Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 
La Haute-Casamance

Borne kilométrique entre Tamba et VélingaraLa Haute Casamance : C’est la région administrative de Kolda. D’une superficie trois fois supérieure à celle de la Basse-Casamance (21011 km2) elle est écologiquement et socialement différente. Majoritairement peuplée de Peulhs c’est un région musulmane très peu industrialisée, enclavée, pauvre et peu fréquentée des touristes. Elle est délimitée à l’est par le Parc National du Niokolo Koba, à l’ouest par le bolong Marssassoum, au nord par la Gambie, et au sud par la Guinée-Bissau. C’est une région de savane de plus en plus boisée à l’approche de Ziguinchor et de la frontière bissau-guinéenne. Bien que les grands mammifères aient été complètement exterminés par les braconniers (lions, éléphants, buffles) la faune de Haute-Casamance est très riche en singes, antilopes, gazelles, crocodiles....
Les routes sont en règle générale en très mauvais état et les pistes durant l’hivernage sont parmi les plus douloureuses du pays. Si vous avez obtenu votre visa guinéen (à Ziguinchor par exemple) la Haute Casamance constitue un excellent point de départ pour visiter la Guinée Bissau de la région de Bafata. Si vous avez une voiture, même s’il s’agit d'un solide 4x4 et que l’idée de visiter le Parc du Niokolo Koba à partir le Kolda ou de Vélingara vous passe par la tête ou si vous avez la folle idée de vous rendre à Kédougou par le Sud nous vous disons net que vous risquez gros. Une telle entreprise a été testée plusieurs fois et les résultats ont été catastrophiques ! Les pistes semi-montagneuses sont parfois dans un tel état que vous seriez obligé de faire demi-tour. Ces pistes qui mènent par exemple à Salémata existent pourtant bel et bien mais aucun véhicule automobile n’y circule, et surtout pas durant l’hivernage. Ces pistes sont à l’usage exclusif des villageois qui se rendent dans d’autres villages à pied ou à vélo. De plus, pénétrer dans le Parc du Niokolo Koba sans avoir payé l’entrée à Tambacounda est totalement illégal.

Le site de Faoune, petit village sur la Transgambienne

H KOLDA

Eglise catholique à Kolda C’est une ville de près de 60.000 habitants que je qualifierais de «sans intérêt majeur». Peuplée en majorité de Peulhs, c’est une ville assez peu dynamique à l’échelle du Sénégal. Il y fait une chaleur accablante durant les mois de pré-hivernage. On peut néanmoins y séjourner pour visiter le Sénégal Oriental ou la Guinée Bissau. Même si la région s’appelle la Haute Casamance, Kolda ressemblerait plutôt à Tambacounda.

Le différents quartiers de Kolda sont : Bantanguel habité par des Peulhs originaires de la Guinée-Conakry, Saré Moussa situé à l'entrée de Kolda peuplé de Haal Pulaar et de Mandingues, Ndiobène situé à l'est de la ville composé de Wolofs, de Mankagnes, de Manjaks, le quartier Sikilo juste après Ndiobène qui tends dans la direction du marché hebdomadaire de Fafakourou, le quartier Bouna situé à gauche du pont de l'entrée de Kolda composé de Joola, de Balantes, de Peulhs Firdou, le quartier Saré Kémo à la sortie de la ville, tout proche de l'hôtel Firdou (Peulhs Fouta et Peulhs Firdou), le quartier Gadapara en centre-ville ceinturé par les rizières où travaillent les femmes Mandingues et Peulhs, le quartier Doumassou, où se situe le camp militaire Moussa Molo Baldé. Une des attractions de ce quartier se situe dans la présence d'un caïlcédrat portant le nom de Moussa Molo.

