Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 

L'énergie solaire au Sénégal

Interview de Luc HOUARD, directeur de Prosoleil, la première entreprise sénégalaise de fabrication d'appareils solaires thermiques.

Luc Houard acteur depuis plusieurs années du developpement du solaire au Sénégal et directeur de la première entreprise de construction d'appareils thermiques solaires en Afrique de l'OuestQuelles sont les utilisations du solaire au Sénégal ? Est-ce à la portée de toutes les bourses ? Est-ce une énergie d'avenir et cela fonctionne t'il réellement ? Quelles économies en attendre ? Autant de questions auxquelles répond précisément pour Planete-Senegal.com Luc Houard (photo à droite) acteur depuis plusieurs années du developpement du solaire au Sénégal et directeur de la première entreprise de construction d'appareils thermiques solaires en Afrique de l'Ouest.

Sen@com : Bonjour Luc. La Sénélec déleste tant qu’elle risque bientôt de se retrouver dans l’espace. L’énergie solaire permet-elle de s’affranchir à 100% de la dépendance vis-à-vis de la Sénélec ?

LH : Oui dans la théorie, mais dans la pratique cela reste bien souvent irréalisable que ce soit pour une structure hôtelière, industrielle, commerciale ou pour le simple privé. Il faudrait pour cela investir des sommes d’argent considérables.

Sen@com : L’énergie solaire est-elle une solution de brousse ou les urbains ont-ils également intérêt à y réfléchir ?

LH : Tout d’abord l’énergie solaire doit être divisée en deux grandes catégories : le solaire thermique et le solaire photovoltaïque

Le solaire thermique est constitué :
- Des chauffes-eau solaires sanitaires, des réchauffeurs de piscine, et de différents réchauffeurs industriels ou semi-industriels.
- Des climatiseurs et autres appareils faisant de l’air froid.
- Des réfrigérateurs et chambres froides.

Le solaire thermique est très économique au point de vue rendement : sur un 1m² de surface pris au niveau du sol terrestre on devrait pouvoir récupérer environ 1000W d’énergie. Mais ce serait sans compter les pertes dues au rendement négatif des appareils de récupération de cette même énergie.
Le solaire thermique peut récupérer dans certains cas environ 900 W soit un rendement de 90%. Dans la plupart des cas le rendement moyen tourne environ à 65% soit donc 650 W .
En règle générale, particulièrement en Afrique, il est plus aisé de faire du chaud que de faire du froid, toutefois cela reste réalisable à des prix, certes un peu élevés, mais avec des appareils à durée de vie très longue sans panne ni entretien. Certains réfrigérateurs solaires thermiques (je précise thermique car on peut trouver sous l’appellation "réfrigérateur solaire" des appareils électriques à faible consommation bien adaptés à l’énergie solaire électrique dite communément photovoltaïque) fonctionnent depuis plus de 20 ans sans aucune panne.
Le solaire thermique reste par rapport à son cousin le solaire électrique moins onéreux, particulièrement au niveau des chauffes-eau solaires sanitaires.

La deuxième grande branche du solaire est le solaire électrique « le générateur photovoltaïque » communément dénommé module solaire ou panneau solaire ou solaire électrique.
Ces appareillages ont de très mauvais rendements. Toujours en partant d’1m² au sol et donc de 1000W apportés par notre astre préféré et indispensable, le photovoltaïque ne récupère en moyenne que 15 % de l’énergie soit 150 W (en laboratoire certains appareils vont un peu plus loin avec un rendement de l’ordre de 25%)

Ce type d’appareil est le plus connu en Afrique et également le plus demandé mais aussi le plus cher et le plus fragile. Il est constitué du panneau solaire, la base du système, d’un régulateur de charge, indispensable pour le bon fonctionnement de l’installation, et le plus souvent de batteries dites "accumulateurs électriques" et selon le besoin du client d’un onduleur pour remonter le 12 V en 230 V et passer d’un système courant continu (12V ou 24V) en courant alternatif (le plus souvent 230V).

Dans cette branche nous pouvons trouver :
- Le pompage solaire : une pompe fonctionnant en 12 ou 230 volts alimentée par des panneaux solaires avec ou sans batteries électriques.
- L’électrification d’appareils ménagers, industriels ou commerciaux, le froid, le luminaire ou l'outillage électrique. Par contre on ne cherche pas à réchauffer de l’eau avec ce type d’installation : cela serait très peu économique.

