Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 

Kaolack

Détritus jonchant la ville de KaolackKaolack ! Kradolack l'Invicible ! Kradolack la Magnifique. Elle résiste à tout : pollution légendaire, épidémies humaines et animales régulières, chômage extraordinaire, eau viciée, etc... Rien ne lui est épargné. Kradolack l'Invicible est la ville la plus sale d'Afrique, peut-être l'une des plus sales du monde. Lors du tsunami qui a ravagé l'Asie, son homonyme thaïlandaise (Khao Lak) a été emportée par les flots. C'est au moins ce qu'il faudrait à Kradolack pour nettoyer les tonnes d'ordures qui jallonent les rues et les terrains vagues municipaux... Alors les chauvins en tous genres vont s'indigner et crier au "sabotage". Il est vrai que toute la ville n'est pas touchée par le fléau et que les quartiers situés à l'ouest sont relativement épargnés. Mais ça ne suffit pas à faire oublier l'état lamentable de quartiers tels que Léona.

Photo à droite : nappe phréatique contaminée, tonnes d'ordures en plein air, triste paysage kaolackois.... Ci-dessous : dans les terrains vagues jonchés de détritus et de déchets toxiques, des enfants s'ébattent avec joie et quelques récupérateurs tentent de dénicher de quoi survivre.

Terrains vagues à Kaolack : les enfants jouent dans les ordures

La Cathédrale de KaolackLes marais de récolte du sel ont brûlé la terre à des kilomètres aux alentours. Les décharges publiques entourent la ville d’une ceinture bleue à l’odeur insupportable. La chaleur y est souvent intenable et les moustiques y sont omniprésents. C’est sans doute la ville la plus difficile à vivre du Sénégal. Il n’y a rien à y faire. Chaque année, la lecture des journaux nationaux nous apprend que telle ou telle épidémie vient de naître dans la ville : choléra, fièvre jaune, paludisme, etc... Il y a seulement quelques années, la lèpre était encore courante par ici et de nombreux ex-lépreux mendient encore dans les rues de la ville. Les animaux ne sont pas mieux lotis avec de règulières épidémies telles que la peste porcine.

Photo à gauche : la cathédrale Saint-Théophile à Kaolack

Quartier de Léona à KaolackKaolack est un port de 212.500 habitants (en 2013) sur le fleuve Saloum. L’activité économique est donc assez importante. En témoignent les innombrables petits commerces tels que ceux qui s’étendent sur les nombreux trottoirs de la ville. Ce chef-lieu de région est en outre le noeud routier le plus important du Sénégal. Les routes de Gambie, de Casamance, de Tambacounda, de Thiès etc... transitent par Kaolack. Les transporteurs ainsi que les vendeurs à la sauvette sont ainsi en activité 24h/24. Il y a même deux gares routières en plus de la gare ferroviaire et du port. Mais oui ! Un port ! C’est à Kaolack que les bateaux viennent chercher une partie de la production arachidière du Sénégal central ainsi que le sel produit dans la région. Ces deux denrées sont les seuls produits à avoir su susciter un développement industriel fournisseur d'emplois.

Photos : ci-dessus à droite : une rue typique du quartier de Léona à Kradolack. Ci-dessous à gauche : commerçante devant un bâtiment de l'époque coloniale.

Une maison coloniale dans le centre de KaolackLe marché de Kaolack présente aux clients une grande diversité de produits. Dès le matin, les ruelles où tous les exposants vendent leurs marchandises grouillent de monde, de mouches et de commerçants venus de toute la région.

Les infrastructures scolaires ne manquent pas : les élèves ont à leur disposition plusieurs lycées publiques ou privés et chaque quartier dispose d'un collège et de plusieurs écoles primaires. La ville abrite en outre un village d’enfants SOS qui recueille les orphelins.

