Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 

Amina SOW MBAYE

Voir aussi la liste des écrivains sénégalais dans la page littérature

 

Amina Sow Mbaye est née en 1937 à Saint-Louis du Sénégal. Son père était brigadier des garde-cercles. Suivant les affectations de son père, Amina Sow Mbaye fréquente les écoles primaires Léontine Gracianet à Saint-Louis, Gambetta à Kaolack, et l'école régionale de Fatick. De 15 à 19 ans, elle fréquente le collège de jeunes filles Ameth Fall, à Saint-Louis où elle est capitaine de l'équipe de basket-ball. (Elle deviendra d'ailleurs plus tard la première femme arbitre diplômée de basket du Sénégal). Après l'obtention du BEPC et un stage de 3 mois, elle devient institutrice à Dagana, puis, deux ans plus tard, à Saint-Louis. Après l'obtention du Brevet Supérieur de Capacité, elle estnommé directrice de l'école d'application de l'ENR de Saint-Louis. Routi&eagrave;re totèmisée dans le scoutisme, elle fut cheftaine de meute et de clan, et elle est membre de l'association des anciens éclaireurs du Sénégal.
Musulmane pratiquante, elle a fait un pèlerinage à La Mecque. Les deux priorités qu'elle s'est fixées dans sa vie du moment reflètent également ses convictions religieuses: la prière et l'éducation de ses enfants orphelins de père qu'elle voudrait voir progresser à l'école, grandir et devenir des personnes responsables. Amina Sow Mbaye est la présidente régionale de la Fédération des associations féminines du Sénégal (1991). Elle est également Présidente régionale de l'association de l'Ordre du Lion et présidente du "Diiwaan" de la Fraternité Musulmane de Pire à St Louis. Notons enfin qu'Amina Sow Mbaye est décorée des Palmes Académiques.

Page sur l'oeuvre d'Amina Sow Mbaye 

& "Mademoiselle" par: Amina Sow Mbaye
& Mademoiselle par: Mbaye Amina Sow

Voir aussi la liste des écrivains sénégalais dans la page littérature

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 26/03/2008 - 10:03 par Bousso  1 votes   
    J'ai eu la chance de rencontrer cette grande dame des lettres sénégalaises. J'ai surtout eu la chance de la cotoyer intellectuellement et j'avoue que j'ai été subjuguée par la qualité de ses analyses, la hauteur de son point de vue et surtout la générosité dont elle sait faire montre dans les échanges."Mademoiselle" est une excellente enseignante car pour elle enseigner est un sacerdoce! Salut, Maman, comme j'aimais t'appeller. Dieyna