Pour revenir à la question du départ, le solaire thermique est financièrement parlant rentable dans les villes, le solaire électrique ne l’est pas face au prix du KW/h de la Sénélec. Par contre si le client de la Sénélec est obligé, suite à des coupures ou délestage, pour continuer à travailler ou vivre décemment, d’utiliser un groupe électrogène, face à ce dernier le photovoltaïque est rentable sur de longues périodes.

Sen@com : La tension de sortie de 12v en continu ne permet à priori pas d’utiliser le solaire avec des appareils classiques conçus pour du 220v en alternatif. Concrètement, que faut-il prévoir comme appareils compatibles pour utiliser le solaire au Sénégal ?

LH : L’appareil nécessaire pour passer du 12 V ou 24 V du continu en 230 V alternatif est un onduleur. Il transforme le courant continu en courant alternatif. Il doit être de bonne qualité particulièrement en cas d’utilisation d’appareils électroniques. Il doit sortir un voltage régulier et surtout une fréquence régulière de 50Hz. Il doit être économe car il consomme lui même de l’énergie. Beaucoup d’onduleurs sur le marché ont des rendements tellement faibles qu’il serait parfois nécessaire d’augmenter le nombre de modules photovoltaïques juste pour compenser ces pertes ! Ces appareils ont une tendance à monter en température et donc à évacuer de l’énergie non pas en électricité mais thermiquement (ne pensez tout de même pas que l’on peut en profiter pour faire cuire le thieb sur l’onduleur l’idée serait amusante mais…).

Sen@com : Un foyer moyen sénégalais, ou un petit hôtel en ville ou en brousse, équipé de quelques ampoules basse-consommation, d’un téléviseur et d’un frigo peut-il sérieusement envisager un passage au solaire ou cela ne concerne t’il que les foyers qui n'utilisent l’électricité que comme source de lumière ?

LH : Oui tout a fait, en restant raisonnable dans sa consommation d’énergie, un petit hôtel, voir même un grand hôtel peut utiliser du photovoltaïque et ceci en faisant de grandes économies face à un groupe électrogène. Ces groupes coûtent cher à l’achat. Ils ont également besoin d’un entretien régulier. Ils sont bruyants et consomment du carburant. Certains hôtels ont des groupes de récupération complètement disproportionnés en puissance ou en dessous de leurs besoins réels ce qui détériore rapidement l’appareil et provoque une consommation de carburant considérable. De toute façon le photovoltaïque est très économique face à un groupe électrogène. Le seul problème c’est que l’investissement de départ est souvent plus élevé même si le retour sur investissement peut être très rapide (moins de 2 ans).

Sen@com : On sait que le courant fourni au Sénégal abîme les matériels électriques et électroniques du fait de fréquentes surtensions constatées sur le réseau. Concernant le matériel informatique, son utilisation dans de bonnes conditions de sécurité nécessite un onduleur. L’énergie solaire permet-elle de palier à ce type d’investissement ? Les matériels alimentés par l’énergie solaire ont-ils ainsi une plus grande durée de vie ?

LH : Oui l’utilisation de l’énergie solaire augmente considérablement la durée de vie de tous les appareils d’énergie particulièrement les appareils utilisant de l’électronique. C'est le cas de la plupart des appareils électriques de nos jours. Les lampes économiques utilisent également de l’électronique et c’est entre autres pour cela que leur durée de vie au Sénégal est très courte. Pour une lampe économique de bonne marque et de bonne fabrication venant d’Europe, la durée de vie garantie constructeur est de 5 à 8 ans. Sa durée durée de vie au Sénégal n'excède pas quelques mois. Quand on voit le prix de ces ampoules économiques, cela fait un peu mal au porte-monnaie.

Photo à droite : l'équipe de ProSoleil au Sénégal

Sen@com : Les Sénégalais ont pu voir il y a déjà quelques années des expériences de solaire à droite à gauche. C’est par exemple le cas de certains villages du Niokolo Koba où l’éclairage public par plaques solaires a été financé par l’UNESCO il y a 8 ans. Tous ces éclairages publics sont très rapidement tombés en panne pour une raison inconnue des populations qui en outre ne maîtrisent pas assez cette technologie pour se lancer le bricolage. La durée de vie des plaques solaires et des batteries associées s’est-elle aujourd’hui améliorée ? En plus des plaques solaires qui ne constituent qu’une partie de l’investissement, le changement régulier des batteries ne constitue t’il pas un frein au solaire ?