Kaolack est jumelée à Mérignac (une rue de la cité girondine porte d'ailleurs le nom de la capitale du détritus). Il y a quelques années un ministre sénégalais de passage à Kradolack l'Invicible avait, lors de son discours, déclaré que les Kaolackois étaient les Sénégalais les plus riches car ils possédaient des "dents en or". Ce trait d'humour n'est pas dénué de vérité. En effet, en raison du taux de fluor très supérieur à la moyenne de l'eau du robinet et des puits, les habitants qui la consomment se retrouvent avec des dents d'une couleur marron à l'effet esthétique ravageur....

Grande mosquée de KaolackKaolack a également une dimension religieuse importante au Sénégal. C'est la ville natale du marabout Baye Niass à l'origine de la confrérie musulmane tidjane des "niassènes" qui attire de nombreux adeptes dans cette région si proche de la ville sainte des mourides (Touba). La grande mosquée de Kaolack (photo à droite) est d'ailleurs l'une des plus belles du pays.

Mosquée abandonée de KaolackCette influence religieuse des niassènes se retrouve au niveau politique puisque plusieurs marabouts et hommes politiques de cette confrérie se revendiquent niassènes lors des différentes élections locales et nationales.
A l'entrée de la ville en venant de Dakar vous remarquerez une immense mosquée aux allures de parc d'attraction (photo à gauche), complètement abandonnée. Il s'agit d'un mosquée financée par un millionnaire sénégalais désireux de se faire remarquer. L'argent de ce richissime mécène ne s'étant pas révélé très propre, les fidèles n'ont pas jugé bon de fréquenter cette mosquée qui donc a été abandonnée et part en ruine...

Kaolack est en outre un évêché catholique accueillant la cathédrale Saint-Théophile.

 

>>> ACCÈS :

Radio Saloum à Kaolack*Un train quitte en théorie Kaolack pour Dakar tous les jours vers 6h00. Le retour du train en provenance de la capitale est prévu pour 21h00. A savoir pour les voyageurs : en raison de la taille de Kaolack et de sa situation sur un noeud routier très important, deux gares routières ont été créées : la gare routière qu’on appelle la Gare de Dakar (à destination de Dakar, Mbour, Diourbel, Thiès, Tivaouane et en règle générale le Nord du pays) et la Gare de Nioro (à destination de Nioro du Rip, Ziguinchor, Tambacounda, Banjul, Karang, Kaffrine, Foundiougne, Toubacouta et en règle générale tout le Sud et l’Est du pays). Si vous arrivez de Mbour par exemple, et que vous désirez aller à Ziguinchor ou en Gambie, vous devrez certainement changer à Kaolack. Votre taxi-brousse s’arrêtera à la gare routière de Dakar. Il vous faudra prendre une autre 505 pour Ziguinchor à la gare routière de Nioro. Des taxis font la liaison en permanence et vous aurez le choix entre en prendre un pour vous tout seul (500CFA-0.75€) ou le partager (100CFA-0.15€). Le trajet se fait en moins de deux minutes.

Le trajet Dakar-Kaolack coûte de 1900-3€ à 3000CFA-4.5€ en fonction du type de véhicule. Comptez de 4 à 6H de trajet si vous rentrez ou sortez de Dakar entre 6H et 23H et 2 heures de moins si vous voyagez la nuit.

A NOTER : la route menant de Kaolack à Tambacounda est en décembre 2014 dans un état LAMENTABLE, les véhicules roulent au pas et slalomment entre les trous. Celle menant à Fatick est tout bonnement inutilisable (les véhicules préfèrent rouler sur la terre de chaque côté)..