Billets d'avions Cap Skirring Casamance Ziguinchor ferry

Toby yawns Kolda 20141022-2676 20141022-2691 Kolda (33)
>>> See more from this gallery

Curisosités du département de Kolda (d’après www.tpsnet.org) :

o L’emplacement du Palais de reine Sona à Mansacounda
o Le vestige du château des rois mandingues et le vestige de la résidence du frère de Alpha Molo Demba au village de Karope
o L’endroit où se situe le point de départ de la révolte des Peulhs contre les Mandingues du village de Kathié
o Les ruines du Palais de Alpha Molo père de Moussa Molo à Ndorna
o Les ruines du palais des rois mandingues et la Famille Mandian au village de Mamboua
o Le magasin de munition de Moussa Molo au village de Djignawouling

Notre sélection d'hébergements à Kolda : 6::: SELECT * FROM basepro WHERE active=0 AND activite=0 AND localite='Kolda' ORDER BY poids DESC LIMIT 0,2

Le Firdou
site web contactez-nous (+221 339 96 17 80 Fax : +221 339 96 17 82
carte/plan photos
51 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 13500CFA (20.58€)*, chambre double à 17500CFA (26.68€)*, demi-pension à 16750CFA (25.54€) par personne*,
OURY DIALLO Senegal a laissé le commentaire suivant le 22/03/15 :
Je trouve la un endroit calme, doux. mon passage dans ce joyau restera inoubliable.
Bon courage au personnel et bonne continuation....[LIRE LA SUITE]
THOCAVEN PIERRE France a laissé le commentaire suivant le 19/02/14 :
Cet établissement créé par des toulousains aurait été repris par l'hôtel Hobbé depuis peu.
C'était un joli coin et on y mangeait bien....[LIRE LA SUITE]

L'hôtel Hobbé
contactez-nous (+221 339 96 11 70 Fax : +221 339 96 10 39
carte/plan
55 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 17500CFA (26.68€)*, chambre double à 21000CFA (32.01€)*,
BALDE MOUMINY France a laissé le commentaire suivant le 09/08/15 :
PERSONEL TRES GENTILLE? DISPOSE .QUALIFIE. AVEC UN PRIX ABORDABLE.JE COMPTE SUR VOUS.JE VOUS AIME...[LIRE LA SUITE]
NDEYA France a laissé le commentaire suivant le 10/04/14 :
C'est trop bien surtout la piscine , le bar et les chambres
Je vous le conseille vivement...[LIRE LA SUITE]

Le Moya : L'hôtel fait également night-club. Fréquente matinée à 500CFA. C'est le night-club le plus célèbre de Kolda. Soirées normales à 1000CFA
Le Badala : Signifie "à côté de la rive". A côté de l'ancien lycée Alpha Molo Balde de Kolda. La discothèque est climatisée. Vue sur la rivière Casamance. Direction du quartier Bantanguel.
Le Fouladou Bar : dans le centre-ville de Kolda à côté du CEDEPS.

H VELINGARA

Une rue de VélingaraC’est une halte presque obligée entre Tambacounda et Kolda. Comme cette dernière, Vélingara n’a aucun intérêt. Ville «rurale» très peu dynamique, c’est une des plus pauvres du Sénégal. Peuplée majoritairement de Peulhs et de Mandingues, la cité est essentiellement un pôle de commerce des produits agricoles régionaux. Deux campements touristiques vous permettront d’y passer quelques nuits dont un, appelé sobrement «Campement touristique de Vélingara» détenu par des français, qui est assez confortable. Ces mêmes français sont propriétaire du seul et unique night-club (très médiocre) de la ville.

Notons également que Vélingara est une bonne base de départ pour visiter la paradisiaque Basse-Santa-Sù en Gambie ou la ville sainte de Médina Gounass en bordure du Parc National du Niokolo Koba.

Vélingara est au centre d’un impact de météorite datant de plusieurs millions d’années. Le cratère formé par la catastrophe fait près de 48km de diamètre

Notre sélection d'hébergements à Vélingara : 6::: SELECT * FROM basepro WHERE active=0 AND activite=0 AND localite='Vélingara' ORDER BY poids DESC LIMIT 0,2

Le campement touristique


12 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 12000CFA (18.29€)*, chambre double à 12000CFA (18.29€)*,
BABAGALLé Senegal a laissé le commentaire suivant le 08/05/13 :
il bien vrai que campement apprtien a des français dès votre antrée vous ressentez le marketing d'Europe avec un gérant assez dynamique rend le campement du jour le...[LIRE LA SUITE]
GERARD France a laissé le commentaire suivant le 02/08/10 :
Cette etrablissement a entierement brule en debut d'année et n'est donc plus exploté pendant plusieur année...[LIRE LA SUITE]