LH : Le matériel solaire électrique, s'il est bien proportionné et bien posé, ne doit pas poser de problème. Je ne connais pas le cas de ce village dans le Niokolo Koba. Je pense qu’une installation bien montée peut avoir une durée de vie très longue. Les accumulateurs électriques (les batteries) sont les organes les plus vulnérables de l’installation. Si le montage a été fait par un professionnel en la matière (et non pas par un simple électricien bâtiment qui n’a pas toujours suffisamment la connaissance du solaire) l’installation durera de nombreuses années. Une installation mal proportionnée peut également très vite tomber en panne. Le geste et la connaissance du professionnel reste une garantie de longévité de l’installation. L’information donnée à l’utilisateur est également une source de longévité du système : l’utilisateur fait partie intégrante du système solaire.

Sen@com : Raisonnablement, un foyer sénégalais ou un campement de brousse doit prévoir de renouveler les batteries à quelle échéance ?

LH : La durée de vie d’une batterie est très variable. On parle d’ailleurs de cycles de charge décharge plutôt que d’années. La qualité de la batterie est à prendre en ligne de compte : la simple batterie de véhicule aura une durée de vie de moins d’une année si on l’utilise pour du solaire. Le pourcentage de décharge de la batterie est également très important : une batterie déchargée entre 10 et 20 % par cycle durera beaucoup plus longtemps que les mêmes batteries déchargées à 80 %. D’où l’importance que l’installation soit bien proportionnée. Une très bonne batterie solaire peut durer jusqu'à 20 ans mais elle coûte très cher. Elle est économique à l'usage mais l’investissement est lourd. Trop lourd pour la plupart des particuliers au Sénégal. On peut dire qu’une batterie moyenne va durer de 5 à 7 ans si elle est bien entretenue.

Sen@com : Par rapport à l’augmentation régulière du prix des abonnements, de la consommation et du raccordement au réseau de la Sénélec, l’énergie solaire constitue t’il une économie réelle sur le long terme ou cela reste t’il encore aujourd’hui un acte militant ? La facture moyenne de la famille sénégalaise urbaine avec un frigo, quelques lampes et une télé tourne autour de 180.000CFA par an soit près d’un million sur 5 ans. Le solaire peut-il proposer mieux ?

LH : Malheureusement non, le solaire reste cher face à la Sénélec. Les économies peuvent venir du solaire thermique qui peut lui être rentabilisé, pour une famille moyenne sénégalaise, dans l’année face à un chauffe eau électrique.

Sen@com : Les systèmes de chauffes-eau commencent à peine à rentrer dans les habitudes des Sénégalais. On voit se développer, comme en Asie, des systèmes de chauffes-eau en continu avec résistance. Ils sont très peu chers en termes d’investissement, mais consomment beaucoup de courant. Quel peut-être l’apport du solaire dans le réchauffement de l’eau ?

LH : Très important ! Si on supprimait les chauffes-eau électriques pour les remplacer par des chauffes-eau solaires, je ne dis pas que l’on réglerait le problème de la Sénélec mais on limiterait les dégâts considérablement. Les chauffes-eau électriques sont de gros consommateurs d’énergie.

Sen@com : Le prix des équipements solaires est-il appelé à baisser ces prochaines années ?

LH : Pour le solaire thermique son prix arrive à un palier incompressible. Il faudrait pouvoir fabriquer dix fois plus ou bien être subventionné pour descendre les prix de façon significative. Si les prix continuaient à descendre la qualité du matériel s’en ressentirait.
Pour le photovoltaïque, je pense que les prix vont baisser considérablement dans les dix ans à venir. Pour l’instant à court terme les prix vont rester stables. La production augmente et pourrait donc faire baisser les prix mais la restructuration des unités de fabrications et les lourds investissements risquent de stabiliser les prix pendant quelques temps.

Sen@com : Le solaire a-t-il vraiment un avenir ?