DISTANCE DE DAKAR : 189 km
DISTANCE DE BANJUL (Gambie) : 110 km
DISTANCE DE MBOUR : 106 km
DISTANCE DE ZIGUINCHOR : 261 km
DISTANCE DE TAMBACOUNDA : 273 km

Kaolack - Senegal - January 2013 nel blu market Children wrestling - Kaolack - Senegal Kaolack - Senegal - January 2013
>>> See more from this gallery

& HOTEL DE KAOLACK par: DENIS TILLINAC
21x14x2cm.
& Collecte, analyse et traitement des déchets ménagers à Kaolack/Sénégal par: Ramatoulaye Mbengue
& Femmes, violence et assistance à kaolack par: Djélia Ly
& L'hôtel de Kaolack par: Denis Tillinac
& L'hôtel de Kaolack
& l'hotel de kaolack par: denis tillinac
& L'hôtel de Kaolack par: Denis Tillinac
3
& L'hôtel de Kaolack / Tillinac, Denis / Réf: 22458 par: Denis Tillinac
Editions Robert Laffont. Couverture souple, livre broché, année 1991, 176 pages, Format in-8, état du livre: Bon. Le prix tient compte de l'état du livre. Envoi de votre livre dans un emballage soigné, expédition rapide.
& L'Hôtel Kaolack par: Denis Tillinac
Expédié depuis la France. Envoi rapide et soigné sous 48h ouvrables.
& Kaolack Region

Voir aussi l'article sur le ramassage des ordures en charrette à Kaolack dans le bulletin n°18

Notre sélection d'hébergements à Kaolack : 6::: SELECT * FROM basepro WHERE active=0 AND activite=0 AND localite='Kaolack' ORDER BY poids DESC LIMIT 0,5

Relais de Kaolack
site web contactez-nous (+221 339 41 10 00 Fax : +221 339 41 10 02

35 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 24000CFA (36.59€)*, chambre double à 29000CFA (44.21€)*, demi-pension à 18600CFA (28.36€) par personne*,
TOUBAB JENNY New Caledonia a laissé le commentaire suivant le 15/05/12 :
Tendres calins à Penda , alain , yvette , "djanpol" , monsieur Fal et surtout mon "baba protecteur"
Vous me manquez !!!...[LIRE LA SUITE]
DI MEO RENAULT MURIEL France a laissé le commentaire suivant le 19/06/11 :
J'ai séjourné au Relais en 2001, quelques jours, un vrai bonheur. Les chambres sont propres, sans moustique;-)) important en plein été, la restauration était très excellente,. J'av...[LIRE LA SUITE]

Hôtel deParis
site web contactez-nous (+221 339 41 10 19 Fax : +221 339 41 10 17

24 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 24000CFA (36.59€)*, chambre double à 31500CFA (48.02€)*,
ROBERT NDIAYE Senegal a laissé le commentaire suivant le 31/10/12 :
hôtel mal situé ..personnel pas très attentionné, cher pour sa catégorie ... nourriture moyenne et pas vraiment d?âme .. Dommage ...[LIRE LA SUITE]
DANIEL YOLANDE BERNARD EDITH France a laissé le commentaire suivant le 30/10/09 :
tres bon hotel
excellent restaurant pour ceux qui en plus ont le guide du routard (demi-tarif)...[LIRE LA SUITE]

L'Etoile du Sine
(+221 339 41 44 58

8 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 10000CFA (15.24€)*, chambre double à 10000CFA (15.24€)*,
THIOUB a laissé le commentaire suivant le 14/01/10 :
wawww ces cool sa mè coma fait pour le photo de hotel je suis a l'italie je voudrè venur au senegal kaokack j'ai des famillie laba ??...[LIRE LA SUITE]

Auberge de l'Amitié


9 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 5000CFA (7.62€)*, chambre double à 7000CFA (10.67€)*,
WAKH FéGN a laissé le commentaire suivant le 18/01/10 :
laisser au moins un numéro de téléphone...[LIRE LA SUITE]
DIOUF BIRAM a laissé le commentaire suivant le 10/03/08 :
enlever svp la photo de serigne touba sur votre logo...[LIRE LA SUITE]

Auberge de la Rose
(+221 339 41 60 60

1 vote(s) de clients
PAPA Senegal a laissé le commentaire suivant le 13/11/10 :
j'aime la rose car je n'y trouve que du plaisir et un très accueille. Visitez ce paradis terrestre et vous n'allez pas le regretter ...[LIRE LA SUITE]

Les petits restaurants, fast-food et boui-boui en tous genres sont désormais innombrables à Kradolack, de même que les petites boutiques. Plusieurs grandes épiceries vendant des produits locaux et importés ont ouvert ces dernières années. Aucun problème donc pour se restaurer.