Campement Lew Lewal
site web contactez-nous (+221 776 14 50 75

8 vote(s) de clients
TARIFS : chambre double à 12000CFA (18.29€)*, demi-pension à 10250CFA (15.63€) par personne*, pension complète à 13250CFA (20.2€) par personne*.
LE GUELLEC THIERRY France a laissé le commentaire suivant le 03/11/14 :
un petit bonjour a Demba,c thierry en moto avec ses clients,je m'arrête chez toi au mois de janvier prépare le repas j'arrive...[LIRE LA SUITE]
CHAMBREUIL HUGUES France a laissé le commentaire suivant le 22/03/14 :
Un calme et une sérénité de chaque instant, le campement permet un total repos avec un accueil trés trés chaleureux .La climatisation des chambres permet de s'adapter aux températu...[LIRE LA SUITE]

Curiosités du département de Vélingara (d’après www.tpsnet.org ) :

o L’ancienne capitale du roi des Pathiana. On y trouve la poudrière à canon du roi et l’emplacement du palais dans le village de Pailloungou
o L’ancienne capitale du roi Mandé Faramba Tamba dans le village de Kabendou
o Les ruines du château de l’ancien roi Malick dans le village d Malick Thiangel
o La grotte de Kandiama (située à 35 Km de Vélingara dans le Bonconto, Communauté rurale de Sinthiang Koundara). La tradition rapporte que c’était un lieu de refuge des populations en temps de guerre
o Le puits centenaire de Kandian situé dans l’arrondissement de Kounkané, Communauté rurale de Kandian, appelé en Mandingue «allah la kolong» qui veut dire «puits de Dieu»
o La lingué de Kaoné : arbre de deux siècles d’âge environ et dont les feuilles et les branches sont tatouées. Il serait la demeure d’une diablesse avec ses nombreux enfants nous dit la tradition orale
o Les fromagers de Biaro : deux arbres accolés représentant deux jeunes filles frappées par la malédiction d’un vieillard qu’elles auraient offensé

H MEDINA GOUNASS

 

C’est une des villes saintes de certains musulmans du pays au même titre que Yoff, Touba ou Tivaouane. C’est à vrai dire plutôt un village. C’était, il y a quelques années, la base de repli de tous les braconniers du Parc du Niokolo Koba. En effet, les nombreux marabouts très craints protégeaient ces hors-la-loi qui leur apportaient des revenus non négligeables. Depuis quelques années, le braconnage ayant considérablement réduit grâce aux nombreux gardes, Médina Gounass est une petite ville mourante. Les marabouts ont néanmoins encore un certain pouvoir sur l’administration locale et les habitants. Un exemple : Médina-Gounass a obtenu le privilège d’avoir ses propres plaques d’immatriculation alors que dans le reste du pays, seules les régions ont des plaques et non les départements (ex : région de Dakar : DK, région de Tamba : TC, région de Kaolack : KL, région de Saint-Louis : SL etc...). Si vous voyez donc plein de voitures immatriculées MG, ne vous étonnez pas. Durant les marchés hebdomadaires du département, toutes les 505 et 504 des gares routières se réunissent pour transporter les acheteurs, les commerçants et leurs marchandises. Il faut dire que, comme le braconnage, la contrebande avec la Guinée et la Gambie constitue une grande source de revenus pour les marabouts. Les voitures n’y échappent pas... La cité est récente à l’échelle de l’histoire du pays : elle a été fondée en 1935 par Thierno Amadou Seydou Bâ, un Haal Pulaar originaire du Fouta Tooro (région du fleuve). Même si aucun campement ne vous permet d’y résider ailleurs que chez l’habitant, aller y passer une journée à partir de Tambacounda ou Vélingara peut-être vraiment enrichissant pour mieux comprendre le fonctionnement des confréries sénégalaises. La grande mosquée de Médina-Gounass est impressionnante au milieu des modestes maisons qui composent la ville. Peut-être aurez-vous la chance de discuter avec l’actuel marabout, Ahmed Tidjane Bâ.