LH : Oui bien sur, le monde tourne trop mal en ce moment pour continuer longtemps comme aujourd’hui. Ne rien faire serait couper la branche où nos enfants sont assis. Le solaire ce n’est pas seulement des économies : c’est aussi la sauvegarde de la nature. Les états doivent prendre en considération le solaire et les autres énergies renouvelables. Certains états d’Afrique ont apporté leur aide au secteur privé et universitaire pour promouvoir les énergies renouvelables. Peut-être un jour trouverons-nous d’autres moyens écologiques pour fabriquer de l’énergie. Pour l’instant nous n’avons rien d’autre que les énergies solaires et renouvelables à notre disposition. Au Sénégal le solaire photovoltaïque est un produit cher mais à la portée de nombreuses bourses de foyers qui désirent avoir le confort face aux nombreux délestages et coupures .

Sen@com : Le marché va-t-il voir plus d’équipements à faible consommation ou d’équipements à faible tension compatibles avec le couple photovoltaïque + batterie ?

LH : Ceci est un point très important pour moi et pour les véritables acteurs des énergies douces. Quand je rencontre un client, le premier message que lui fais passer est basé sur les économies d’énergie qu’il devra réaliser. Ma première question est toujours « que pouvez vous déjà faire pour économiser de l’énergie ? ». La question étonne parfois mais les personnes comprennent très vite son utilité quand je commence à annoncer les prix d’une installation et du matériel. Au niveau international les fabricants oeuvrent considérablement sur le sujet des économies d’énergie, pas uniquement d’ailleurs que pour le solaire.
Les classes dans l’électroménager A+ et A++ font de ces appareils des produits adaptés au solaire. Chose étonnante d’ailleurs, ces produits ne sont pas beaucoup plus onéreux que les produits de classe inférieure.

Photo à gauche : installation de chauffes-eau solaire dans un dispensaire par Prosoleil

Au Sénégal, pays de la récupération et de la débrouille, les appareils recyclés plusieurs fois ne sont ni écologiques ni économiques au point de vue énergétique. Plus un appareil a été réparé et plus, bien souvent, il devient un gouffre énergétique. Malheureusement de nombreux foyers ne peuvent pas faire autrement faute de moyens. Les produits asiatiques, bien souvent hors normes écologiques et énergétiques, ne favorisent pas non plus les économies d'énergies.
Pour la fin de la question sur les tensions d’utilisation il faut savoir qu’il n’est souvent pas souhaitable de faire travailler les appareils en basse tension car les chutes de tension augmentent considérablement avec la longueur des câbles électriques. « C’est la faute à U = R x I » . C’est pour cette raison que le transport d’énergie dans le monde entier se fait avec des voltages de plus en plus élevés, ce que l’on appelle la haute tension. Concrètement il faudrait, si on utilisait du 12 V, des sections de câbles beaucoup plus importantes.

Sen@com : ProSoleil est installée au Sénégal depuis quand ?

LH : Prosoleil est une entreprise récente : nous sommes installés au Sénégal depuis 3 ans et nous sommes encore dans une phase de développement. Nous sommes les seuls fabricants de chauffes-eau solaires au Sénégal et en l’Afrique de l’ouest.

Je suis actionnaire unique de mon entreprise, ce qui n’est pas toujours facile, car une entreprise comme la mienne demande beaucoup de présence pour fonctionner correctement. D’ailleurs je tiens à profiter de cette interview pour signaler que je suis à la recherche d’un associé.

Sen@com : Quels sont les principaux types de clients de ProSoleil ? Entreprises, particuliers ?

LH : Particuliers, hôtels, campements...

Sen@com : Leurs motivations principales sont-elles d’ordre financier (économie d’énergie), écologique ou tout simplement sont-ce des clients perdus dans la brousse et qui n’ont d’autre choix que le solaire ?

LH : Les motivations sont en premier lieu d’ordre économique. Vient très vite ensuite une motivation écologique, particulièrement pour les Européens qui s’installent au Sénégal ou bien les hôtels travaillant beaucoup pour ceux-ci. Les hôtels qui installent de l’énergie solaire le font aussi pour l’impact commercial sur la clientèle qui apprécie cet effort. La clientèle est autant en brousse qu'en ville vu les nombreuses coupures de courant.