La ville est également couverte par l'ADSL et l'internet haut-débit jusqu'à 2Mo est proposé aux particuliers. Plusieurs cybercafés offrent des connexions de bonne qualité à moins de 500CFA (0.75€) de l'heure.

Plusieurs banques ont une agence à Kaolack. C'est notamment le cas de la SGBS et de la CBAO disposant de guichets automatiques Visa & Mastercard ouverts 24h/24.

Café Le Brasero : Sur la rue principale (pas loin de l’hôtel du Sine). Café dans une cour intérieure, très agréable après la pollution et le bruit de la rue (ville animée le soir) Le patron, un Libanais, est sympa et la bière Gazelle à 500CFA.

Alliance française de Kaolack L’Alliance Française de Kaolack propose des animations culturelles, une bibliothèque etc... Si elle n’est pas aussi belle que celle de Ziguinchor, sa façade en jette quand même pas mal et ses milliers de couleurs en mosaïque donne un air de fête au quartier. Là encore, si vous voulez faire plaisir à un étudiant kaolackois, offrez-lui un abonnement d’une année à l’Alliance Française.
Cinémas : Pour les loisirs, trois cinémas pittoresques projettent de mauvais films de série B (l’ABC dans la quartier de Kasnack, le Rex en centre-ville, et un troisième également en centre-ville)

Consulat honoraire de France : les ressortissants français peuvent s'adresser à Paul-Henri DESNEUF, consul honoraire, Hôtel de Paris (339 41 24 70 Fax : 339 41 10 18


Photo ci-dessus : à la sortie de Kaolack, en direction de Dakar, grand soulagement de revoir une brousse propre et des arbres....

