Loading
Page contact    Imprimer         Partager sur :  facebook    twitter    google+ 

Les 5 endroits les plus beaux du Sénégal

Accueil > Tourisme > Palmarès des "5 plus" > Les 5 endroits les plus beaux du Sénégal

Contrairement à d'autres palmarès beaucoup plus objectifs (les 5 endroits les plus hauts du Sénégal, les 5 endroits les plus isolés, etc...) le palmarès des 5 endroits les plus beaux du Sénégal est forcément subjectif. Il est donc sujet à discussion ! Pour effectuer ce palmarès, nous avons exclu les espaces naturels et n'avons sélectionné que des villages. Ainsi des lieux aussi beaux que spectaculaires, sauvages ou envoûtants ne font pas partie du présent palmarès.
La particularité de 4 des 5 lieux présentés ici c'est que la probabilité qu'ils soient un jour bétonnés ou qu'un inconscient décide de venir y construire un hôtel tient de l'impossible. Ils ont tous été construits dans des espaces inextensibles ! Fadiouth et Bassaoul sont des îlôts où déjà plus un m² d'espace n'est disponible, Eloubaline est cerné par la mangrove et la rivière, Landini est sur un piton rocheux où jamais une route goudronnée n'arrivera. Seul Boyar, bien qu'excentré, peut voir un jour sa quiétude troublée. La beauté de ces lieux réside donc autant dans leur préservation actuelle que dans leur conservation future. Une grosse partier du Sénégal est représentée puisque deux de ces localités sont dans le Saloum, une sur la Petite Côte, une en Casamance et une au Sénégal oriental.
Vous n'êtes pas d'accord avec ce palmarès ? N'hésitez pas à faire vos propositions ou à formuler vos objections dans la rubrique commentaire en bas de la page. Bonne lecture !

Fadiouth >>> Petite Côte

Fadiouth au SénégalFadiouth fait partie de ces quelques endroits du Sénégal où tout est harmonieux, lumineux et pittoresque. Chaque détail attire les yeux du visiteur. Ce village est établie sur une île reliée au continent par un magnifique pont en bois, refait ces dernières années, et relié à son cimetière par un autre pont du même type. Pas une voiture ne circule sur cette île consituée de strates de coquillages déposés au sol depuis des siècles. Le cimetière lui aussi est un amas de coquillage que le sel et le soleil ont blanchi après que les ramasseuses de palourde du village les aient fait bouillir pour les faire sécher. Ce blanc omniprésent, cette absence de véhicule, l'emplacement de l'île au milieu de la mangrove, les dédales de ruelles ombragées où seul un habitué peu trouver son chemin font de Fadiouth l'un des endroits les plus beaux du Sénégal. Le fait qu'il n'y ait pas un terrain de libre fait qu'en plus aucun investisseur n'a pu avoir la génialissime idée de venir y "commettre" un "campement". Profiter de Fadiouth c'est y passer au moins une journée complète, du matin jusqu'au soir et donc d'éviter d'y arriver en bus en même temps que 50 autres congénaires.


Eloubaline >>> Casamance

Eloubaline impluvium CasamanceLa Casamance accueille un grand nombre de villages particulièrement beaux et pittoresque. L'architecture traditionnelle des Diolas si diverse et élaborée fait de la région une mine de villages à visiter. Parmi ces perles de l'architecture africaine existe la case à implivium présente principalement à Enampore, Séléki et Eloubaline. Seule une vingtaine de concessions familiales forment le village d'Eloubaline. La moitié d'entre elle est toujours constituée de case en impluvium ce qui en fait le village à impluvium le mieux préservé de Casamance.

L'accès à Eloubaline est heureusement impossible en voiture et seule un pirogue depuis Karonate ou Kamobeul permet de joindre le village située de fait sur île de mangrove et de rizières. Ces rizières et ces bolongs forment la toalité du paysage d'Eloubaline dont la vie tourne autour de la pêche et de la riziculture depuis la nuit des temps.
>>> Voir les photos aériennes de la totale préservation d'Eloubailine qui n' pas bougé en 15 ans !).


