Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 

KARANG

Il est des endroits qui, tout en étant au niveau de la mer, rapprochent l'être humain de ce qui ressemble à l'Enfer. C'est le cas de Karang.

Le village devenu petite ville concentre tous les litiges et toutes les oppositions entre la Gambie et le Sénégal tout en rassemblant toutes les corruptions des deux pays. Le couple Karang-Amdallaï est ainsi une hydre à deux têtes capable de propulser vers l'Enfer tout humain qui s'en approche.

Chacun veut profiter de la part d'incertitude de cette frontière bananière.

Tout franchissement de la frontière dans un but touristique, dans un sens comme dans l'autre, est ainsi totalement déconseillé. Le calcul est rapide : un couple de Français en vacances à Toubacouta et qui désirerait passer une journée en Gambie (sans donc dormir sur place) avec sa voiture et son guide sénégalais devra s'acquitter des sommes suivantes :
2500 x 4 = passavents
20000x2 = visas
1000x2 = laissers-passer
6500x2 = ferry
Ce qui fait un total de 65 000CFA... Somme ne prenant évidemment pas en compte les impondérables tels que les backiche à payer parce que vous n'avez pas de carnet de vaccination, que vos pneus sont usées, l'arnaque aux devises (qui connait le taux de change du jour entre le dalassi gambien et le franc CFA...) ni les consommations sur place.

Alors que bien évidemment tous les Gambiens parlent wolof, policiers, militaires et gendarmes locaux s'ingénient à refuser ce privilège à leurs interlocuteurs sénégalais... Quand un douanier gambien a en face de lui un pauvre voyageur sénégalais, celui-ci a donc intérêt à parler anglais ou mandingue.

ous ne séjournerez sûrement pas à Karang. Mais peut-être y passerez vous pour aller en Gambie, dans la capitale Banjul. Karang est une partie du grand village constitué par les deux postes frontaliers. Karang est la partie sénégalaise, Amdallaï la partie gambienne. D’un côté l’on parle Français, de l’autre côté en Anglais mais des deux côtés Wolof, Sérère, Mandingue etc... Les échanges de biens et la circulation des personnes fait que le village est en effervescence jusque tard dans la nuit. Ici, c’est vraiment l’ambiance de la brousse, avec les lampes à pétrole omniprésentes, les moustiques très méchants mais les soirées à discuter le long de la route si agréables. En entrant en Gambie on quitte les paysages désertiques ou dévastés par l’arachide du Nord du Sénégal. Au Sud, ce sont les forêts côtières gambiennes, les rizières casamançaises et la fabuleuse Guinée-Bissau. Une fois que vous aurez obtenu votre visa gambien (qui tourne pour les Français autour de 18000CFA mais qui est gratuit pour les Belges, les Anglais, les Suisses et les Scandinaves), vous pourrez passer de Amdallaï à Karang sans problèmes. Attention à Karang : Beaucoup de gens, dont des gosses très persuasifs et des jeunes filles plus qu’insistantes, vous proposeront de changer vos francs CFA en dalassis ! NE CHANGEZ PAS VOTRE ARGENT ICI, vous allez y perdre vos plumes ! Attendez d’arriver de l’autre côté de la frontière. Demandez aux autres passagers (aux femmes si possible) quel est le taux de change en vigueur avant de changer aux «courtiers». En tout cas, essayez d’avoir des dalassis avant de payer votre visa. En effet, le policier gambien qui vous «vendra» votre visa risque autrement de se prendre une bonne commission de change. Le prix est fixe en dalassi mais jamais en francs CFA. Une fois arrivé à Karang, vous devrez prendre un minibus à Amdallaï pour aller jusqu’à Bara où vous emprunterez ensuite le ferry pour traverser l’estuaire de la Gambie et arriver enfin au port de Banjul. Ces minibus sont relativement nombreux et coûtent 2 Dalassis par personne. En attendant que les minibus soient pleins, vous pourrez toujours vous restaurer, boire un coup ou prendre votre petit-déj dans un des nombreux «maquis» du village.