Sen@com : Quelle sont les prestations proposées par ProSoleil ?

LH : Nous fabriquons, positionnons et installons des chauffes-eau solaires de type monoblocs. Ces chauffes-eau sont particulièrement bien adaptés aux pays chauds contrairement au matériel venant d’Europe ou même d’Asie.

Le chauffe-eau solaire Prosoleil est le moins cher sur le marché au Sénégal.

Notre argumentaire de vente pour les chauffes-eau solaires Prosoleil est le suivant :

- Utilisations possibles : douches ; bains ; cuisine, machine à laver le linge.
- Il ne nécessite que peu d’entretien : un lavage de la vitre une fois par semaine.
- Un réchauffage de l’eau très rapide, fonctionne même par temps légèrement nuageux.
- L’unité de fabrication, qui se trouve au Sénégal, est gérée par un technicien européen.
- Le chauffe-eau solaire Prosoleil est entièrement démontable et nous assurons le service après vente.
- Son coffre est étanche, il ne craint pas la corrosion même très près de la mer.
- Il est facilement transportable en cas de déménagement.
- Son installation est rapide et peut être effectuée par un plombier.
- Il est garanti 3 ans par le constructeur.
- Nous faisons des études d’économie d’énergie pour les hôtels ; les petites entreprises et les particuliers.
- Nous faisons des études d’installation solaire et nous installons du photovoltaïque.

Sen@com : D’autres opérateurs de solaire exercent-il une activité au Sénégal ?

LH : Il existe pas mal de petits installateurs pour le photovoltaïque. Quelques grossistes. Aucun fabricant de chauffes-eau solaires mais un certain nombre de revendeurs de matériel européen.

Sen@com : La Sénélec est-elle engagée elle-aussi dans différentes recherches d’énergie renouvelable ?

LH : A ma connaissance non, il faudrait leur poser la question.

Sen@com : Les Sénégalais sont-ils sensibilisés au réchauffement climatique ?

LH : Pas du tout, c'est ce qui me désole. J’ai même beaucoup de mal a inculquer ces idées à mes ouvriers. C’est un travail qui demande du temps, de la persévérance et également des efforts de la part des politiques et des médias. En ont-ils envie ?

Sen@com : Un mot pour finir ?

LH : Il aura fallu plusieurs décennies aux pays occidentaux pour prendre conscience de l’importance de la protection de notre environnement.
Les pays pauvres ou en voie de développement n’ont pas toujours les moyens financiers ou la conscience écologique d’investir dans le secteur des énergies durables. Pourtant c’est bien souvent eux qui pourraient en tirer le plus d’avantages économiques.
Au Sénégal l’investissement sur le long terme n’est pas dans les habitudes. On le voit bien par rapport à la Sénélec qui n’a pas su prendre le bon virage qui lui aurait permis d’assurer au pays de réelles économies et d'assumer pleinement son rôle de fournisseur d’énergie.
Dans le secteur privé, l’investissement sur le moyen terme fait peur. Les entreprises privées au Sénégal sont conscientes de la nécessité d’investir dans les énergies durables mais les investissements sont systématiquement reportés au lendemain quand revient le courant...

De toute façon, même si une politique énergétique sérieuse était mise en place rapidement, il faudrait attendre au moins 4 ans pour en voir les bienfaits sur la vie de tous les jours.
Ceci est vrai pour le solaire photovoltaïque car le retour sur investissement est assez long, ce qui est totalement différent du solaire thermique qui lui peut avoir un retour sur investissement dès la première année pour une famille sénégalaise moyenne. Le problème est la méconnaissance et le manque de promotion de ce type d’appareil.

Il faut aussi que les installateurs soient performants et bien formés afin de proposer des solutions adaptées à la future clientèle. Il m’arrive, encore trop souvent, de proposer du solaire thermique ou photovoltaïque à des clients potentiels et de m’entendre dire « cela ne m’intéresse pas : il y a trop de problèmes avec le solaire ça ne marche pas bien ».
Les mauvais installateurs, pas trop scrupuleux, ont fait beaucoup de mal au marché du solaire.
Il faudrait également que l’état fasse un effort de façon à moins taxer le matériel solaire et les produits rentrant dans sa fabrication. Je reste néanmoins confiant dans l’avenir du solaire au Sénégal, je pense également que la conscience écologique des citoyens va se développer.