Landini >>> Sénégal oriental

Landini Tenda Bedik SénégalLandini est un petit village bédik du département de Kédougou et de la sous-préfecture de Bandafassi. Aller jusqu'au pied de Landini n'est déjà pas offert à tout monde ! C'est un jour et demi de trajet depuis Dakar. Vu l'exceptionnelle beauté de tout cette région frontalière avec la Guinée certains feront l'effort. Mais il faut ensuite grimper la colline pour arriver enfin au village perché. Les immenses blocs de roches qui servent aux initiés le soir venu à la lueur de feu de bois à consommer de l'hydromel ou de la bière de mil donnent au lieu une ambiance toute particulière. Les cases serrées les unes aux autres ont la même couleur que la terre et, vu du ciel, le village peut presque être invisible. La vue sur les falaises et les plaines est particulièrement saisissante depuis le point culminant de Landini. Comme dans toutes les localités de cette page, la beauté du site s'accompagne d'un silence à peine troublé le matin par les coqs, la nuit par hyènes et la journée par les discussions des vieilles en train de tisser du coton artisanal.

Landini se découvre par hasard, seul ou à la rigueur à deux. Les ancêtres des habitants actuels se sont réfugiés tout là-haut pour avoir la paix. Nous avons appris que des tours-opérateurs avaient eu l'ingénieuse idée d'aller polluer le village de leur présence avec des inconscients débarqués en groupe avec leur guide rastafaraï de Mbour. C'est particulièrement inquiétant. Car la beauté exceptionnelle de l'endroit réside aussi dans l'absence de beaufs et d'agent de voyages débilisants qui débarquent en camions 6x6 et qui pour faire bonne figure emmènent 4 paquets de biscuits, 3 craies et 2 cahiers pour faire de "l'humanitaire". Crevez-leur les pneus pour rendre service au tourisme dans la région.


Bassaoul >>> Delta du Saloum

Bassaoul Saloum SénégalBassaoul est, comme Fadiouth une île située au milieu de la mangrove. Celle-ci se trouve au point le plus central - et donc le plus isolé - du delta du Saloum. Y accéder (depuis Ndangane ou Sokone) suppose de serpenter en pirogue une bonne quarantaine de kilomètres à travers les bolongs de mangrove, au milieu de la faune et de la flore exhubérante du parc national du Sine Saloum. Ce trajet à lui seul est une aventure et un émerveillement. L'arrivée à Bassaoul est la cerise sur le gâteau. Ses cocotiers, son environnement, son calme, son dédale de ruelles, son pont de bois (seul voie terreste permettant de relier l'autre île voisine de Bassar) rappellent Fadiouth. Un petit port de pêche où s'agglutinent les pirogues sénégalaises multicolores, une belle place centrale où les vieux se reposent en discutant à l'ombre de vieux fromagers loin de tout risque de vacarme automobile finissent de donner à Bassaoul un charme tout particulier. Cependant, contrairement à Fadiouth, il reste quelques terres non construites où un criminel qui n'y connait rien au tourisme risque de construire son "campement" et polluer le fragile équilibre de cette île villageoise perdue au milieu de la nature ! Profitez donc de ces quelques années de sursis pour visiter Bassaoul. Seul(e) ou à deux !
>>> Agrandir la photo aérienne de Bassaoul


Boyar et ses bocages >>> Saloum intérieur

Boyar Saloum SénégalBoyar, contrairement aux autres localités de ce palmarès des endroits les plus beaux du Sénégal, est le seul qui n'est pas une île. Il est donc possible d'y accéder en voiure bien que la piste ne soit pas particulièrement fréquentée. Le village est à mi-distance de Joal et de Fatick, sur la piste menant de Joal à Djilas. La beauté du lieu réside d'une part dans le village en lui même et d'autre par dans son environnement particulier. Le village qui compte environ 200 âmes est représentatif des hameaux que l'on trouve dans le Saloum mais il a pu préserver ce qui en fait la beauté et le pittoresque. Autour d'une place centrale ombragée par les fromagers, les concessions familiales sont disposées harmonieusement autour d'un cour avec, dans chacune d'elles, des arbres fruitiers (manguiers, papayers). Protégées du vent et des animaux sauvages qui peuvent en vouloir aux poules (hyènes, chacals...) par des buissons et taillis en épineux, les maisons de Boyar sont en osmose avec le paysage. Les sentiers de sable serpentent autour de ces traverses silencieuses pour mener aux champs alentours qui forment le deuxième attrait du village : ses bocages. La campagne environnante est en effet constituée de vergers, et de champs de cultures vivrières et maraîchères de petite taille entourés de haies ou d'épineux qui font ressembler Boyar durant la saison humide au Berry ou à la Bretagne. Les possibilités de balades à pieds ou à vélo pour traverser le village ou la campagne (jusqu'aux bras de mangroves à 50 mètres des dernières maisons) sont innombrables et chaque moment de la journée réserve aux yeux les plus belles surprises.
>>> Agrandir la photo aérienne de Boyar


Eloubaline Casamance

Bassaoul Saloum

Boyar Sénégal

Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.