H SEDHIOU

Rizières autour de SédhiouC’est la dernière petite ville avant d’arriver dans la région de Ziguinchor en venant de Kolda. Mais c’est d’ores et déjà la verdure et le bolongs qui prédominent. Les rizières sont de plus en plus nombreuses (photo de droite). L’endroit est sympathique et assez dynamique. La région est très calme, l’animation nocturne régulière et les paysages superbes. Après tout pourquoi ne pas rester quelques jours à Sédhiou ? Je pense personnellement que c’est une zone à découvrir et à développer au niveau touristique. Si quelqu’un va investir ses derniers francs pour construire un petit campement il aura sûrement du succès.

A voir dans le département de Sédhiou :
Le Fort Pinet-Laprade à Sédhiou
La mosquée de Karantaba
L’emplacement du Palais des anciens rois Baïnoucks au village de Birkama
Les ruines du tata de Fodé Kaba à Médina Fodé Kaba arrondissement de Bounkiling

Photo à gauche : le bac de Sédhiou

Notre sélection d'hébergements àSédhiou : 6::: SELECT * FROM basepro WHERE active=0 AND activite=0 AND localite='Sédhiou' ORDER BY poids DESC LIMIT 0,2

Hôtel La Palmeraie
site web contactez-nous (+221 339 95 11 02
photos
9 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 17000CFA (25.92€)*, chambre double à 22000CFA (33.54€)*,
ISABELLE a laissé le commentaire suivant le 08/12/09 :
Dans la belle région de Sedhiou,l'hotel de La Palmeraie est un site magnifique, un lieu étrangement apaisant.L'accueil est très sympathique, la cuisine exellente, les chambres sobr...[LIRE LA SUITE]
CLAUDETTE a laissé le commentaire suivant le 04/08/09 :
Très bel endroit dans une magnifique palmeraie au bord de l'eau. Accueil sympathique. Chambre et salle de bain très propre. Repas à l'européenne et c'est un peu dommage. Je recomma...[LIRE LA SUITE]

Campement Faradala
(+221 339 95 12 50

3 vote(s) de clients
Aucun internaute n'a encore laissé de commentaire sur cet établissement !

Site du jumelage avec Les Ulis

Aller en Basse-Casamance à partir de Sédhiou : C’est relativement facile depuis que la route Kolda-Ziguinchor a été refaite. Mais cela va t-il durer ? Le gros problème réside néanmoins dans les très nombreux contrôles de la gendarmerie et de l’armée. Au mois d’aôut 2000, le préfét de Kolda a en plus coupé les frontières avec la Guinée-Bissau pour contraindre les autorités bissau-guinéennes à empêcher les voleurs de bétail de se replier sur leur territoire. Les récents événements de Guinée-Bissau n’ont rien arrangé à l’affaire. Si vous êtes en voiture, ralentissez dans les virages car les militaires n’hésitent pas à mettre un tronc d’arbre juste à la sortie. En dehors de ces désagréments, le trajet s’avère fort agréable avec des paysages verdissant au fur et à mesure qu’on approche de Ziguinchor. Vous avez le choix entre la route du Nord qui vous évite de prendre le bac pour traverser le fleuve, et la route du Sud (via Tanaff) qui est plus rapide mais moins pittoresque. Pour emprunter cette route vous devrez en outre emprunter le bac aux horaires changeant en fonction des marées. Traversée : 500CFA par véhicule et 100CFA par passager.