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 13/04/2015 - 18:04 par lev  1 votes   
    bonjour je suis à la recherche d 'un ami d 'enfance qui s 'appelle issa diop . mes recherches se terminent à kaolack pouvez vous m aider ? merci
  • Message déposé le 29/11/2014 - 01:11 par Kaolackoise  -1 votes   
    Bonjour à tous ceux qui veulen faire quelque chose pour Kaolack. Une association du nom e Kaolack Vert Proprevient de naître. Contactez-moi pour plus d'infos. Merci.
  • Message déposé le 17/11/2014 - 22:11 par tacko diankha  0 votes   
    kaolack;ville sale,une pensée de toutes les personnes qui traversent la région.Purtant kaolack est l'une des villes productive du sénégal dans le monde des affaire;surtout en production agricole, commerciale...Ce qui fait sa contribution dans la gestion économique du Sénégal.Beaucoup d'autorités sénégalaises sont kaolackoises et pourtant rien ne se développe à kaolack.Comment changer stratégies et surtout arriver à sensibiliser les kaolackois aux changements et surtout à la propriété et surtout à l'hygiène de nos quartiers très sales qui restent causes de multiples maladies?
  • Message déposé le 22/04/2014 - 15:04 par boy boustane  1 votes   
    kaolack doudem parck on na pas encore de dirigeants
  • Message déposé le 14/08/2013 - 20:08 par  1 votes   
    c'est vrait quelque quatiers de kaolack est sale comme Ndangane ,Médina fass,et Sara,mais elle n'est pas la ville là plus sale du paye ça c'est faut il ne faut exagérer.
  • Message déposé le 17/04/2013 - 15:04 par fadel diop  1 votes   
    en t'en que natif du sine saloum j'emerais prk les politicien natif de cette localite travaille la capital du bassin arachidiere surtout le president de la republique natif de cette localiter
  • Message déposé le 24/01/2013 - 14:01 par Edou  0 votes   
    Cette description cruelle de Kaolack est trop clémente pour ma ville. Elle mérite mieux et seule la bonne gouvernance dans la gestion du bien public peut nous pousser de l'avant
  • Message déposé le 13/12/2012 - 22:12 par fallou diop  1 votes   
    bn soir tt les kkois j m'apel fallou diop debuter ms etude a kk grdit a kk j'emerais bien k le maire actuel madieyna diouf travail pour l avangement d kaolack cree de l'emploi pr k les jeune travail pr l'avenir de notre region mreci.
  • Message déposé le 12/12/2012 - 17:12 par falloudiop  1 votes   
    kk ma fierte eviter de parler a ma ville des chose ki m choc aider moi a devolloper la capital du bassin arachidier autoriter de cette ville;bayeur de fond;chef religieux et les membres du gouvernement prk ma region prenne la meilleure.
  • Message déposé le 26/09/2012 - 07:09 par niangbalo  1 votes   
    kaolack ma fierté evitez de dire à ma trés chère region des choses qui me choquent aidez moi à le develloppez proposez des solutions s'il vous plait.
  • Message déposé le 18/09/2012 - 01:09 par El bachir  1 votes   
    Bonjour à tout le monde,je voudrais que Kaolack mérite mieux c'est juste qu'il n'y a pas de coordination,faudrait se mobiliser et s'unir moi j'aime bien Kaolack pour y avoir passé une grande partie de ma vie.
  • Message déposé le 05/09/2012 - 02:09 par kayna  1 votes   
    Cet article date mais je tiens à dire ca. Vous devriez avoir honte de dire certaines choses. Ces propos ne me blessent pas seulement parce que j'ai grandi à Kaolack mais j'ai de la peine pour le Sénégal. Qu'on en arrive à cela. Car dégrader Kaolack c'est pas se moquer de ses habitants, mais du pays, de vous même. Certains faits sont réels. La pollution,la pauvreté,les moustiques,nos dents "à l'effet esthetique ravageur" comme vous dites. La ville la plus sale d'Afrique... je ne me contenterai pas de vous dire c'est faux, mais aussi que vous êtes un/une inculte. Un peu d'objectivité ne vous ferez pas de mal, et quand vous en arriverez encore au point de pouvoir écrire un article, écrivez des choses justes ou du moins utiles.
  • Message déposé le 09/08/2012 - 17:08 par yvvimutu  1 votes   
