire un pont. Le marché, passé de grè à grè, laisse planer dans la presse de nombreux soupçons de corruption. Cet ouvrage permettrait cependant de désenclaver la ville autant que toute la zone sud-est du Saloum. Ce ne serait pas un mal pour cette petite ville d'environ 7000 habitants en 2014 qui vivote et dont le fait d'arme historique (le débarquement de troupes françaises envoyées par le Général de Gaulle en 1940 lors de la bataille de Dakar) est dû justement à cet enclavement qui rend la bourgade bien discrète.

La ville est aujourd'hui peuplée principalement de Sérères (plus de la moitié des habitants) ainsi que de minorités wolof, peul, et bambara.


Photo : vue panoramique de Foundiougne à l'arrivée à l'embarcadère depuis le ferry (© Christian COSTEAUX 2014)

Foundiougne est située au bord du bras principal du Saloum qui mène jusqu'à Kaolack. Malgrè l'étroitesse du bolong à cet endroit et l'éloignement de la mer (l'embouchure à Djiffer se situe à près de 45km !) on voit parfois de gros navires se rendant jusqu'à Kaolack, dite aussi Kradolack la Magnifique.

Au niveau touristique, plusieurs hôtels et auberges se sont ouverts depuis les années 90. La difficulté d'accès, la morosité du tourisme au Sénégal et les prix pratiqués ne permettent cependant qu'à quelques touristes téméraires d'y séjourner. C'est bien dommage car Foundiougne, en plus d'être une base de découverte excellente pour visiter le Saloum, est une bourgarde paisible et silencieuse où passer un séjour formidable. L’activité économique de la ville permet de faire le tour des marchés locaux où les rencontres sont nombreuses. N’hésitez pas à rentrer dans les quartiers pour mieux appréhender le mode de vie semi-rural d’une petite ville de province sénégalaise. En outre, la cité se trouve finalement sur une espèce d'île et les balades en vélo dans les villages environnants forment une expérience inoubliable loin des rastafaraï de la Petite Côte et des épaves roulantes et meurtrières qui enfument la savane de bon nombre de régions jadis touristiques.

 


Parse error: syntax error, unexpected 'fa' (T_STRING) in /home/carrentaav/www/intfolder/tourism/vars.php on line 59