Interview réalisée le 20 mai 2007 à Saint-Louis.

Données complèmentaires : le Sénégal totalise en moyenne 3000 heures d'ensoleillement par an soit un peu plus qu'à Marseille (2700 heures) et beaucoup plus que le reste de la France (2000 heures pour Toulouse, 1700 heures par an à Paris).

ProSoleil : l'énergie solaire au SénégalSociété Prosoleil (NINEA:23172472K2)
Mr Luc Houard (Directeur de Prosoleil)
207 rue Repentigny
BP 950 Saint-Louis Sud - SENEGAL
Tél : +221 961 86 56 ou +221 658 52 09
Email : prosoleil@yahoo.fr
SITE INTERNET : Prosoleil.com


Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 26/01/2017 - 18:01 par Racky  0 votes   
    Je suis à la recherche de conseil pour avoir des kits solaires pour ma maison. J'habite dans la région de Kolda au sud du sénégal et je veux avoir de l'énergie pour puits pour l'alimentation en eau de toute la maison la cuisine, les quatre toilettes externes et une toilettes interne. Je voudrais aussi de l'energie pour 10 lampes deux téléviseurs et un frigo et si possible avoir le prix total.
  • Message déposé le 02/11/2016 - 18:11 par pas  1 votes   
    Je suis un technicien en solaire photovaltaique. Je désire un stage dans une entreprise. Veuillez me contacter au 77 289 80 88
  • Message déposé le 04/06/2016 - 17:06 par zefa  1 votes   
    bonjour à tous qui se sont dans la zone orientale si vous avez besoin des études de projets pour équier vos maisons, puits,jardin en panneau solaire contacter mozefagame@gmail.com
  • Message déposé le 02/06/2016 - 13:06 par Babacar  1 votes   
    BONJOURS presentement je suis en formation au CIFRES a l'ecole superieure polytechnique de Dakar dans le cadre de la licence pro Meterbat j'aimerais bien optenir un stage dans votre structure tel 771424159
  • Message déposé le 24/07/2015 - 13:07 par Mat  -1 votes   
    Besoin d'une étude pour projet de système solaire veillez me contacter au 78 635 78 73
  • Message déposé le 04/07/2015 - 21:07 par Amadou Ba  1 votes   
    salut j'ai bien aimé les info suis étudiant en master 2 energie renouvalable j'aimeré faire un stage sur le solaire phovoltaique
  • Message déposé le 14/07/2014 - 13:07 par diatou camara  -2 votes   
    Bonjour, Je voudrai avoir des renseignements pour equiper une maison de panneaux solaire et eventuellement le cout congélateur, télévision et éclairage avec du solaire (10 lampes), que me proposez vous? merci
  • Message déposé le 26/02/2014 - 10:02 par abdourahmane ndoye  1 votes   
    Mr Houard,j ne vs entends plus.Mon tel 775432993...
  • Message déposé le 26/09/2013 - 17:09 par Mass. K  1 votes   
    J'ai été formé au Centre Internationale de Formation et de Recherche en Énergie Solaire(CIFRES)de l'école Supérieure Polytechnique(ESP).Je postule à un poste pour la Conception,l'assemblage, l'installation et la Maintenance de tout système solaire photovoltaïque. Tel:779981759
  • Message déposé le 26/09/2013 - 16:09 par Mass. K  1 votes   
    Bonjour, je viens tout juste de parcourir votre site;au fait je m'y retrouve.J'ai été formé au Centre International de Formation et de Recherche en Energie Solaire(CIFRES)de l'Ecole Supérieure Polytechnique(ESP)concernant le Dimensionnement,l'Installation et le Maintenance de tout Systeme Photovoltaique... Je sollicite un poste d'Installateur Tel:779981759
  • Message déposé le 02/08/2013 - 15:08 par carter  0 votes   
    bjr je suis en fin de deuxième cycle en génie mécanique à l'ESP de dakar et j'aimerais avoir un stage dans votre entreprise. merci
  • Message déposé le 28/06/2013 - 13:06 par pajo  1 votes   
    Bonjour Je suis de Performance Afrique a Thies et nous sommes specialisé en fabrication et montage de chauffe eau solaire de séchoirs solaire 100% sénégalais contact: 33 952 03 52 77 653 82 78
  • Message déposé le 21/03/2013 - 10:03 par ingor  0 votes   