    Bonjour j'aimerais avoir des nouvelles d'une jeune femme de Kaolack qui a habité en Belgique quelques années, la suite des infos sera transmise dès réception d'un mail à Merci d'avance YV.
  • Message déposé le 30/03/2012 - 03:03 par STONE  1 votes   
    RECHERCHE TJOURS MON PERE SOUMARE SOULEYMANE MERCI D AVANCE FONE 0623634699
  • Message déposé le 07/12/2011 - 12:12 par apihdea  0 votes   
    pouvez s'il vous plait me faire connaitre le bon numero de telephone de la mairie de kaolack merci www.apihdea.org djim momar taib niang
  • Message déposé le 22/08/2011 - 19:08 par PAPIS B  1 votes   
    svp rvoyé vo publication, kaolack mérite +.... Vous fét fuir lé étrangers
  • Message déposé le 22/08/2011 - 19:08 par PAPIS B  1 votes   
    Suis 1peu choké par la presentation k vs fét d kaolack,j'ai passé tout mn enfance à kaolack.lé ordure dont vs parlé on l rmark pa à kl ville, en + il fé bo à vivre ..........
  • Message déposé le 03/06/2011 - 01:06 par sonia  1 votes   
    salut a tous je pense venire pour le week end a kaolack et je connais perssone jaimerai rencontre des amies pour aller en boite ou autre je peu me loger bisou
  • Message déposé le 14/05/2011 - 01:05 par JIPé  0 votes   
    j'ai vécu à Kaolack de 1956 à 1960 et j'en garde de merveilleux souvenirs.J'ai été élève du Lycée de Kaolack (aujourd'hui Valdiodio N'diaye).Je suis désolé de voir ce que Kaolack est devenu, même si ce n'est pas aussi catastrophique que certains veulent bien le dire.Mais hélas! depuis vos premiers témoignages, qua t-il été fait ? Ceux qui veulent en parler avec moi seront les bienvenus.
  • Message déposé le 22/04/2011 - 18:04 par thiala@yahoo.fr  0 votes   
    il faudra essayer d'aider les gens qui n'ont pas encore des extraits de naissance le droit le plus absolu pour un citoyen. il faudra accompagner les ignorants car ilya des gens qui restent des années pour se faire établir des papiers civiles
  • Message déposé le 23/03/2011 - 22:03 par Boyndangane  1 votes   
    Je m'appelle Martin , je vis à Nantes mais je suis de Diamaguene à Kaolack. Je laisse a ces gens qui traitent notre région de Kradolack, faute à ces foutus responsables qui ne pensent qu'à eux. Kaolack deviendra la plus belle ville du pays et quelques personnes la représenteront hautes la tête. Affaire à suivre.
  • Message déposé le 27/02/2011 - 15:02 par stone  1 votes   
    Recherche mon pere soumare souleymane vivant a ' kaolack merci d avance abib A
  • Message déposé le 29/11/2010 - 22:11 par djiby tandiné  1 votes   
    fréres sénégalais vous avez très bien que: kaolack fi la nga yi dè yi gènè, kilifeu you am dinè, jeunesse bou ambitieux, kaolack la rail bi tènè, bagne bagne nangou rèk.moi je s8 un vrè kaolackois et je s8 très fier de l'ètre.vive kaolack sa kaw sa kanam.
  • Message déposé le 22/11/2010 - 16:11 par mounass  1 votes   
    cher kaolackwz é kaolackw soyons fièr détr dé saloum saloum en unissan tous nos moyens tant materiels que financiers pr enlever ce titre attribué a ntr tré chér kaolack (la ville la + sale).bcp d élite de ce pays sont de kaolack mé malheurezma ne font rien pr ce dernier.ENSEMBLE TOUT DEVIENT POSSIBLE
  • Message déposé le 11/11/2010 - 19:11 par nogoye  1 votes   
    kaolack la ville la plus chaleureuse du senegal la ou les hommesz ne sont pas faux et tresd diciplines ce qui les a valus le faites d'etre laisse en rade par le gouvernement
  • Message déposé le 05/10/2010 - 23:10 par adam  1 votes   
    Bonjour chers amis Kaolackais, Je suis ingénieur en génie civil qui devrait travailler avec une firme d'études canadienne en tant que chef de mission, sur un projet d'autoroute aboutissant à Kaolack. Je voudrais avoir de plus amples informations sur cette ville et cette région (hébergement, restauration,magasins, parcs, etc.. , spécialement de la part de ses habitants. Vos informations sont les bienvenues. Merci.
  • Message déposé le 26/07/2010 - 13:07 par Pruvost J Claude  1 votes   