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 31/10/2015 - 13:10 par À vrai dire  1 votes   
    Bantanguel est le nouveau nom du quartier Saré Moussa !
  • Message déposé le 10/10/2013 - 16:10 par ahmed  1 votes   
    je crois que celui qui a ecrit cet article l a fait dans le but de saboter la region de kolda. mais je voudrai qu il me dit une region qui est riche au senegal,moi je connais tres bien le senegal, et puis il dit que kolda es sans interet majeur ,parcequ il ne sais pas ou ne veux pas en parler . qu il demande a ses hommes et femmes du senegal et de la sous region qui convergent toutes les semaines vers le marche de diaobe le plus grand de l afrique,combien de camions de charbon de boit et du boit qui quittent kolda vers dakar et alentours etc ....c est te dire que si quelqu un te dit la maison de ton pere n a pas d importance qu elle sera ta repose.je sius de kolda et fiert d etre koldois et dieu m a donne la chance de voyager dans le monde et actuellement je vie dans le pays le plus prospere au monde ,mais pour moi kolda est number one.wasalam
  • Message déposé le 29/07/2013 - 19:07 par ibrahima mballo  1 votes   
    le marché hebdomadaire de Diaobé n'a pas été listé dans les localités à visitr alors qu'il représente le plus grand rendez-vous hebdomadaire de l'Afrique de l'Ouest.
  • Message déposé le 12/03/2011 - 11:03 par sunshine  1 votes   
    Cela fait près de vingt années que viens régulièrement à Sédhiou qui n'a rien perdu de son charme, et je conseille vivement à tous de visiter cette ville et aussi de traverser avec le ferry et de visiter la Casamance profonde avec ses villages comme Kérakounda ou Macka ,là la Casamance déploie tout son charme caché au touristes. Venez......
  • Message déposé le 06/05/2010 - 01:05 par Ansoumane  1 votes   
    les administrateurs de la région de Sédhiou réveillez-vous car on est à quelque pas des électons de l'année 2012...Sédhiou n'est pas encor sous la direction de la région de Kolda :qu'en pensez-vous de cette division administrative?
  • Message déposé le 22/12/2009 - 18:12 par Balde kolda  -1 votes   
    Bonsoir je vous informe que le site koldanews.com est organe en ligne pour informer tout ceux qui aiment le fouladou.koldanews.com a découvrire pour mieux connaître le fouladou
  • Message déposé le 11/10/2009 - 21:10 par alpha  -1 votes   
    slt c,est moi alpha j,aimai la region de kolda car j ss nee la ba ,hotel hobbe est l,hotel le plus beaux que j connais ,moi j ss en espagne en ce moment la
  • Message déposé le 03/09/2009 - 23:09 par MB  0 votes   
    c'est vraiment nul cet article. comment une telle région peut elle considérer " sans enjeux majeurs"? c'est domage de voire une discrimination entre sénégalais( territoires sénégalais). comment une telle région carrefour peut elle etre consédérée sans enjeux majeur!! réfléchiser un peut les gas!! cette région renferme des potentielles incroyable(les sols y sont très riches, fertiles et donc favorablent à l'agriculture(pensez vous à un développement du sénégal,avec 70% de ruraux,sans passé par une révolution verte), à l'elevage, mais aussi au commerce du fait de sa situation géographique et mème dans le domaine du tourisme du fait de son caractère naturelle ( avec la plus importante faune et flore du sénégal,bref une biodiversité exceptionelle...). concernant la chaleur, que dite vous de la californie? c'est domage de voire des personnes qui cultivent toujour ce septisisme africain!). la pauvreté n'est pas une fatalité!! la fatalité se trouve dans l'incompétance. Et puis si vous etes pas expert en matière de politiques d'aménagement,svp faite preuve de retenu. je dis cela car j'en suis convincu(vu cet article) que l'auteur de ces écrits n'a aucune culture de l'histoire de l'aménagement du territoire sénégalais de l'époque de AOF jusque vers les années 90 (informez-vous vous comprendrez pourquoi y'a un tel déséquilibre entre la cote ouest et l'intérrieur du sénégal) !!. Nous sommes tous des aménageurs mais l'aménagement intéligent n'est pas à la porté de tous!! il me semble que "aménager un territoire est la recherche de plus justice et d'éfficasité". je pense pas que l'incroyable déséquilibre du territoire sénégalais illutre cette objectif principal de tous bon aménageur!avez vous pas analyser tous les maux d'un mauvai aménagement qui frappe notre cher sénégal: exode rule, bidonville,pauvreté urbaine,délincance, insécurité...(rapport cause/conséquences). alors,luttons pour que la politique de décentralisation soit effective et arretons de stigmatiser les territoires de l'intérrieure du sénégal? la centralisation mène toujour à "l'impace". Et les dakarois et dakaroises en premier et les sénégalais d'une manières générale pourons le témoigné. merci, ne faite pas attention au fautes car je vais pas me relire! navré de voire une tel article désolan. vive le sénégal, vive la république! M.B, étudiant en M1urbanisme et aménagement du territoire.

  •