    bonjour avez vous une antenne en cote d'ivoire? Car les chaud eaux sont tres rechérché...Pour une fourniture de 1000w combien cela peux couter clef en main? cela serait pour la brousse....Merçi de me donner une indication. Salutations
  • Message déposé le 26/12/2012 - 22:12 par phalateck  1 votes   
    c est dommage que je tombe sur cette article aujourd’hui hui.moi qui vous parle est de crée un entreprise d installation solaire et électrique et aussi maintenance et dépannage avec des promotionnaire du lycée technique de thies ,on a notre bt en maintenance industrielle.nous aurons été vos partenaires,car au moment ou je vous parle on deux grands chantier de solaire.nos cherchons des clients et des partenaires surtout le domaine solaire
  • Message déposé le 05/11/2012 - 23:11 par Kane  1 votes   
    Je suis ingénieur en énergies renouvelables. je cherche un boulot au sénégal je rentre définitive au Sénégal a la fin du moi. contact:kanetapha82@hotmail.com
  • Message déposé le 02/11/2012 - 02:11 par bOUSTANE  1 votes   
    je suis technicien solaire je dimmentionne et j installe si vous voulez vous pouvez me trester apres on peut travailler ca fait 10ans que je suis dans ce metier en meme temps je suis electricien batiment
  • Message déposé le 11/10/2012 - 02:10 par blackbouki  1 votes   
    Rebonjour. Et de rajouter aussi qu'entre 2007 (interview de Mr Luc)et maintenant, les technologies mppt, optitrack, multimppt...(allemandes, USA, china)comme SMA, outback,MSE... ont fait evoluer de maniere considerable les rendements de conversion qui depassent les 97%. Les systemes sont moins grands donc moins onereux et produisent plus d'energie. Sans compter la baisse des couts,les facilites bancaires... Je pense qu'il est temps d'interviwer un expert comme l'ingenieur Sir Patino de SOLENGIE pour avoir une idee des avancees reelles sur la technologie du veritable solaire photovoltaique contemporain. Bien a vous.
  • Message déposé le 09/10/2012 - 20:10 par blackbouki  1 votes   
    A congostino,4 millions max avec Tv tcd, LBC,laptops, sattelite, micro onde+machine cafe (max 20 min/jour)...Je suis pas 1 societe mais 1 simple technicien solaire diplome au chomage qui vous montrera la voie (beaucoup moins chere par rapport aux ogres de societes) et cherchera a bien installer pour avoir d'autres marches
  • Message déposé le 24/09/2012 - 13:09 par A.T  1 votes   
    je suis technicien en electromecanique travaillant aux solaires et groupes electrogenes je cherche un boulot fixe contact:tineamar@yahoo.fr
  • Message déposé le 25/08/2012 - 12:08 par Mamadou Thiam  1 votes   
    Je suis ingenieur en Electricite et electronique et je cherche du boulot .je suis bilingue(francais & anglais) Merci
  • Message déposé le 19/08/2012 - 19:08 par Electro Mechanical Works  1 votes   
    Bonjour Je suis ingénieur en Mechanical directeur General de EMW, je cherche un Ingénieur en Electrical qui a vraiment de l'expérience et qui sait travailler avec Autocad MEP pour directeur technique. De préférence un europeen bilingue (English & french)
  • Message déposé le 19/08/2012 - 17:08 par CONGOSTINO  1 votes   
    je suis proprietaire d'une maison en finition à Gandiole prés de st louis senegal n'etant pas racorde à la sénélec je souhaiterai avoir un devis pour une installation solaire ( j'ai un toit en paille) ,frigo sera au gaz ,maison avec 4 chambres toutes équipées de salles de bains
  • Message déposé le 24/06/2012 - 20:06 par solarenergy  1 votes   
    vente et installation de systèmes solaires photovoltaïques de haute qualité. Les prix sont très abordables et dépendent du lieu où se trouve le clent. NB: l'installation vient avec des lampes, des prises... et éventuellement une télévision. Contact : solarenergysn@yahoo.fr Tel : 221 70 752 81 86 221 77 463 29 56