    Ne cherchez plus Ndiawar Guèye mon ami d' école. Il est en bonne santé .Merci à Chelmi pour votre mail.Kaolackois soyez fiers de votre ville et battez vous pour qu' elle redevienne la plus belle du Sénégal, elle le mérite et vous aussi.A bientot Jean claude Pruvost
  • Message déposé le 27/04/2010 - 19:04 par J Claude Pruvost  1 votes   
    merci Chelmi pour le message concernant Ndiawar.Etes vous toujours a Kck?Si oui puis je vous demander de lui dire que Jean Claude le recherche.Avec lui, Alain MICHEL et moi nous serons trois anciens eleves de Gambetta a avoir repris contact.Cela peut paraitre derisoire,mais entre 1950 et 1955 pour moi la vie a Kck a ete un pur bonheur d enfant et la ville etait formidable.A tous ceux qui etaient a Gambetta a cette periode faites vous connaitre,nous echangerons nos bons souvenirs.Merci
  • Message déposé le 23/04/2010 - 22:04 par chelmi  1 votes   
    Papa ndiawar gueye habitait à boustane prés de l'école primaire à côté de l'arène.moi je suis né à kaolack et je l'ai connu parce qu 'il avait des parents prés de chez moi
  • Message déposé le 23/04/2010 - 04:04 par Alain Michel  -2 votes   
    moi aussi j'était à Gambetta entre 1952 et 1955 à kaolack en primaire.Que de souvenirs. J'habitais avec mes parents en face des travaux publics non loin de la gare. A tous les élèves de cette époque un grand bonjour et que de souvenirs Alain MICHEL
  • Message déposé le 01/03/2010 - 19:03 par pruvost J Claude  0 votes   
    un kaolckois peut il m aider a retrouver mon ami Ndiawar Gueye avec qui j allais a l ecole Gambetta entre 1951 et 1955.ila ete policier a Kck et maintenant retraite et habitait le quartier Boustane.je l ai revu en 2005 avons correspondu jusqu en 2008 puis plus de nouvelles.A un Kaolackois rien d impossible!!! merci de deposer un message sur ce site J claude (un ancien de Leona)
  • Message déposé le 07/02/2010 - 00:02 par fall  1 votes   
    certes kaolack est la ville la plus sale du senegal;toutefois une parfaite organisation éradiquerait ce phénomène.si on encourage la création des associations dans chaque quartier qui s'occuperaient la gestion des O.M .Il appartiendra au gouvernement d'élaborer une politique fiable pour palier ce mal .
  • Message déposé le 27/01/2010 - 20:01 par j claude Pruvost  -1 votes   
    j ai vecu a kaolack de 1950 a1955 a leona eleve a gambetta directeur mr blanchard.si vous y etiez aussi je serai heureux de correspondre j ai 67 ans et je vis en lorraine.j ai revu kaolack en 2005 ma maison l ecole et ma jeunesse et ndiaware gueye du quartier boustane dont je n ai plus de nouvelles il etait policier et retraite aussi maintenant.a vous tous mes copains toutes mes pensees ainsi qu a vos proches et merci de vous faire connaitre.pour mieux me situer ma soeur marie claude travaillait a la pharmacie du saloum.qui a connu la famille declerc carrossier a leona? pour moi meme si kaolack a change je l ai revue avec mes yeux de mes 12 ans a bientot Jean Claude
  • Message déposé le 08/12/2009 - 12:12 par karito sam sp  0 votes   
    Salut je pense que le constat sur la situation de Kaolack est visible je pense qu'il est grand temps de poser des actes pour aider au développement de notre chère ville.Notre association le GINDI de Kaolack a pour ce faire mis le projet de championnat inter scolaire de Théâtre pour faifre la promotion de l'usage du français en milieu scolaire et ainsi permettre à nos enfants et frères de mieux étudier leurs leçons.Nous lançons un appel aux bonnes volontés de rejoindre dans ce projet
  • Message déposé le 25/10/2009 - 18:10 par ametsalam  1 votes   
    slut le senegal partuclierement les habitant de kaolack je suis un kaolackois et fiere de l etre linga doone sooko banie dafa feke nga geune see niaw chaque jour que dieu fai je reve de voir ma ville parmi les plus belle ville du senegal et sa ira avec laide de dieu et des kaolackois surtout le present maire k je compte bcp sur lui et son equipe.
  • Clique ici pour voir la suite des commentaires laissés sur cette page !