460 dalassi

Notre sélection d'hébergements :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Notre sélection de restaurants :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Notre sélection de loisirs de plein air :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Notre sélection d'agences de voyages :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Sélection de loirsirs urbains et nocturnes :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 15/09/2013 - 15:09 par marieme  1 votes   
    salut je suis affectée dans un village non loin de karang!ndoumboudj.jaimerai des infos concernant ce village
  • Message déposé le 28/10/2010 - 12:10 par moussa  0 votes   
    Y a il un auberge à Karang pour y passer la nuit et c'est combien la nuité
  • Message déposé le 16/07/2009 - 17:07 par Fall Prési  1 votes   
    Karang est un trés bon village où il fait bon vivre.la population de la commune de karang est trés jeunes.Venez passez vos vaccances et vous verrez.La vie n'est pas chère et il y'a la téranga Sénégalaise làbas.
  • Message déposé le 16/03/2009 - 19:03 par chifo  0 votes   
    LISTE CITOYENNE : FANS ET MTDK A QUOI POUVONS-NOUS PRETENDRE ? Karang a déjà fait son bilan de santé : Ayant été délaissé par les différents pouvoirs (socialistes et démocratiques), cette première gouvernance doit poser des actes révélateurs d’un développement durable. Pour ce faire, l’édile c'est-à-dire le maire doit s’armer d’une vision futuriste pour se métamorphoser en un véritable agent de développement. Ainsi, il doit étudier à fond les problèmes, aller voir là où telle ou telle politique réussit, enquêter objectivement sur les échecs afin d’éviter le même sort… -Par ailleurs concernant notre entité, nous aspirons en premier lieu à une électrification globale pour assurer la sécurité des populations. -Nous avons besoin d’un cadre de vie sain où il fait bon vivre. Alors, il nous faut revoir l’abattoir qui offre un spectacle désolant. Mettre sur pied un abattoir suppramoderne comme en Europe qui sera propre et sain pour que la viande traitée puisse être consommable sans risque. -Doter la commune d’un hôpital moderne en fonction de la médecine. De ce fait les patients n’auront plus à subir des déplacements prématurés à Sokone ou à Kaolack avec tous les risques que cela peut engendrer. -Accélérer la modernisation des écoles qui jusque là manquent d’équipements : cahiers, stylos, craie, ordinateur pour ne citer que ceux là, prendre en charge les factures d’eau, d’électricité et de téléphone des établissements scolaires. -Cette projection ne laissera pas en compte : •La planification, l’aménagement du territoire, l’urbanisme et l’habitat, la gestion et l’utilisation du domaine privé de l’état, de l’environnement, la gestion des ressources naturelles, l’action sociale et l’alphabétisation. •Promouvoir la formation professionnelle, la culture (mise sur pied d’une troupe théâtrale communale), la jeunesse et les sports (création d’infrastructures sportives: terrain multifonctionnel). Ceci ne saurait advenir qu’à la suite de la confiance patriotique que vous habitants de KARANG, aurez accordé à la liste M.T.D.K au soir du 22 mars 2009. VIVE KARANG, VIVE M.T.D.K, VIVE F.A.N.S !!!
  • Message déposé le 16/03/2009 - 19:03 par kader  1 votes   
    si ttvous voullez vous rendre dans la plus merveileuse ville du senegal venez a karang c²est sur vous serez ravis du temps que vous passerz avec les plus gentils de la planete et surtout vous aimerez beaucoups y retourner pour essayer dy passer encore plus de temps aller essayez une seule fois pour voir ce que cela va donner.
  • Message déposé le 07/03/2009 - 12:03 par kajsiempre  0 votes   
    karang est un très bon village oui; mais il a besoin de sa jeunesse pour se développer et pour faire face au persiflage de la communauté rurale de keur samba gueye.
  • Message déposé le 14/01/2009 - 15:01 par alassane gueye  1 votes   
    karang est un village mais pas comme les autres du fait de sa position et du potentiel des gens ki y vivent .avec sa communalisation tout le senegal sera temoin de son boom economik et demographik tres spontanné .vive karang......
  • Message déposé le 25/02/2008 - 18:02 par chifo  1 votes   
    Karang est un village qui a un poid économique très important dans la région de Fatick avec plus de 3500000Fcfa de recettes mensuelles émenant de sa gare routière (1500000Fcfa) de son marché,(1000000Fcfa)et du secteur informel (1000000Fcfa). Cependant, il faut noter que d'énormes problémes s'évissent dans le village tant au plan sanitaire qu'éductif. En effet pour une population de 10000hts en plus des villages environnants, Karang compte un seul infirmier d'Etat sans sage femme ni embulance. En outre dans le domaine éducatif, le village compte deux écoles primaires débordées, un C.E.M de six ans toujours en chantier sans case des tout-petits ni école maternelle. Karang baigne dans une insécurité permanente due à un manque d'effectif à la brigade de gendarmerie (2agents), une poste frontalière de police sans vioture et un manque d'éclairage publique du fait de l'indifférence des autorités rurales. Ainsi la jeunesse de Karang interpelle le gouvernement ainsi que l'ensemble des autorités locales à la reconstruction et à la communalisation de Karng. MERCI
  • Message déposé le 21/02/2008 - 22:02 par diop  1 votes   
    karang est un trés bon village qui a baucoup de ressources. il a un jenesse trés soudée y'a aussi baucoup de gens de bonne volonté.