  • Message déposé le 07/06/2012 - 01:06 par justin SADIO  1 votes   
    je cherche une offre pour la fourniture et la pose de panneau solaire pour ma maison familiale qui se trouve en Casamance,plus precisement : VILLAGE DE BAGNIMA � 11km de samine balante -departement de GOUDOMP-REGION DE SEDHIOU Mes besoins sont: 1 t�l�viseur;10 lampes et un frigo. Mes contacts : EMAIL : justinsadio@yaho.fr TEL :77 529 26 59 ADRESSE: villa 139 cite comico 4 de yeumbeul dadar
  • Message déposé le 01/05/2012 - 01:05 par faye  0 votes   
    Bonjour, Je suis a la recherche de mini climatiseur solaire svp. Cordialement
  • Message déposé le 30/03/2012 - 14:03 par bijou762010@hotmail.fr  1 votes   
    salut ct bijou si vous avez besoin de stock solaire suis la eolienne battrie onduleur chauffe eau solaire contactez moi 773542820 et763302139 aulieu de voyager mes patrons deux francais merci suis au senegal
  • Message déposé le 19/12/2011 - 15:12 par pasteur  1 votes   
    bonjour,pour une instalation d'une maison de 6pieces qui contien 2 TV couleur,un frigo,des postes radio dans chaque chambre que me conseil tu
  • Message déposé le 17/12/2011 - 21:12 par AWOUIGNAN  1 votes   
    mon nom AWOUIGNAN prénom LAZARE je suis béninois. je gère une entreprise spécialisée dans l'immobilier(construction, gestion, courtage immobilier). je nourrit l'ambition de faire profiter à mon pays les avantages de l'énergie solaire qui est une source d'énergie intarissable. j'ai un programme à cet effet que souhaite mettre en application avec une structure comme la votre. en effet je vous aiderez à vous installer au bénin et je vous trouverez des clients. si vous êtes interressés ou vous voulez de plus ample explication envoyez moi vos coordonnées téléphonique tél: 0022995397561
  • Message déposé le 27/11/2011 - 15:11 par medo  1 votes   
    intéressant interview .je voudrais effectuer un stage dans votre entreprise.je fais une formation en énergies renouvelables dans l'Université Virtuelle Africaine merci! tel:772741019
  • Message déposé le 24/11/2011 - 12:11 par allan  1 votes   
    Bonjour Gilles, nous sommes une société spécialisée dans le solaire et existions depuis 1991,si vous voulez on pourra se connecter et voire ce qu'on pourra faire ensemble.tu pourras récupérer mon mail.
  • Message déposé le 21/11/2011 - 22:11 par hamdi  1 votes   
    Bonsoir, je voudrai avoir des renseignements pour equiper une maison de panneaux solaire et eventuellement le cout frigo, télévision et éclairage avec du solaire, que me proposez vous? et avez vous des projet dans ma pays Tunisia? merci
  • Message déposé le 16/11/2011 - 23:11 par boubadiop68  1 votes   
    j'aimerai avoir le prix des panneau solaire selon leurs puissances et vos cordonnés pour vous joindres
  • Message déposé le 08/11/2011 - 21:11 par MRABETT  1 votes   
    EN RECHERCHE POSTE STABLE EN TANT QUE TECHNICIEN EN ENERGIE SOLAIRE ET AYANT LICENCIE ECONOMIQUE
  • Message déposé le 23/10/2011 - 18:10 par Gilles  0 votes   
    Bonjour, voila des années que j'aimerais développer l’énergie solaire en Afrique, j'ai travaillé 2 ans en France dans ce domaine. Participer à un projet de développement solaire en Afrique serait un aboutissement. Bonne connaissance de l'Afrique de l'Ouest, je souhaiterais m’investir pleinement dans ce grand projet. L'argent n'est pas une motivation et j'ai un hébergement sur Dakar. Si vous souhaitez mieux me connaître répondez moi! Gilles
  • Message déposé le 28/09/2011 - 01:09 par alassane gueye  0 votes   
    bonsoir je suis étudiant en france en troisieme annéé en ressourse humaine et ladminitration nous a donné un projet sur votre domaine et on veut travailler avec vous.un sénégalais et des français merci de m'écrire
  • Clique ici pour voir la suite des commentaires laissés sur cette page !